21 janvier 2013

Petits calculs politiciens


Elles trahissent leurs électeurs, sont plus royalistes que le roi. Montées au créneau elles s’agitent, médisent, discréditent, polluent les boites e-mails et s’apprêtent à vulgariser le Vésinet.  

Elles, ce sont les deux égéries de la majorité recomposée : Isabelle Morel et son clone Marie-Aude Gattaz. Vous ne verrez jamais l’une sans l’autre, et vice versa, comme s’en vante la duègne. Inféodées au duc de Montesson, l’une comme porte serviette, l’autre comme suppléante elles dévoient leur mandat pour favoriser l’emprise montessonnaise sur le canton. Sur la ligne 19, sur le racket fiscal opéré par Bel au détriment des vésigondins, sur le plan d’urbanisme de Montesson qui densifie en limite du Vésinet elles ont agi contre l’intérêt de leurs électeurs.

Pourquoi s’acharnent-t-elles à faire passer un projet de PLU dont la philosophie est contraire aux convictions qu’elles affichaient en 2008 sur leurs tracts électoraux ?

Par petit calcul politicien, par intérêt personnel, par ambition électorale ! Voilà la raison de leur activisme indécent. Le calcul est simple, accessible aux primaires et bien éloigné de l’analyse objective des risques que le PLU Bastard-Fiquet fait courir au Vésinet.

Mme Gattaz, avocate, l’aurait elle oublié, nemo auditur propriam turpitudinem allegansFustiger les opposants en invoquant leur supposée ambition électorale ne manque pas de sel !

 
L’objectif de Morel - Gattaz est de se placer pour les municipales 2014. Le PLU entériné, le couple Bel - Myard avalisera – c’est plus que vraisemblable - l’investiture UMP pour les sortants. Peu chaut à ce quatuor que le PLU du Vésinet permette le mitage de la ville-parc. Pour Morel – Gattaz c’est une chance inespérée d’accaparer les futurs premiers postes d’adjoint, voire même celui de premier magistrat si M. Bastard ne se représente pas.

Brebis galeuse à l’UMP après le ratage de sa campagne électorale, Mme Morel peut rêver jouer avec son acolyte un rôle de premier plan après 2014, et qu'importe si le Vésinet est défiguré !


* nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude

9 commentaires:

  1. ne pas oublier qu'un poste d'adjoint rapporte.

    RépondreSupprimer
  2. "Des certains" : c'est certain, ça?
    Y'en a des qui disent que oui, y'en a des qui disent que non!
    On en débat jeudi soir, à partir de 19h30, aux Folies Carnot!
    Pour le reste, on causera du pays à certaines en avril 2014.

    RépondreSupprimer
  3. Morel, je l'ai croisé dans le Vésinet, elle rase les murs, baisse la tête. Elle n'a pas d'amis ici autre qu'à Montesson.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est également édifiant de voir Mme LANG se cacher au point info du PLU sur le Marché lorsque l'on vient interpeller notre Mairie sur le quartier des Charmettes. Courage, Fuyons!

      Supprimer
  4. excellente la photo de Morel, se cachant derrière une feuille vierge !

    RépondreSupprimer
  5. Mais ne paniquez pas.
    Il y a des réservistes quadras ou quinquas qui dégageront les UMP

    RépondreSupprimer
  6. Je vous rappelle que Morel est (était) en charge de la Com de BEL. C'est elle la spécialiste de la COM. Or, elle vient de le démontrer au travers du PLU, là où elle aurait pu exceller, démontrer toute sa compétences de communicante avec un plan Com bien lécher, pour nous informer, nous donner envie pour que nous accompagnons les yeux fermés le Maire, elle a fait tout l’inverse et à démontrer son incompétence dans ce domaine-là : Rumeurs, fau tract, pression, elle était même présente au point PLU sur le marché pour expliquer un PLU aux Vésigondins qu’elle avoue ne pas avoir lu. Impressionnant. Je me demande si BEL ne nous refourgue pas les incompétents qu’il ne veut pas voir dans sa mairie…. ?
    Entre Fiquet et Morel : B2C est décidément bien accompagné ! Est-ce qu’un jour il ouvrira seulement les yeux, prendra du recul ?

    RépondreSupprimer
  7. Pour ce qui est de médire la Marie-Aude n'en est pas à son coup d'essai.

    En 2011, sur la place du marché, elle racontait benoîtement des horreurs sur BECU.

    A tel point qu'une employée de la Ville l'a apostrophée et lui a dit :
    C'est indigne ce que vous faites Madame.
    Ou bien vous savez quelque chose et en tant qu'élu vous devez saisir le procureur,
    ou bien vous ne savez rien et vous devriez vous taire.

    Elle est partie la Marie-Aude sans demander son reste !

    RépondreSupprimer
  8. JN Bécue est le seul à avoir eu le courage d'affronter Bel et Gattaz. Il a réussi à leurs faire poser un genou à terre. Bécue, ce sont des paroles... et des actes. Sa connaissance de la ville et son travail de conseiller lors du précédent mandat font de lui quelqu'un de tout à fait opérationnel.

    RépondreSupprimer