12 janvier 2013

M. le maire, soyez rassuré ....


Vos vœux ne seront pas chahutés. Votre voix ne sera pas couverte par les youyou de vos admiratrices ni par les hou hou de vos contradicteurs. Sur l’estrade vous pourrez soliloquer comme cela vous est coutumier en toute sérénité.

Vos opposants respectent le maire du Vésinet. Alors inutile de faire courir le bruit que vous seriez hué lors de vos vœux.

L’idée de vous embarrasser lors de cette cérémonie consensuelle n’a pu germer que chez vos amis, genre le pseudo marquis qui ne se prive pas de vociférer dans les réunions publiques des opposants à votre politique. On a les adjoints qu'on mérite ...
 

Ceux qui prétendent à votre succession (ici sur les photos) ont une trop haute idée de la charge que vous avez récupérée pour ternir l’image du maire du Vésinet. Ils vous laisseront débiter votre couplet. Et se réservent le droit de vous surprendre quand bon leur semblera. Ce n’est pas ce blog qui vous le révélera.

Dormez tranquille, préparez votre plaidoyer et n'abusez pas de la calinothérapie, vous risqueriez une huée. Évitez tout autant de vous parer des vertus de sauveur du Vésinet, vous  déclencheriez une bronca qui vous laisserait KO.

Soyez vous même : le représentant des autorités. Nul n’a jamais conspué l'obligé d’un préfet. 



7 commentaires:

  1. Eh oui, monsieur le Maire. Warner brosse dans le sens du poil.
    Sauf si l'on a du poil à gratter !

    RépondreSupprimer
  2. Au fait, Monsieur le Marquis, vos convictions pour une vie paisible et intelligente au Vésinet sont-elles aussi fortes que celles de la lutte contre le mariage pour tous.
    En bref, vous verra-t-on demain dans le cortège :



    SIGNEZ LA
    PÉTITION
    ÉCRIVEZ À
    VOS ÉLUS
    Pour un grand débat démocratique sur le mariage homosexuel et l'homoparentalité
    sous la forme d'états généraux du mariage et de la famille.
    145 920 SIGNATURES 47 284 COURRIERS ENVOYÉS
    573

    LES DROITS DES ENFANTS

    C’est dans l’union entre l’homme et la femme que les enfants se conçoivent, sont éduqués ou adoptés.
    Ceux-ci ont besoin de la figure du père et de la mère pour se développer de façon équilibrée.

    La Convention internationale de l'ONU des Droits de l'enfant (1989) rappelle que l'intérêt supérieur de l'enfant doit être une considération primordiale.

    N’y a-t-il pas un risque d’injustice grave à priver légalement et définitivement l’enfant d’un père et d’une mère : veut-on créer une inégalité fondamentale entre les enfants ?


    LE MARIAGE =
    1 HOMME + 1 FEMME

    Par la reconnaissance juridique des unions homosexuelles, le mariage perdrait sa référence légale essentielle par rapport aux facteurs liés à l'hétérosexualité, comme le devoir de procréation et d'éducation.
    Le Pacs ou le concubinage sont des formes juridiques qui permettent à chacun de mener une vie de couple. Mais, le mariage est une forme de couple particulière rattachée à la famille qui suppose potentiellement l’enfant.
    La redéfinition du mariage par son ouverture aux personnes de même sexe consiste, en réalité, en une redéfinition de la famille, dont l’enjeu est l’enfant.


    LA COHESION SOCIALE

    La reconnaissance des unions entre personnes homosexuelles entraînerait des conséquences profondes pour la société en termes de filiation, parenté, éducation, adoption… Sans parler des transformations de notre Code civil.

    Il est dans notre tradition républicaine de ne pas agir en des domaines si importants sans une vaste consultation démocratique, où les citoyens puissent s’exprimer.
    Nous demandons que soient consultés les associations familiales, les mouvements de protection de l’enfance, les psychologues et pédo-psychiatres, les éducateurs et les enseignants, les élus, les juristes, les philosophes et les sociologues, les représentants des cultes...

    Nul ne peut prendre de telles décisions sans avoir pris auparavant le temps de l'écoute et de la discussion. Or le débat n'a pas eu lieu.
    Nous demandons qu'il soit ouvert et que soient organisés des Etats généraux du mariage et de la précarité familiale.

    SIGNEZ LA PÉTITION
    Pour un débat démocratique sous la forme d'états généraux.
    Nom complet [*]
    E-mail [*]
    Code postal [*]
    Emploi [*]
    Je souhaite être tenu informé
    Je ne souhaite pas apparaître sur le site

    Signer
    Un email va vous être envoyé pour confirmer votre signature.
    Pensez á consulter vos courriers indésirables.
    [*] champ requis
    Je demande l'ouverture d'un vrai débat
    sur le mariage et l'adoption avant l'examen d'un texte de loi permettant l'union entre des personnes de même sexe.

    Ce grand débat doit être public et organisé à l'échelle nationale.

    Cette pétition sera remise au premier ministre.





    Télécharger une version imprimable de la pétition ICI

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Le devoir de procréation" !!! Il faudrait donc refuser le mariage aux couples qui n'auront pas d'enfants !!

      Vous devriez aussi militer contre l'adoption par des célibataires, mais peut être aussi contre le divorce qui sépare l'enfant de l'un de ses parents bien souvent.. etc..

      Supprimer
  3. Rigolez et chantez avec moi ...
    Malbrough s´en va-t-en guerre,
    Mironton, mironton, mirontaine,
    Malbrough s´en va-t-en guerre,
    Ne sais quand reviendra. {3x}
    Il reviendra-z-à Pâques,
    Mironton, mironton, mirontaine,
    Il reviendra-z-à Pâques,
    Ou à la Trinité
    La Trinité se passe,
    Mironton, mironton, mirontaine,
    La Trinité se passe,
    Malbrough ne revient pas.
    "Aux nouvell´s que j´apporte,
    Mironton, mironton, mirontaine,
    Aux nouvelle´s que j´apporte,
    Vos beaux yeux vont pleurer.
    Quittez vos habits roses,
    Mironton, mironton, mirontaine,
    Quittez vos habits roses,
    Et vos satins brochés.
    Monsieur Malbrough est mort,
    Mironton, mironton, mirontaine,
    Monsieur Malbrough est mort,
    Est mort et enterré.


    RépondreSupprimer
  4. C'est chouette la république des fiottes !

    Je comprends d'autant mieux que les gens "normaux" se tirent n'en déplaise au "normal"

    RépondreSupprimer
  5. Unioniste déterminé12 janvier 2013 à 19:04

    @ R Bus
    Le militantisme a ses limites. Votre intervention est hors sujet et n'a rien à faire sur ce blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais si le militantisme est sans borne. Il doit combattre sur tous les fronts et bien sur contre les frondes de Bastard que Phénix dénonce encore au sujet suivant.

      Le Bureau municipal est aussi coupable dans ses actions scélérates que ceux qui veulent faire adopter le mariage pour tous.

      Supprimer