24 janvier 2013

Le jour le PLU long

Avant minuit le Vésinet saura à quel saint il est voué. A saint Fiacre le patron des jardiniers ou à Blaise le patron des maçons et à son pote Roch le patron des fossoyeurs.

La séance du conseil vespéral se jouera à guichets fermés. Les bonnes places squattées par la claque municipale, retour aux méthodes du début de mandat, les retardataires consignés à l’extérieur après avoir été dûment débarrassés de tout ustensile de cuisine, cornes de brume et autres crécelles le maire procédera à l’appel : combien de non-vésigondins seront admis à voter, combien de vaillants conseillers se feront porter malades ?

Les opposants ragaillardis par un petit vin chaud ne pourront donner de la voix lors de la dépose par les présidents au pied du premier magistrat des 1.243 pétitions appelant à ré écrire le projet. Il ne les y invitera pas. Ils devront attendre les premières saillies du maire pour manifester leur présence !

M. Bastard aura tout fait pour susciter l’ire des opposants, les agressant gratuitement, amalgamant généreusement, bombardant d’invectives les placides défenseurs du Vésinet, de la veuve et de l’orphelin.

L’effet boomerang est inéluctable : ce soir ou demain. Il paiera au prix fort ses altercations avec une population abasourdie par ses imprécations.

Il faut 10 conseillers élus sur la liste RPV pour bloquer le projet. 9 conseillers émancipés à l’image de Vintraud tenu à la porte de la dernière réunion de la majorité ! 9 conseillers insensibles aux hochets, indifférents aux croque-mitaines de circonstance.

C’est possible de ne pas voir son nom inscrit au bas d’une délibération dangereuse, préparée par un collectif ignorant du passé du Vésinet, inapte à en gérer le présent et impropre à en préfacer l’avenir.

Les imprécations qui ont terminé cette phase de soi disant concertation auront conforté les hésitants : M. Bastard  n’est PLU l’homme de la situation. 


4 commentaires:

  1. M. Bastard n’est PLU l’homme de la situation.
    Il ne l'a jamais été

    RépondreSupprimer
  2. B2C, comment pouvez-vous être aussi sourd ? êtes vous sourd également lorsque que votre propre famille s'adresse à vous ? êtes-vous sourd lorsque votre management chez Warner s'adresse-t-à vous ? êtes-vous sourd lorsque les ouvriers de la Warner vous interpellent ?

    L'image que vous donnez en tant qu'homme est de ne pas être à la hauteur. il est encore temps de démontrer l'inverse.

    RépondreSupprimer
  3. Le Maire ne peut que persister, il ne peut plus sortir du bourbier dans lequel il s'est mis.
    Les conseillers Municipaux ont l'occasion de montrer qu'ils se préoccupent des habitants en votant contre. Nos conseillers sont-ils courageux ou ne se préoccupent-ils que des combines politicienne? Réponse ce soir.

    RépondreSupprimer
  4. Quand on pense que c'est un type que les Vésigondins n'ont même pas élu qui va être à l'origine de la fin du Vésinet !!!

    RépondreSupprimer