14 juin 2012

Ibis : feu vert pour un déferlement

Les hordes de pic niqueurs sont enfin bienvenues ! La pelouse des fêtes s’ouvrent en grand aux ripailles dominicales, aux tenues débraillées et aux défilés de « marcel ».

Ainsi en a décidé le Belloc, le bellâtre de la rue de Verdun, adjoint à la sécurité qui, nonobstant l’avis unanime des membres de la commission sécurité, a annoncé avoir rasé la ligne Maginot péniblement érigée par Vintraud.

L’invasion programmée du site protégé des Ibis est une nouvelle manifestation de l’inconséquence des élus et du mépris absolu dans le quel la bande des 4 tient les vésigondins.

Décision prise avant la réunion de la commission ad-hoc, sans aucune concertation avec les riverains qui découvriront par ce billet (avant publication dans la revue municipale) que le stationnement va être autorisé sur les allées qui longent la pelouse des fêtes ( est et ouest) mettant un terme à la quiétude des habitants et générant les problèmes de circulation que l’on peut imaginer les weekend de beau temps.

Quant au plan de circulation péniblement concocté pour canaliser les flux de véhicules accompagnant les mariés il est remanié !

L’accès aux Ibis se fera désormais par l’allée de la Marguerite – M Laffitte n’étant plus vésigondin, la digue a cédé – et l’allée sera mise en sens unique pour accélérer le trafic, ou pour complaire à un copain ....

au Vésinet "le changement c’est maintenant".

Mais contrairement à l'Élysée, au château Carnot ne sévit aucune Rottweiler capable d’infliger un camouflet à la bande des 4. Et de tweeter tout haut ce que tout le monde pense tout bas.

Il n’y a que des caniches bien inoffensifs, des Belloc instrumentalisés piteusement réduits à ânonner des réponses toutes faites et déjà consignées.

Pauvre Vésinet !


5 commentaires:

  1. Ah, ouaaaiiis, c'est cool ça, on va pouvoir faire des pic-niques, à quand des espaces barbecues? la on est obligé de se déplacer à Mantes-la-Jolie pour griller deux merguez ...

    RépondreSupprimer
  2. Merci à Phenix pour ce billet !
    Dieu sait que nous n'avons pas été d'accord sur certains sujets mais cet appui nous est précieux !
    Il faut reconnaître que la situation était enfin stabilisée aux Ibis depuis 2 ans.
    Tout se passait assez bien et le site devenait enfin vivable et apaisé tant au niveau des débordements nocturnes que lors des mariages !
    Merci aussi de signaler que tout est remis en cause !
    C'est le "changement" dans le mauvais sens !
    Celui de la démagogie la plus crasse et la plus bête et du mépris absolu des habitants et de leurs pétitions !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme quoi, il ne faut pas se fâcher avec Phénix. On en a toujours besoin un jour. Pas vrai Monsieur Jean-Pierre ?

      Supprimer
  3. Ce n'est qu'un épisode supplémentaire de la lente dégradation de notre ville. Il suffit de voir les pelouse à l'abandon pas ou mal tondues, les bordures anglaises en friche et les ronds-points fleuris de rosier envahis par des mauvaises herbes plus hautes qu'eux. Au nom de la biodiversité sans doute !!

    RépondreSupprimer
  4. La charité chrétienne vésigondine, c'est se soucier plus de nos belles petites fleurs des Ibis que du bonheur qu'on peut procurer à nos voisins d'autres communes en leur donnant temporairement accès à notre bien-être. Aurions-nous peur que nos filles en fleur préfèrent les Marcel de jeunes musclés parlant fort à nos chers rejetons scouts d'Europe ? L'apartheid me semble être la seule solution ...

    RépondreSupprimer