16 janvier 2013

Réponse à Sirius


Monsieur Sirius,

Votre récente contribution "Étrange Vésinet" traite longuement de la précipitation qui anime le maire pour arrêter le projet de PLU. Vous vous en faites l’avocat avec des arguments qui n’emportent pas la conviction, et vous passez à coté de l’essentiel. Vous ne réfutez pas les raisons pour lesquelles son projet suscite autant de réprobation.

A juste titre vous soulignez les remontées positives, l’avis favorable de propriétaires, ce que nul ne conteste. Mais vous n’ignorez pas que la somme des intérêts privés coïncide rarement avec l’intérêt général. Qui mieux que les corps constitués peuvent gommer les égoïsmes particuliers et tendre vers la ligne médiane entre collectif et privé ? Or les associations l’ont écrit aux conseillers : »nous ne sommes pas écoutés ». (en haut à gauche)

Depuis 3 mois le projet fait débat : C'était un délai suffisant pour parvenir à un compromis, encore fallait-il le souhaiter !

Avant d’accoucher d’un PLU au forceps, la majorité serait avisée d’obtenir une réponse satisfaisante du maire et de son adjoint Fiquet - l'homme du budget - à deux questions.
Impôts locaux 3 fois supérieurs à la moyenne nationale
  1.     Quelle sera l’incidence du projet de PLU sur la fiscalité communale, consécutive à l’augmentation de 2.000 habitants (15%) de la population à l'horizon de 4 ans ? Impôts que la majorité a déjà fait exploser (+60%) et que les mesures Duflot (déficit en logements sociaux que ce PLU va accentuer) vont faire culbuter. A combien se chiffre l’augmentation des impôts locaux, toutes choses égales par ailleurs ? 
  2.    Quelle sera l’incidence de ce projet sur la qualité de vie de la population ? Les résidents, propriétaires ou locataires, et même riverains du Vésinet vont subir le contrecoup de l’implantation massive d’immeubles et de leurs 2.000 futurs habitants.  Moins de parking, plus de trafic, moins d’espaces verts, plus de nuisances. Les services municipaux plus sollicités alors qu’ils n’assurent pas même la maintenance d’équipements collectifs notoirement insuffisants pour le niveau actuel de la population. Demain ces équipements obsolètes devront être surdimensionnés ou renouvelés. L’inventaire en a été-t-il fait ? Demain les services à la population seront réduits, ou les effectifs seront accrus avec une incidence fiscale qui a surement été mesurée. Quelle est-elle ? 
Sauf 2008 Investissement inférieur à la moyenne nationale
Ce projet, monsieur Sirius, outre qu’il défigurera le Vésinet – les associations le démontrent mieux que moi – dégradera le-vivre-ensemble et alourdira une fiscalité que l'équipe au pouvoir a plombée, sans qu’aucun investissement ne soit réalisé. (voir diagramme). Moins d'investissements en 2011 qu'en 2006 ! 

La majorité n'a pas reçu mandat de racketter les administrés pour régaler les promoteurs. Alors demandez à M. le maire de retirer son projet.

Phénix

15 commentaires:

  1. Phenix, l'un de vos meilleurs billets ! clair, net et précis - tant dans les commentaires, diagrammes et questions. Si bien exprimé... Chapeau bas... Merci à vous

    RépondreSupprimer
  2. Excellente analyse... dont l'équipe de M.le Maire serait bien avisée de s'inspirer au seuil du CM du 24 janvier.
    La limpidité des problèmes soulevés dans ce billet ne semble malheureusement pas être perçue par cette équipe qui continue contre vents et marées à foncer droit dans le mur!
    Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis...M.Le Maire, méditez donc cet adage et tirez-en toutes les conséquences!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les conseillers seront-ils assez responsables pour résister aux pressantes recommandations de M. Myard, quant au vote de l'arrêt du PLU.
      Décidément, c'est "ailleurs" que se décide le sort de nos arbres, de nos jardins, de nos impôts.
      Et si les conseillers vésigondins se décidaient à se comporter en adultes responsables et plus en disciples de gourous cosmiques ou de caciques vieillissants

      Supprimer
  3. Quelle synthèse : tout y est !
    M Bastard qu'avez vous à dire pour votre défense ?
    Si erreur il y a dans ce réquisitoire, où est - elle ?
    Fiquet en ne répondant pas à Phénix confirmerait que les motivations réelles de la municipalité ne sont pas publiables.

