24 janvier 2013

Au nom du principe de précaution !

Administrateur de l’une des principales associations culturelles de la ville, expert auprès des tribunaux administratifs, gestionnaire d’une parcelle du patrimoine immobilier de l’État, président d'une des 5 associations en "guerre" contre le projet de PLU J. Rosenberg sort du silence qui sied aux hauts fonctionnaires pour interpeller le maire du Vésinet et l’appeler à ouvrir une discussion sur un « nouveau » projet. (lire son mail, ci dessous) 

J. Rosenberg  pouvait, alternativement, en appeler à un principe constitutionnel récent que les « amis » UMP de M. Bastard ont inscrit dans la constitution  « le principe de précaution »

Puisqu’il il y a risque reconnu que ce PLU porte atteinte à l’intégrité du Vésinet, que les digues qui le protègent soient abaissées pour satisfaire des exigences indéterminées (préfet, Duflot, IRSN, Bouygues  ... ?), le maire est en devoir de se mettre sous la protection du « chapter eleven » de la constitution, le sacro-saint principe de précaution. 

Et si le maire ne s’en convainc pas, les conseillers municipaux peuvent l’invoquer pour s’en démarquer. Qui les en blâmerait ?



Date: Wed, 23 Jan 2013 00:59:21 +0100

Bonsoir Monsieur le Maire,

Je prends acte de l'information que contient votre mail, mais je crois que le sujet du PLU de Montesson est un point de détail - que je n'ai vu d'ailleurs, pour la première fois, que dans le message qui vous a été adressé à 15h40 par Monsieur le Président d'AEB.  
............................

Nous savons vous comme moi que ce n’est pas devant une juridiction que se traitent les relations entre l'État et une collectivité locale, nous savons aussi que les rapports de force sont complexes, le plus souvent en faveur de la collectivité ... tout simplement parce que les ministres, les préfets, les sous-préfets changent plus vite qu'un Maire ou son équipe - sauf bien sûr s'il y a une nouvelle loi, une loi Duflot par exemple que notre ville devra respecter, que le projet de PLU soit examiné en janvier ou en avril.

Dans le message que je vous ai adressé ce jour pour vous remercier de notre entrevue il y a dix jours, j'ai souligné que les plus de 1200 signataires des pétitions - pétitions qui n'ont parlé que du PLU du Vésinet - demandent, comme les associations un examen et une discussion réfléchie sur votre nouveau projet, discussion à laquelle il serait heureux que participent (participer, au sens de : amener une contribution) tous les conseillers municipaux.

Si nous tentions de faire de votre projet, non un sujet de division et d'opposition comme notre ville sait si bien les cultiver, mais un projet de consensus ?

..................................

Joël Rosenberg
Président de l’association « Défense et rayonnement du Wood Cottage »



1 commentaire:

  1. Joël Rosenberg saura-t-il ré-éditer ce qu'il fît pour la sauvegarde de la Ferme des Charmettes (maintenant habitée par le maire)? A l'époque Foy avait été incapable de lutter contre le promoteur (avait-il seulement souhaité le faire?). C'est en s'activant et en mobilisant les habitants du quartier que Rosenberg fit reculer le promoteur.
    Bastard de Crisnay sera-t-il aussi "aveugle", alors que les enjeux sont bien plus importants.
    Ce soir à la mairie pour dire non au PLU

    Zorro des Charmettes

    RépondreSupprimer