8 mai 2012

8 Mai : maux d’absence


Le sujet de tous les palabres, des chuchotements, des conciliabules : « vous avez vu ? IL n’est pas là »

Sur la tribune on ne voyait que ça : le vide laissé par monsieur le maire « malheureusement » absent, selon le mot maladroit de ses communicants. A leur décharge difficile de faire de cette vacance éclatante un fait d’arme à la gloire du premier magistrat.

Bien sûr cela ne changera rien à la gestion de la ville. Mieux vaut un maire à mi temps qu’un plein temps varésien, le temps passé derrière un bureau ne préjuge en rien de l’efficacité du titulaire de la charge. On reste convaincu que les quelques décisions d’importance relevant exclusivement de la personne du maire peuvent être prises sans tomber dans le stakhanovisme vibrionnant de son prédécesseur.

Néanmoins il y a des symboles attachés à la fonction, et non à la personne. La vie démocratique se nourrit de tous ses « temps qui ne servent à rien « et les traiter comme variable d’ajustement d’un calendrier surchargé serait un signe détestable donné à la cité.

Comment s’étonner de l'incivilité grandissante, de la désaffection citoyenne si l’image donnée par la plus haute personnalité de la ville est dévaluée ?

Un Varèse qui a donné dans le copinage le plus éhonté, un Bastard de Crisnay qui s’exonèrerait de ses obligations de représentation transgressent, dans des registres différents, leur obligation d’exemplarité.

Qu’ils ne s’étonnent pas si leurs administrés ne leur offrent que la considération limitée à l’image étriquée qu’ils donnent de leur fonction.


19 commentaires:

  1. Je ne suis pas toujours d'accord avec Phenix Mais il a raison cette fois ci.Sauf à ce qu'il y ait une justification sérieuse concernant cette absence , c'est bien la preuve d'un "je m'en foutisme" intégral de cette équipe à la ramasse à une ou deux exceptions près.
    Il est temps de démissionner pour ceux du RPV qui font ce constat . Il n'est jamais trop tard pour bien faire.

    RépondreSupprimer
  2. Harcourt, photographe des personnalités8 mai 2012 à 14:31

    Oh la la, c'est vraiment à refaire car tout ce qu'il ne faut pas faire s'y trouve.
    Jetez vite la pellicule avec les figurants et commencez par apprendre le protocole et le reste mais avec d'autres acteurs.

    RépondreSupprimer
  3. Paris Match, Grand Reporter8 mai 2012 à 15:12

    Pourriez vous m'indiquer quel est ce bel homme en haut des marches, avec beaucoup de prestance et qui semble regarder l'assemblée avec une certaine distance (je me modère), n'auriez vous pas dans votre commune un clone de notre ex Président car il pourrait aussi consoler les gens dans certains foyers.

    RépondreSupprimer
  4. Bastard absent, c'est Belloc qui va au charbon, normal !

    RépondreSupprimer
  5. Je compte et je recompte. Y a rien à faire !
    Pour commémorer la république, le Conseil Municipal n'a pas réussi à rassembler 22 conseillers.
    Est-ce prémonitoire ?
    En tout cas lorsqu'il manque plus d'un tiers du Conseil Municipal le Préfet convoque de nouvelles élections.

    RépondreSupprimer
  6. Quand donc Monsieur Laffitte,inspecteur des finances absent à tous les conseils, absent au bureau de vote, absent au 8 Mai va t-il avoir la dignité de démissionner? Pour un haut fonctionnaire avoir une telle attitude est inadmissible.

    Quand donc Madame Gattaz,invalidée par le Conseil d'Etat avec Bel va t-elle se faire oublier en partant de la mairie? Déjà qu'on peut se demander si elle n'était pas invalidable comme conseillère municipale?

    Quand donc Madame Lang qui a été maltraitée en public démissionnera t-elle?C'est ce qu'elle devrait faire et leur claquer la porte au nez.

    Quan'à Monsieur Bastard qui manque le 8 Mai, c'est une honte. Sur les 36000 communes de France, une seule a célébrè le 8 Mai sans le maire. C'est une faute impardonnable sauf motif grave personnel, ce qui ne semble pas être le cas.

