22 janvier 2013

Lettre du SIDSV aux C. M.

Message du SIDSV  aux conseillers municipaux ( mail du 21 janvier)  

 Madame, Monsieur,
Nous vous prions de trouver ci-joint une lettre et un document concernant le projet de PLU qui doit être arrêté lors du prochain conseil municipal.
L'objet de notre Syndicat est la Défense du Vésinet. Notre unique objectif est la réalisation d'un bon Plan Local d'Urbanisme.
 
Merci de consacrer un peu de votre temps au travail de notre Comité.
Recevez notre parfaite considération

Le Comité du Syndicat d'Initiative et de Défense du Site du Vésinet


Syndicat d'Initiative et de Défense du Site du Vésinet
Siège social : Mairie du Vèsinet
Contact : CI.AV, 3, avenue des Pages. 78110 Le Vésinet
Tél. : 01 30 15 47 80

contac@sidslevesinet.fr

A Mesdames et Messieurs les membres du
Conseil Municipal du Vésinet


Objet : Plan Local d'Urbanisme

Le Vésinet, samedi 19 janvier 2013

Madame, Monsieur,

Dès le mois de septembre, nous avons tenté d'alerter M. le Maire sur les défauts très graves que comporte le projet de PLU, au moyen d'un « avis » du SIDSV dans le cadre de la concertation. Cette initiative, taxée de « désinformation » ne recevra de réponse qu'aux derniers jours de décembre.

Le soutien actif de plusieurs autres associations et les études minutieuses (et compliquées en raison des difficultés à disposer des documents) réalisées pas nos groupes de travail nous ont conduits à proposer un second document, « l'Analyse critique » qui précisait les principaux points rendant, à notre sens, ce projet inacceptable en l'état.

Un échange de vue, plutôt qu'une négociation, a eu lieu et quelques modifications ont été accordées. Nous en prenons acte mais nous demeurons sur des positions radicalement opposées quant à la conception que nous avons de notre ville et de son avenir. Même si ces modifications, que je ne mésestime pas, ont été apportées très récemment, il est indéniable que le choix délibéré est fait de rompre avec les principes de la ville-parc du Comte de CHOULOT, de l'œuvre d'Alphonse PALLU, classée au patrimoine national et à ce titre, défendue depuis près de quatre-vingts ans.

Les termes de cette protection sont clairs depuis qu'ils ont été avalisés par un arrêté ministériel précisant « Il serait désirable que le plan d'aménagement communal [du Vésinet] interdit un morcellement excessif des propriétés et qu'il fît respecter dans toute la mesure possible les dispositions originaires du lotissement. La beauté et l'agrément du Vésinet se trouveraient ainsi sauvegardés .... Par ailleurs ce plan délimitera à l'intérieur du périmètre d'agglomération une zone d'habitations collectives et une zone d'habitations individuelles. La superficie de la première de ces zones ne devrait pas dépasser 40 hectares.»

Depuis trois quarts de siècle, aucune autorité publique n'a discuté ces dispositions dans aucun document, y compris le dernier « porter à connaissance». C'est sur cette base que doit être établi le principe du « zonage » du Vésinet, inattaquable juridiquement et cohérent avec l'existant.

Vous définissez votre objectif ainsi : « la municipalité souhaite autant que vous la préservation de la Ville-Parc, objectif clairement affiché dans le Projet d'Aménagement et de Développement Durable (PADD) mais nous devrons aussi tenir compte des évolutions législatives intervenues depuis les dernières modifications du POS ainsi que des orientations de l’État en matière de logements».


Nous affirmons que les particularités du Vésinet impliquent, pour ce dernier point, des dispositions particulières que le porter à connaissance suggère, que le PADD peut définir et que le projet de règlement, n'en déplaise aux affirmations, ne respecte pas.

