19 janvier 2013

Philippe B : à Court d’arguments ?



Philippe COURT, sous préfet
Instrumentaliser un préfet, est-ce une forfaiture ? 

Question pour grand oral de l’ENA aurait pu répondre M. Court (à droite) qui, ce jour, s’est prêté très obligeamment au jeu des questions réponses avec le blog, dont il reconnaît être un lecteur, pas toujours assidu !

M. le sous préfet dans son entretien en tête à tête avec Phénix s’est montré résolument optimiste sur l’issue du processus d’adoption d’un PLU, sans préciser quelle mouture avait sa préférence, ni quelle date était souhaitable. Il ignorait  que son "porter à connaissance" n'avait été diffusé que par ... le blog, et n’imagine pas un instant une instrumentalisation de la préfectorale par le maire du Vésinet dans la concertation en cours avec les associations.  !

Est-il un personnage aussi éloigné du technocrate omniscient et potent que le sous préfet de Saint Germain ? Il faut toute la fraicheur naïve, la candeur printanière d’un primo accédant à la magistrature municipale pour tirer argument du contraire.

Rien ne permet aujourd’hui d’affirmer que la préfecture impose son diktat au Vésinet, surtout après en avoir librement discuté avec l’un de ses plus éminents représentants.

M le maire une fois encore roule ses administrés dans la farine en invoquant une pression des autorités pour s'interdire de proroger de quelques semaines le temps des discussions.

Faut-il que Philippe B. soit à court d’arguments, et pressé par des intérêts particuliers, pour tenter d’instrumentaliser un préfet ! 

8 commentaires:

  1. Agiter le chiffon rouge pour faire peur aux manants...quelle performance Monsieur le Maire!

    RépondreSupprimer
  2. En lisant le blog, M. Court doit être mort de rire ( surtout avec le mail pro-PLU qui circule dans tous les foyers ) et surtout penser que le dossier PLU est bien mal-mené, pardon bien mal mené, ...enfin les deux.

    RépondreSupprimer
  3. Si B de C amene le PLU a bon port il sera dans la foulée le prochain maire elu legitime du Vesinet et sans tête de liste charismatique à date pour s'opposer à lui comme futur maire la messe me semble dite quelques soient les commentaires atrabilaires sur ce Blog

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si le BdC impose ce PLU il s'exposera à une pluie de recours qui retarderont sa mise en œuvre jusqu’en mars prochain.
      Les prochaines municipales auront pour enjeu ce mauvais PLU et le prochain maire sera une figure peut-être non charismatique mais qui aura un mandat pour préserver le caractère spécifique du Vésinet.
      Peut-être vaut-il mieux être atrabilaire quand la situation l'exige que résigné et cacochyme. Le premier découlant souvent du second.

      Supprimer
  4. A la différence de nos élus amateurs, le sous préfet sait très bien que son pouvoir en matière de PLU est limité depuis les lois de décentralisation et que son avis négatif, comme il l'a émis à Montesson est d'un impact faible sinon nul. L'incompétence de l'équipe dont fait partie Messieurs B de C et Fiquet a conduit Le Vésinet à la ruine en 2009, elle semble être la principale explication de leur attitude actuelle.

    RépondreSupprimer
  5. B2C a peut être assuré Pierre Gattaz de son soutien au Medef si Marie-Aude (bourgeoise-loin-du peuple me soutenait un commerçant Vesigondin ce samedi) soutenait son PLU.

    RépondreSupprimer
  6. Seriez vous autiste vous aussi ?

    RépondreSupprimer