25 juin 2012

A. Michel : belles promesses !

Que dans un tract de 12 pages à sa gloriole – déjà évoqué sur ce blog - Bel (UMP) se vante de tout et de n’importe quoi - il n’y a que la friteuse de la patinoire dont il ne revendique pas la mise à feu - ne doit pas faire oublier l’autre candidat : André Michel.

Michel (PS) veut effacer le score médiocre des socialistes lors du précédent scrutin, arrivés après les Verts ! Le conseiller du Vésinet solidaire et durable peut remercier l’intrépide don Quichotte auquel il doit cette session de rattrapage. Ni les Verts ni madame Kéramane qui avait l’opportunité de porter haut les couleurs de son parti, n’ont pris le risque de se mesurer au vétéran rose. Écologie et témérité ne font pas bon ménage !

Le conseiller rose n’est plombé par aucun passif. Aucun bilan ne peut à ce stade lui être imputé ! Il communique donc sur un projet ! Et là on est pas déçu. Coté promesses A Michel n’est pas en reste. Tout sera rose, ou vert, dans le canton que nous dépeint l’homme de gauche, par tract interposé.

Même écrites les paroles du candidat laissent sans voix : il prétend ne plus se « contenter de promesses en attente d’un hypothétique avenir meilleur » (sic) ce qui le propulse au sommet de la contradiction. A quelle aune doit-on croire que ce vœu pieu ne constitue pas une nouvelle lune électorale ?

S’il anticipe des solutions pour améliorer l’accès au pont de Chatou, fluidifier la circulation dans la boucle de seine sans mentionner l’échangeur de la A14 : on aimerait connaître lesquelles ! Si les yaka et fokons étaient interdit de publication les libelles électoraux seraient moins épais.

Plus raisonnable, A. Michel propose de réduire le train de vie du « département ». Qui ne souscrirait à cette mise au régime des collectivités territoriales où pullulent les faux emplois, les jobs de complaisance, les copinages dans l’attribution des subventions.

Mais ces économies ne sont pas affectées à réduire les impôts. Elles serviront – si elles existent un jour - à financer toujours plus de dépenses, toujours plus d’allocations, d’aides, de redistribution ! Et si ce ne sont pas les mêmes qui bénéficieront de la manne cantonale, ni Bel ni Michel n’évoquent la réduction de la ponction fiscale.

Incurables politiciens.

6 commentaires:

  1. Est-ce que la nana derrière dans la photo fait la gueule? Si la politique ne lui plait pas, elle n'a qu'à arrêter d'en faire, elle devrait au moins s'inspirer du sourire de Bel !

    RépondreSupprimer
  2. On la dirait tout droit sortie d'une affiche du parti communiste des années 50 !

    RépondreSupprimer
  3. Vous êtes injustes.
    Si Frédérique ne sourit pas c'est que la situation est grave !

    RépondreSupprimer
  4. Non, si elle ne sourit pas, c'est que la dernière fois, c'est "elle" qui était sur le devant de la photo.

    RépondreSupprimer
  5. Pour avoir les reponses d A Michel, RV a l reunion publique 20h 30, a la maison du combattant !

    RépondreSupprimer
  6. réunion publique d'A MICHEL le jeudi 28 juin, à 20h 30 maison du combattant, près de la gare RER centre

    RépondreSupprimer