La Mairie affirme au public vésigondin : « le PLU est plus protecteur que le POS ». Protecteur de quoi ? De quelques dizaines de grandes propriétés « emblématiques » ? En quoi l'accroissement des COS et des surfaces d'emprise au sol des constructions est-il plus protecteur ? Pourquoi renoncer aux tailles minimales de parcelles ? Pourquoi transformer des portions de la zone « pavillonnaire » en zone dense, alors que rien ni personne ne l'exige ? Le document joint précise les principaux sujets d'inquiétude du SIDSV et ses désaccords avec la présentation qui est faite du PLU.

Il ne faut pas fonder le PLU sur les revendications personnelles de propriétaires soucieux de s'agrandir, sur la volonté d'ouvrir des « opportunités au marché de l'immobilier ». Ce n'est pas le bon choix. C'est un processus sans fin, dans lequel il ne faut pas s'engager.

Les associations du Vésinet et celle que je préside, au premier rang, l'ont démontré à plusieurs reprises et depuis longtemps. Nous défendons un autre Vésinet. Celui que ses habitants ont choisi et défendent avec passion et ardeur depuis plusieurs générations. Celui qui a été reconnu comme un bien national digne d'être conservé « dans toute la mesure possible dans les dispositions originaires du lotissement ».

Je n'ai pas d'autre objectif, pas d'autre préoccupation, que de défendre une ville que ma famille habite depuis six générations et pour laquelle je me passionne depuis un demi-siècle. Je réfute évidemment les accusations de « désinformation » ou de « manœuvres politiciennes ». Où est la désinformation ? Qui sont les politiques ?
Restant convaincu qu'il faudra reprendre le dialogue sur cette question, tôt ou tard, je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, l'expression de ma parfaite considération.



Analyse critique (suite)
Jean-Paul DEBEAUPUIS 
Président du Syndicat d'Initiative et 
de Défense du Site du Vésinet




10 commentaires:

  1. Je vote contre le PLU en l'état !

    RépondreSupprimer
  2. Ceux qui "voteront pour" porterons une lourde responsabilité. Venez les applaudir le 24 Janvier. A 20h ce sera mieux que les infos.

    RépondreSupprimer
  3. Aujourd'hui 22 janvier :

    Pas d'ordre du jour du conseil municipal du 24 janvier sur le site de la Mairie ;

    Panneau d'information du quartier Princesse ENCORE en panne ! Hasard ou fait exprès ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est la première délib. Soyez à l'heure !

      Supprimer
  4. Ca fait au moins 2 ans qu'il est en panne et tout le monde s'en moque à la mairie!
    Peut être qu'on n'existe pas (sauf pour les impôts) ou qu'on n'est pas assez représentatifs?

    RépondreSupprimer
  5. Merci Monsieur DEBEAUPUIS pour cette lettre courageuse.

    RépondreSupprimer
  6. Une solide étude critique...

    ...et une démonstration éloquente qu'un véritable travail prévaut toujours sur les billevesées de politiciens imbus et paresseux.

    RépondreSupprimer
  7. Il y a beaucoup de personnes au Vésinet qui réfléchissent, agissent et proposent des solutions intelligentes.

    Dommages que ce soient pas celles qui décident au Château !

    RépondreSupprimer
  8. Merci M. Debeaupuis pour cette lettre qui expose clairement et honnêtement les enjeux du PLU. Quel professionnalisme et quelle intégrité comparé aux derniers tracts et mails diffusés par la mairie via Fiquet, Morel et Gattaz !! On ne peut que déplorer que les personnes compétentes, véritablement impliquées dans la défense du Vésinet et profondément attachées à notre commune ne siègent pas à la mairie à la place du ramassis de nullards et de fossoyeurs qui décident de notre sort sans état d'âme.

    RépondreSupprimer
  9. Merci à M. Debeaupuis d'avoir, une nouvelle fois, clairement exposé les attendus et les conclusions d'une étude sérieuse sur le sujet.
    Il n'y a pas péril en la demeure, ni croquemitaine à la porte. Il est possible d'intégrer dans le projet du PLU les modifications demandées par les associations.
    Elus RPV, n'ayez pas peur, ayez le courage de demander le report du projet dans sa version actuelle.
    Vos concitoyens, qui aiment leur ville, vous en seront reconnaissants.

    RépondreSupprimer