11 octobre 2012

Au Vésinet la gabegie continue !

% Hausse de l'impôt  foncier dans les Yvelines
Rien n’arrête nos élus, et surtout pas la crise dont ils ignorent qu’elle frappe aussi les contribuables vésigondins. Alors on dépense sans compter et les impôts fonciers explosent : + 41,55 % !

Le train de vie de la ville est tout aussi extravagant qu’il l’était au temps de la flamboyante varésie.

Les exemples pullulent, les voitures électriques, le joujou de papy Potier, un gouffre pour les finances municipales, une économie epsilonnesque à l’échelle de la ville en terme d’émission de CO².

La commune déchargée de la gestion de l’eau, gestion transférée à la Lyonnaise sous l’impulsion de Conte (et oui ...et oui ... )  après le départ de Chatard. Et la Lyonnaise bizarrement qui ne peut assurer le fonctionnement du puits qui devait rendre autonome l’approvisionnement en eau des lacs et des rivières continue de facturer l’eau ! Plusieurs centaines de milliers d’€ jetés aux lacs et aux rivières. Et que fait l’adjoint Potier, il ronronne, non il poursuit le blog ... 

Le nouveau site Internet à 45.000€ et l'adjoint Belloc incapable d’en justifier devant le Conseil l’inscription au budget, sans bafouiller. La dérive procédurière dont ce blog, entre autres, fait les frais, et surtout la folie immobilière qui permet aux bétonneurs de se gaver sous l’œil attendri de l’adjoint à l’urbaniste, Fiquet le montessonnais, exonéré de taxe d’habitation au Vésinet. Au doigt mouillé, chaque nouvel immeuble de standing de 10 appartements va accroitre la pénalité SRU à venir de 10.000€.

Aucun signal n’est envoyé par M de Crisnay, rien n’indique qu’il a entendu la révolte sourdre de la cohorte de ses administrés qui sont rackettés pour satisfaire la palanquée de profiteurs, formateurs, adviseurs, promoteurs et autres carnassiers de tout poil avides de plumer la volaille vésigondine avec l’aval de cette municipalité. 

On attend en vain un moratoire sur les dépenses inconséquentes, non indispensables comme ces cours de formation pour les communicants ( ah que c’est important !)

Faut-il que M de Crisnay soit prisonnier de ses adjoints pour signer leurs chèques sans mettre fin à l’hémorragie !

Photo : Extrait du Parisien daté 11 octobre 2012

4 commentaires:

  1. Derrière le coup de feutre rouge, on lit Le Pecq aussi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certes, mais peut-être qu'au Pecq l'argent est mieux utilisé...car au concours du plus grand nombre d'études toutes plus futiles qu'inutiles pour ne pas dire bidon ......et de nids de poule....Le Vésinet gagne haut la main...

      Supprimer
  2. Total des taux de cotisations de taxe foncière au Vésinet:
    en 2008: 20,1002%
    en 2012: 25,792%
    soit une hausse des taux de 28,3%. Merci Petit Robert!
    Il faut ajouter la hausse nationale de l'assiette (de l'ordre de 3%/an) pour obtenir la hausse totale sur la même période.
    Les salaires ont-ils augmenté d'environ 40% depuis quatre ans?...
    Nos élus vivent-ils sur la même planète que nous?

    RépondreSupprimer
  3. de Crisnay est le digne descendant avec Morel aux finances et Fiquet au budget:Dépensons,dépensons,c'est le plaisir des dieux.

    RépondreSupprimer