3 février 2012

Murez : chapeau président !

S’il est un délit dont bien peu accableront Phénix, c’est la flagornerie. Alors rendre hommage au président qui va dans quelques mois passer la main c’est faire justice à un homme de l’ombre dont l’absence pourrait signer l’éclatement de la CCBS .

Dompter un impétueux de Bourrousse, supporter un cosmique Varèse, contenir un ambitieux Fond, cornaquer un jeune Fournier, ménager un sourcilleux Bel, composer avec un rusé Davin enfin tempérer un impérieux Joly n’est pas donné* au premier venu. C’est un exploit quotidien que seul un malin malouin pouvait mettre à son actif.

Il n’est pas acquis que l’un des pré cités soit en capacité de renouveler la performance. Le contraire est même certain. La CCBS y survivra-t-elle ?

Tous ses budgets ont été votés à l’unanimité, ainsi que toutes les délibérations structurantes, à l’exception notable de la piscine intercommunale ovilloise.

Ainsi le vœu que la voie du RER E s’arrête au cœur de la Boucle a été adopté hier soir sans qu’ A. Michel pour le PS ne mette sa voix en travers de ce souhait, prenant de court les anti socialistes notoires. Le lobbying du président sera-t-il suffisant pour contrer la technostructure malfaisante qui règne dans les plus hautes sphères de l’État ? Rien ne permet de l’affirmer. Au moins Christian MUREZ peux-t-il se prévaloir de l’unanimité de la représentation démocratique des 180.000 habitants de sa communauté pour réclamer une station du RER E.

Bien sûr quelques péchés véniels sont à porter à son passif, comme cette élucubration algorithmique pondue par quelques pervers maléfiques pour justifier pour certains le remboursement d’impôts non perçus. Le président a pris la peine de s’en expliquer avec l’auteur de ce billet après la publication de « l’entourloupe montessonnaise ». Cette anomalie ne concerne – on le remercie de la précision – que la part des impôts levée suite au bogue que le blog a révélé. Il n’empêche, le fait est avéré, n’en déplaise au grand duc de Montesson et à la quidame du même bled.

Chapeau Président, vous avez œuvré pour l’intérêt général, en restant étranger à toute forme de fatuité. De Saint Malo d’où seul Saint Pierre pourra vous extraire vous pourrez méditer sur l’ingratitude vos successeurs dont on peut craindre qu’ils ne dispersent votre héritage plutôt que de le faire fructifier.


* respectivement maires de Carrières, le Vésinet, Sartrouville, Chatou, Montesson, Croissy et Houilles.


8 commentaires:

  1. Vésigondine mais ancienne Catovienne, je salue avec vous ce Maire d'une très grande qualité et probité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ancienne Catovienne, je n'ai pas le souvenir de tant de qualités mais celui d'une ville qui a été mise sous tutelle 6 mois par la Préfecture lors d'élections municipales où des listings ont été utilisés afin d'influencer le vote des destinataires, le domicile de ce cher Bobologue n'est pas non plus à Chatou, les gardiennes d'immeubles étaient toujours gatées en fin d'année. Toujours, beaucoup d'attention mais pas vraiment gratuites...et "le fait du Prince" avait cours.

      Supprimer
  2. Un pari.

    Lors de l'élection du nouveau Président, le grand-duc proposera sa quidamesse. Elle sera soutenue par BdC et Sartrouville qui voudra empêcher J.R. d'accéder au poste. Carrières suivra probablement et IsaBel permettra au Grand-Duc d'accroître son emprise...

    RépondreSupprimer
  3. Phénix ! Faut pas exagérer. Le cirage de pompes au moment du départ de Murez est un joli numéro d'hypocrisie.
    Rappelons que sous la présidence de Murez le budget de la CCBS a littéralement explosé.
    Rappelons que sous la présidence de Murez, le nombre de fonctionnaires de la CCBS a littéralement explosé.
    Rappelons que la CCBS devait permettre de transférer des compétences des villes vers la CCBS et économiser des dépenses : nenni !
    Rappelons que les services apportés sont catastrophiques: la gestion des ordures ménagères est une catastrophe.
    Alors bon vent Murez !

    RépondreSupprimer
  4. Phénix, vous semblez avoir connaissance des actes de ce président qu'à travers la CCBS, hélas les Catoviens ont fait les frais de ses ruses à travers 2 mandats guère mémorables.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-on, en tant que Catoviens, ne pas être d'accord avec vous?

      Supprimer
    2. Parfaitement en accord avec vous anonyme de 08:18.Deux mandats avec deux crèches,une médiathèque,une cuisine centrale,une école maternelle neuve,des ateliers municipaux neufs et une bonne proximité vis à vis des habitants,c'est pas mal.Les Catoviens ont un bon souvenir de ce Maire.

      Supprimer
  5. Aux 2 anonymes de 8:18 et 11:03, vous oubliez aussi la lutte contre le chömage, à votre avis combien y a t il d'employés municipaux ? comparez à d'autres villes (à l'exception du Vésinet évidemment)et les transports principalement le pont de Chatou cela fait des dizaines d'années que la situation est dramatique.
    Il est vrai qu'il faut relativiser car la "rénovation de la Place de Berteaux" risque de rester dans les annales, certains Catoviens ont déjà perdu toute habitude de venir y faire leurs courses, ce qui était prévisible et a été réporté à la municipalité lors de la "concertation".

    RépondreSupprimer