30 janvier 2012

COS : Myard entre en résistance ?

Le communiqué du député du Vésinet est tombé à l’heure du laitier.

Sauve qui peut ! Il ne fallait pas laisser à la grogne le temps de se développer et circonscrire l’incendie que la proposition présidentielle ne manquerait pas de propager dans les quartiers résidentiels. Myard est monté dare-dare au cocotier.

Impossible au Vésinet d’obtenir ce matin un avis officiel de la mairie. Les adjoints se murent dans le silence et n’évoquent qu’en termes circonspects une possible réunion d’urgence d’un conseil privé. Objectif : permettre de connaître les positions des différents groupes d’élus, à l’abri des micros et des caméras.

Le clivage sur cette question pouvant, semble-t-il, transcender les découpages traditionnels entre gauche et droite, Myard entre-t-il en résistance ou a-t-il voulu signifier que sur cette question du COS l’UMP était divisée ?


COMMUNIQUE DE PRESSE
de Jacques MYARD
Député UMP
Président du Cercle Nation et République

(extrait)
Quant aux dispositions pour le logement en augmentant les droits à construire de 30% par terrain et zones considérés , ce qui peut se concevoir dans certaines conditions , elles devront IMPERATIVEMENT tenir comptes des spécificités des villes , la densification pouvant avoir des conséquences sociales indésirables sur la qualité de vie . J. Myard y veillera lors du vote de la loi.


13 commentaires:

  1. Comme d'hab, il est très courageux :
    "Je ne dis pas non, mais chez les autres ...".

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  3. Quand on avance en terrain miné, Mieux vaut faire agir des grenadiers voltigeurs et rester cloitré au PC surtout par grand froid.
    La Fontaine nous dit:
    Il faut, autant qu'on peut, obliger tout le monde :
    On a souvent besoin d'un plus petit que soi.
    ou:
    Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage.
    ou:
    Quel esprit ne bat la campagne ?
    Qui ne fait châteaux en Espagne ?

    Sarkozy brouille les reperes . Attendons la loi pour se prononcer.

    RépondreSupprimer
  4. Attentifs ensemble30 janvier 2012 à 13:38

    Myard a raison.
    Ce genre de mesure arbitraire, irréfléchie, démagogique (en un mot stupide) doit être révisée et adaptée en fonction des cas spécifiques. Ce n'est pas en bétonnant le parc de Maisons-Laffitte ou du Vésinet qu'on résoudra le problème du logement.
    Les habitants du Vésinet vont-ils enfin se mobiliser pour protéger leur bien des incompétents locaux comme nationaux ?

    RépondreSupprimer
  5. Mais quel plouc ce type, il fait de la politique d'un autre age !
    Je trouve qu'il représente très mal Le Vésinet, la couleur de ses costumes ne me plait pas mais ça n'engage que moi. Au moins B2C je le trouve plus classe, vivement qu'il devienne notre future député maire ! Il sera beaucoup plus crédible

    RépondreSupprimer
  6. Myard panique ...30 janvier 2012 à 13:50

    si Myard à pris cette décision , c'est qu' il commence à comprendre que sa réélection n'est pas gagnée ,

    il panique ....et commence à critiquer Sarkozy ....... il va devoir rendre des comptes sur son soutien inconditionnel à Sarko et qui plus est rendre des comptes sur ses magouilles politiques et son soutien à Varése ,

    vous imaginez après avoir sorti varese on va arriver à sortir Myard ....rien est impossible

    RépondreSupprimer
  7. Je crois que les heures affichées sont fantaisistes... N'est-il pas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est, semble-t-il, la dernière manifestation du bogue qui a perturbé l'édition des billets pendant plusieurs semaines ... Je ne doute pas que "blogger" va corriger ce problème résiduel, comme il est venu à bout des autres. "Patience et longueur de temps ...." dixit la Fontaine !

      Supprimer
  8. Hier soir, sur FR3, petite apparition furtive de Jacques devant l'Elysée pour nous rassurer en parlant du Président: "J'peux vous dire qu'il a la niaque!". On a pas vu le même homme la veille à la télé. Se garderait il pour ses proches?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, "on a" pas tous vu le même homme à la télévision, sauf à ce que le "on" soit égale à votre seule personne.

      Supprimer
  9. Le "on" est un pronom impersonnel et convient donc aux propos exprimés par 12.00.

    RépondreSupprimer
  10. J'ai connu une maîtresse d'école qui expliquait la notion de pronom indéfini de la sorte :

    "On" est un sot qui n'a jamais dit son nom.

    RépondreSupprimer