    RépondreSupprimer
  7. Mais le Préfet a donné son accord, vous pensez bien que nous nous sommes assurés que tout était légal.

    RépondreSupprimer
  8. Le 8 Mai, la grande tartuferie inventée par Mit'rand.
    Ça ne rime à rien et ça n'intéresse personne sauf pour le jour férié qui est associé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire déconsidère l'anonyme qui n'ose pas même en assumer la paternité. On peut critiquer l'idée de commémorer une victoire arrachée sur le tard, mais on ne peut traiter de tartuferie, en se réfugiant dans dans l'ombre de l'anonymat, l'abnégation de beaucoup et l’héroïsme de certains sans être soi même le plus méprisable des pitres.

      Phénix

      Supprimer
  9. Il n'y a pas à en faire une histoire !
    Ceux qui étaient vraiment absents le 6 Juin 1944 étaient les français.
    Ils étaient 177 (commando Kieffer), quel exploit !
    Il faut dire que c'était dangereux.
    Ils étaient beaucoup plus nombreux un an et 300.000 morts alliés plus tard, il est vrai que le risque était moindre ...

    RépondreSupprimer
  10. Il n'y a pas à en faire une histoire ! Ceux qui étaient vraiment absents le 6 Juin 1944 étaient les français. Ils étaient 177 (commando Kieffer), quel exploit ! Il faut dire que c'était dangereux. Ils étaient beaucoup plus nombreux un an et 300.000 morts alliés plus tard, il est vrai que le risque était moindre ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Par respect pour les 177, ferme ta gueule. Eux, se sont battus pour quelque chose en prenant des risques pour les autres. Toi qui parle de "risque moindre" crois tu que c'était si facile d'être le 178ème ou résistant ?

      Supprimer
  11. André Michel9 mai 2012 à 11:43

    Comment certains,rares heureusement, osent-ils qualifier le 8 Mai de "tartuferie"? Comment peut-on bafouer ainsi ceux qui sont morts pour notre libertè? Qu'ils aient au moins l'honnêteté de signer de telles déclarations.Le faire de manière anonyme est encore plus honteux. Les autorités administratives ne peuvent laisser dire de telles choses.

    Ce mépris, semble-t-il, affiché par le dénommé Jean Pierre pour les Français qui ont lutté pour l'honneur de la France sous l'impulsion du Général De gaulle ne vaut guère mieux.

    Mais cela rejoint le propos de mon collègue Lucien Desvaux au dernier conseil municipal qui évoquait notamment la disparition de Raymond Aubrac sans recueillir l'attention que ce propos méritait de la part de certains- pas nombreux- heureusement.

    RépondreSupprimer
  12. Pour info et pour clarifier la vue de certains, Laffitte n'est pas issu du corps des Inspecteurs des Finances. Il a été intégré à l'inspection très tard, au tour extérieur. Les vrais ne le considèrent pas comme faisant partie des leurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut l'excuser, mais peut-être essaye t il d'intégrer non plus par l'extérieur et cherche comment sortir du tour extérieur.

      Supprimer
  13. à force de passer la brosse à reluire,Phénix va l'user. Quel douceur avec lui! Varèse n'a jamais manqué un 8 Mai et la mairie va plus mal qu'avant, mais la douceur prédomine en dépit de tout avec notre intermittent!

    RépondreSupprimer
  14. le temps passé derrière un bureau ne préjuge en rien de l’efficacité du titulaire de la charge!!!!
    Encore faut il venir

    RépondreSupprimer
  15. Pour ceux qui doutaient encore des ambitions de Monsieur Bastard, vous voici servis: la mairie il s'en moque. Son boulot est plus important. On peut comprendre. Mais alors pourquoi diantre a-t-il accepté le poste?
    ... pour faire le lit à Morel pour dans 2 ans ?
    Michel, Keramane et Becue se préparent déjà !

    RépondreSupprimer
  16. Quel respect pour ceux qui sont morts pour la France, pour la liberté !!! Monsieur le Maire : "vous devez démissionner avec votre équipe de sbires"...
    Quant aux prochaines élections, sachez qu'une équipe de Vésigondins de diverses droite se constitue actuellement.

    RépondreSupprimer