17 octobre 2012

Mairie : la débandade

Mme Morel dirige la mairie en l'absence de M le maire
C’est une véritable hémorragie qui affecte les services centraux de la mairie du Vésinet. Un sauve qui peut généralisé : la débandade !

Les services tombés sous la direction de Mme Morel sont décimés.

Pole financier, direction des marchés publics, ressources humaines, contrôle de gestion : des responsables de ces départements qui avaient été recrutées avant le parachutage de Mme Morel ont souhaité trouver des cieux plus cléments pour exercer sereinement leurs activités. Un Weber pouvant en cacher une autre, elles quittent le Vésinet !

Dans l’étrange nouvelle organisation, M. Fiquet au budget et Mme Morel à la comptabilité  forment une équipe on ne peut plus soudée. Tel chien et chat montessonnais !

Avec un DGS fraichement débarqué, des équipes épurées et des échéances budgétaires qui tombent en décembre, le maire pourra-t-il faire voter le budget ?

Déjà l'an dernier, devenu maire à mi temps, Varèse avait du décaler le vote à mars 2012, cette année sera-t-elle aussi témoin de l'incapacité de nos élus de gérer « normalement » la ville du Vésinet ?

Conte et Fiquet sont rattrapés par les affaires. Conte avec les casseroles accrochées par Varèse, Fiquet avec la villa de Paris, à laquelle s’intéresse le préfet M. Jau. Sans parler du cas Landwell dont le préfet est aussi informé.

Qui reste-t-il dans cette équipe pour faire tourner la boutique en l’absence de M. le maire, retenu par ses affaires ?

Un papy durable, une groupie de conseiller général, un marquis novice et imbu, et deux septuagénaires que la décence nous interdit de railler !

Les conseillers Jonemann et Michel sont bien inspirés en réclamant la démission collective de ce quarteron de bras cassés, avant que la mairie du Vésinet ne se soit vidée de tous les talents qui en assurent encore (?) le fonctionnement quotidien.

Qui les en blâmerait ?






8 commentaires:

  1. Corsica Croisières17 octobre 2012 à 19:12

    Silence on coule !

    RépondreSupprimer
  2. Au point ou on en est rendu , pourquoi ceux qui ne font pas partie du quarteron de tête ne demissionnent ils pas?
    Pourquoi Jonneman , Michel ,Chatard ne montrent ils pas l'exemple. S'opposer à un ectoplasme n'a aucune utilité.
    Il faut recréer de la legitimité par un vote des vesigondins.
    Question lancinante.

    RépondreSupprimer
  3. Les services aux administrés seraient-ils vraiment plus mauvais si les effectifs (et les impôts locaux) étaient divisés par deux?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme ils sont quasi-inexistants, cela ne changerait rien mais aurait comme avantage de pouvoir baisser le seuil d'impôts locaux qui étrangle les familles et qui contribue à leur fuite massive (cf fermetures de classe et celles sans doute à venir!!). Ratio: hausse des impôts locaux/amélioration de la qualité de vie et des services tend vers le négatif!!!

      Supprimer
  4. You now what? I'm happy...

    RépondreSupprimer
  5. Mme Morel fait couler le Vesinet... Le jeu est facile : un Maire absent qui lui fait une totale confiance. Elle lui fait croire ou entendre ce qu'elle veut bien ou juge nécessaire.

    RépondreSupprimer
  6. Bien content d'apprendre que le préfet "s'intéresse" à nos petites affaires et qu'il est "informé". Et il va faire quoi, le préfet? Ce qui l'intéresse, le préfet, c'est que Le Vésinet, repaire, comme chacun sait, de réacs friqués, donc exploiteurs du peuple, densifie son habitat, et fissa! Envisager qu'il puisse sanctionner un groupuscule qui ne demande qu'à obtempérer via le PLU relève du pur fantasme. Une gentille remontrance, à l'occasion, peut-être...et encore...

    RépondreSupprimer