    Qui apportera la contradiction à Phénix, le maire ou son adjoint ?

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour ce billet, pour une fois je commence à comprendre!

    Eclairant et synthétique !

    Continuez..

    RépondreSupprimer
  5. très bonne analyse aucune étude sérieuse n'a d'ailleurs été faite du bilan financier de l'écoquartier ni de l'impact en circulation ou besoins d'équipements collectifs, ni comment financer ces équipements. Nos "représentants" ne s'abaissent pas à demander des charges de Zac aux aménageurs ou futurs promoteurs, les Vésigondins sont si dociles...

    RépondreSupprimer
  6. "Sauver Le Vésinet" est le nez creux du Jonemann du conseil? Le père,le fils et le Saint Esprit qui sauve la ville.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un commentaire digne de Monsieur Fiquet, qui décidément, ne comprend rien.

      Supprimer
    2. au lieu d'insinuer, cherches à te renseigner un tout petit peu

      Supprimer
  7. Sans se perdre dans les détails du règlement du PLU inaccessible à la plupart des habitants, Phénix donne la quintessence du débat que le maire refuse. Quel prix les vésigondins sont prêts à payer pour maintenir la spécificité de leur ville-parc ? Car comme le rappelle Phénix la qualité de vie a un coût.

    Le projet du maire et de Fiquet promet le pire des deux mondes : destruction de la qualité de l'environnement et hausse massive des impôts.

    Pour ces deux raisons on doit en exiger le retrait.

    RépondreSupprimer
  8. Tout est dit, et bien dit!
    Et le RPV nous dit "Quitte" ou "Double"?

    RépondreSupprimer
  9. Bastard de Crisnay est fuyant. Fuyant les vésigondins lors de la cérémonie des voeux, fuyant à nouveau lors de toutes ses apparitions, fuyant enfin devant ses conseillers pour avoir un vrai débat sur le PLU.
    Et bien il n'a plus qu'une chose à faire: c'est fuir.

    RépondreSupprimer
  10. Mort de rire, qui est-ce qui a vu Fiquet, hier au soir distribuer des tracts dans les boîtes aux lettres du Vésinet Nord, tract rédigés au nom d'un obscure collectif "Protégeons le Vésinet" et mettant en valeur les vertu de l'action de la Mairie ? Phénoménale ! je n'avais pas mon appareil mais le bougre avait bien l'air pitoyable. C'est la déchéance à la Maire. Mais au fait est-ce que ce sont les Vésigondins qui ont payés avec leurs impôts ce tract manipulateur ?
    Phénix, un billet s'il te plait ! Merci.

    RépondreSupprimer
  11. Pauvre Fiquet, réduit à ce genre de bassesses; distribuer en catimini son torchon dans les boîtes aux lettres des Vésigondins qu'il prend vraiment pour des buses. Son tract pue le mensonge, les manoeuvres et le mépris; il est à son image. Quant aux dernières lignes censées provoquer la terreur parmi la population "Si le projet est rejeté, le bétonnage du Vésinet serait assuré et le budget de la ville serait très impacté", non mais quelle rigolade de la part du laquais de promoteurs !!!

    RépondreSupprimer
  12. Je vous recommande ce site:
    http://www.proxiti.info/
    Sur la carte de France, vous cliquez sur 78, puis sur la lettre V, puis sur Le Vésinet, vous y trouverez l'évolution du niveau d'endettement de la commune.
    Anonyme

    RépondreSupprimer