5 octobre 2012

Conseil municipal : les KLM chahutent le maire !


Les manifestants en salle du Conseil

Brise de fronde dans la cour de l’hôtel de ville. Et chahut dans la salle du conseil. (à gauche)

ON est loin de la bourrasque que les Matalou avaient fait souffler menaçant la varésie et son commandeur. C’est une version light que les KLM ont offert aux nombreux policiers venus protéger les abords de la mairie.

Une quarantaine de riverains du tracé de la ligne 19 a interpellé le maire qui s’est prêté, non sans crânerie, à la discussion, dans la cour du château.(à droite)

Le problème, c’est qu’il n’avait pas de grain à moudre. Discuter quand on est le dos au mur et que l’on a déjà imposé sa décision ne sert à rien, sauf irriter ses contradicteurs, surtout qu’ Isa Bel-m-a-dit ( au centre photo de droite) est venue mettre de l’huile sur le feu, se faisant traiter d’agent de Montesson. Ce qu’elle est assurément.

Portée au cœur de la salle du Conseil, la discussion est restée stérile. Le maire ne veut rien céder et surtout pas acter la volonté des riverains de faire passer la ligne 19 par la route de Sartrouville. Comme chacun sait JF Bel y est farouchement opposé.
Le leader des manifestants interpelle le maire

Le maire peut regretter d’avoir ouvert cette boite de Pandore que Varèse avait tenu 4 ans fermée. Il peut regretter s’être engagé à prendre un arrêté qu’il a du piteusement retirer. Le maire barbote dans ses contradictions.

Comment prétendre régler ce problème éminemment complexe en le confiant à un boulet, un pédant unanimement décrié pour son incompétence ? Comment sortir de l’impasse quand on doit donner des gages aux montessonnais qui truffent son bureau municipal ?

Las l'édile n’a pas de réponse ! Il peut faire autant confiance aux riverains pour le harceler ( le leader des manifestants sur photo de droite) qu'aux montessonnais pour s’opposer à toute solution rationnelle de ce conflit ouvert entre les intérêts des habitants du sud de Montesson et ceux du nord du Vésinet.

Mme Morel, Mr Belloc copieusement conspués auront mesuré le niveau de détestation dont ils sont l'objet. De quoi refréner leurs ambitions municipales.  Ce n'est pas sur ce blog qu'on versera une larme ...

10 commentaires:

  1. Alarme raccordée5 octobre 2012 à 11:01

    Autre décision consternante de ce Conseil: hausse de 90€ du tarif de raccordement des alarmes privées à la police municipale, qui passe de 150€ à 240€, soit +60%! Bastard fait pire que Varèse, qui l'avait pourtant augmenté de 50%. Et répondant aux remarques sur cette explosion tarifaire, il a précisé, sans rire, qu'on pouvait désormais demander un prélèvement mensuel...

    RépondreSupprimer
  2. 30 manifestants,3000 voyageurs par jour.Cherchez l'erreur...

    RépondreSupprimer
  3. Je trouve que vous êtes très dur avec Mr Belloc. Lui et M. Fiquet ont fait rire le nombreux public présent.

    Ils ont fait rire les administrés, oui mais un rire de consternation devant leur incapacité ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Belloc est un vrai comique, la salle ne s'y est pas trompée. Dans la clownerie il pourrait se faire un nom, dans la diction j'en doute !

      Supprimer
    2. Un conseil à Monsieur Belloc de Chamboran avant chaque Conseil Municipal qu'il n'oublie pas de prendre une cuillère à soupe de "Charbon Belloc" çà déconstipe et c'est en vente dans toutes les pharmacies.

      Supprimer
  4. Anonyme de 13h30 ne sait manifestement pas de quoi il parle; il n'y a jamais eu 3000 voyageurs sur cette ligne. Les chiffres sont faux; il suffit de voir rouler les bus à vide les 3/4 du temps.
    3 personnes dans un bus de 108 places. Chercher l'erreur ....

    RépondreSupprimer
  5. Je recommande à tous les Vésigondins d'assister au Conseil municipal; le spectacle est gratuit et le rire garanti ! En sortant, on comprend mieux pourquoi Le Vésinet est la risée des autres communes et alors, on rit jaune ...

    RépondreSupprimer
  6. Le col Claudine de Mme Morel est du plus bel effet à l'extérieur comme à l'intérieur de la mairie...

    RépondreSupprimer
  7. Chers manifestants vésigondains,

    Sachez également, que vous nous avez aussi bien fait rire avec votre manifestation pitoyable et votre blocage de bus grotesque... Un rire jaune également...

    Heureusement, le ridicule ne tue pas! L'égoïsme et l'individualisme non plus...

    Un utilisateur régulier du bus 19!

    RépondreSupprimer