6 juin 2012

BEL : un risque d' invalidation ?


Le nouveau scud* est Bel et bien parti !

Aura-t-il les effets dévastateurs de celui que Jean Nicolas Bécue pointait, le 23 février 2011, sur le conseiller général sortant, candidat à sa réélection avec le « succès » que l’on sait.

Ou ne sera-t-il qu'un "pétard mouillé" comme le prétendait - bien mal inspiré - JF Bel ? Il est trop tôt pour connaître la décision du préfet JAU, durement épinglé par le conseil d’État pour avoir enregistré une remplaçante frappée d’inéligibilité, malgré les recours.

Aujourd’hui le cas est différent, Mme Gattaz n’est nullement visée. C’est JF Bel lui même qui s'affiche comme si il n’avait pas été invalidé et continuerait de se prévaloir du titre de vice président du conseil général alors qu’il a été déchu de cette assemblée.

Y aurait-il usurpation de titre et de fonction ?

Encourt-on l’invalidation ?

Seul inscrit - à ce jour - avec André Michel pour l'élection au poste de conseiller général du canton Le Vésinet Montesson, le maire de Montesson dont l'invalidation raviverait l’intérêt pour ce scrutin des 1 et 8 juillet. Il suffirait à un candidat étiqueté à droite de se présenter pour rafler la mise : on imagine déjà les convoitises.

On n'en est pas encore là, aussi on taira les noms des "embusqués" qui ont jusqu'à vendredi, date limite pour s'enregistrer. D'ici là l'affaire pourrait faire pschitt !

* document daté 5 juin dont le blog a eu connaissance.


8 commentaires:

  1. L'offensive anti Bel va se poursuivre tant il est vrai que Bel n'aurait pas du être présent au 1 er tour des cantonales 2011.

    Le préfet qui a transgressé le code électoral a créé une situation inédite dont profite aujourd'hui encore l'ex conseiller général.

    Il est anormal qu'il puisse être candidat à sa propre succession et le nouveau scud n'a d'autre objet que de permettre à la place Beauvau de mettre fin à une injustice flagrante.

    Que ce soit en intervenant dès à présent, que ce soit en réintégrant le coût de la publicité mensongère, les "sages" ne manquent pas de raisons objectives de mettre un terme à la carrière politique de l'ex conseiller général du Vésinet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca peut aller très vite si la commission de propagande qui se réunit juste après la clôture des inscriptions décidait de l'invalidation de celle de Bel!

      dans ce cas M Michel serait élu d'office !

      Supprimer
  2. Il avait même invité le président du conseil général et tous les vices présidents au parc Séphora en sa qualité de vice président du CG ! c'est dire s'il se moque de cette invalidation !

    C'est le président du département, Mr Schmitz qui l'a obligé à annuler cette provocation.

    RépondreSupprimer
  3. Personnellement je suis pour André Michel, c'est lui qui a remarqué comment Bel allait nous arnaquer avec sa redistribution de taxe au profit des Montessonais et au détriment des Vésigondins (voir http://levesinet-participation.over-blog.com/article-petition-a-la-ccbs-100026791.html)

    Jusqu'ici je trouve que A.M. a bien défendu nos intérêts, qu'il est compétent, qu'il est assidu lors du conseil municipal, c'est peut être notre meilleur allié pour défendre nos intérêts...

    Alors que le Duc de Montesson avec sa cours qui est dans l'arrière cours de la mairie, ne fait qu'influencer des décisions en notre défaveur

    RépondreSupprimer
  4. Moi je vote Bécue, le justicier sans peur et sans reproche.
    Il aime notre canton.
    Il ne s'est pas mêlé aux festivités pour racoler des voix, n'a pas eu de conflit avec les jeunes des cités, n'a pas triché aux élections, n'a pas fait de putsch pour prendre la mairie.
    Il est venu, il a vu et il vaincra.

    RépondreSupprimer
  5. Oui mais c'est pas Bécu qui a remarqué les incohérences fiscales de Bel, A.M. est compétent et nous avons besoin de gens compétents. Certes Bécu a dénoncer l’inéligibilité de la nana de Bel et nous l'en remercions, en tout cas, s'il est au deuxième tour c'est sur que je voterais pour lui, un gars plus jeune, plus dynamique c'est peut être ce qu'il nous faut finalement, comparé à l'expert de la politique qui finalement ne sait faire que ça...

    RépondreSupprimer
  6. après mûre réflexion je crois qu'il nous faut un nouveau conseiller general qui :
    habite au Vesinet
    qui est au fait des problèmes du canton
    qui n'a pas peur de défendre nos intérèts
    qui n'est pas du système
    qui ne soit pas encarté
    qui puisse nous informer de tous les développements des affaires du canton
    il n'y en n'a qu'un, très connu et dynamique.

    j'ai nommé Phenix !!!!!!

    Bien à tous

    RépondreSupprimer
  7. Finalement, on en est où des candidatures déposées?

    RépondreSupprimer