24 janvier 2013

Le mea culpa des associations

« Errare humanum est ... »  inutile d’invoquer le diable, les associations dans un communiqué ( à gauche, extrait ci dessous battent leur coulpe.

« Dans la lettre adressée aux Conseillers municipaux le 22 janvier dernier, nous avons fait état, à tort, d’une décision de première instance qui aurait été rendue concernant le PLU de Montesson.

Après vérification, cette information s’avère erronée. Nous présentons donc toutes nos excuses aux destinataires de cette lettre ainsi qu’à nos lecteurs, adhérents et sympathisants. »


Ça tombe fort mal ! D’autant plus mal que l’information d’un débouté du préfet dans le cas montessonnais présentait peu d’intérêt. Et n’apportait aucune eau au moulin des opposants au projet de PLU du Vésinet. Si ce n’est confirmer la non infaillibilité préfectorale. Ce que Mme Gattaz avait déjà porté à connaissance des vésigondins.

En revanche effet d’aubaine pour le maire qui trouve sur un plateau matière à décrédibiliser ses adversaires. L’occase est trop belle, le maire jubile et se prend à son tour les pieds dans le tapis.

Grand seigneur, monsieur de Crisnay eut fait montre de magnanimité, d’indulgence envers les « pénitents ». Eut-il pardonné, il ajoutait la mansuétude à la panoplie de ses qualités. Il eut acquis un statut de maire au dessus de la mêlée. Condamnant les contestataires à louer sa longanimité.

M. Bastard n’a rien d’un seigneur !  Il saute sur la bourde pour trainer ses contradicteurs dans la boue. Il vilipende, conspue le malheureux fautif, le poursuit de sa vindicte, le cloue au pilori en attendant de rétablir le supplice de la roue, à moins que ce ne soit celui du pal pour ceux de ses conseillers qui voteraient contre son PLU !

Cet épisode de « qui perd gagne » clôture une campagne qui aura vu M. Bastard perdre son autorité, abandonner sa charge de maire pour se faire imprécateur !

Erreur utile qui aura déssillé bien des vésigondins. 
 

3 commentaires:

  1. Moi je trouve honnête de reconnaître une erreur et de la corriger. C'est tout à leur honneur. leur volonté est bien de présenter l'information de manière objective, et surtout objective, sans aucune manipulation.

    RépondreSupprimer
  2. Franchement il y a eu une info erronée concernant le PLU de Montesson mais enfin il n'y a vraiment pas de quoi fouetter un chat. Surtout que l'erreur a tout de suite été corrigée avec des excuses en prime. Ca devrait servir de leçon au maire et à son équipe qui ne "s'abaissent" jamais à cela et pourtant ils en auraient des choses à se faire pardonner et autrement plus graves !!!!!

    RépondreSupprimer
  3. oui, ils en auraient à se faire pardonner, mais trop c'est trop ! peut on leur pardonner car c'est leur méthode même d 'exercice de l'autorité qui est en cause ?

    RépondreSupprimer