19 janvier 2013

Vérité, mensonges et croquemitaines

Patchwork
Tract "Officiel"
Tract des associations
Qui croire ? Pauvre quidam qui doit faire la part des faux mensonges et contre-vérité dans ce vrai photo-montage. 

Rarement un projet de règlement urbain aura suscité des positions irréfragables, aussi antagonistes que celles relayées dans ces deux tracts.

Dans le domaine de l’urbanisme à quelle aune peut-on s’approprier la vérité, ou jeter l’anathème sur ses contradicteurs sauf à être l’intégriste d’une chapelle, l’antéchrist d’une autre convoquant apocalypse ou Eden pour justifier de sa croisade ?

N’est ce pas au maire de réussir la synthèse, quand aucune querelle idéologique ne sous-tend ces clivages. 


Censé se situer au dessus de la mêlée, n’être le prélat d’aucune des chapelles pré citées, le maire du Vésinet s’est laissé entrainer à publier le tract d’un collectif de SDF  « protégeons notre Vésinet », tract clone d'un e-mail relayé par Mme Gattaz, maire adjoint à convictions variables et au scolaire.

Obligeant les associations cible de ces outrances à rendre coup pour coup, et à revendiquer à leur tour l’exclusivité de la confection du seul PLU valable !


A. de Bourrousse (maire de Carrières) s’est félicité lors de ses vœux devant M Court de l’accord des services de la préfecture et de l’assentiment d’une vaste majorité de ses administrés pour son plan d’urbanisme. Personne - ou presque - ne représentait le Vésinet. 
 
Ici, les maires se suivent et s’avèrent tous aussi incapables d'animer un processus de concertation sans dériver dans le caporalisme. 

Fiquet n’est pas Haussman, et de Crisnay n’a pas épousé Eugénie. Ça se saurait. 

A des années lumières du sage Salomon qu’on espérait, le maire, en convoquant ses croquemitaines porte la très lourde responsabilité de l'échec d'une prétendue concertation. 






6 commentaires:

  1. Le maire presente un PLU.
    Comment peut il le synthetiser avec un projet antinomique?
    On peut avoir la foi , être athée mais la synthèse semble delicate.

    RépondreSupprimer
  2. Le syncretisme existe aussi en matiere d urbanisme !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout comme le crétinisme!!

      Supprimer
  3. En matière d’environnement, la doctrine E.R.C. consiste d’abord à Eviter, ensuite Réduire, enfin Compenser les impacts d’un projet, les risques de dégradation, les atteintes au milieu naturel...

    Il n’y a aucune raison de ne pas appliquer cette doctrine au projet de PLU. Certains PLU sont d’ailleurs soumis à évaluation environnementale. Les associations ont choisi dès le départ le mode Eviter (la densification, le morcellement, la banalisation du site...), l’équipe municipale se contente visiblement du mode Réduire.

    Quand on refera l’histoire, on constatera que la concertation a effectivement été menée en dépit du bon sens.

    RépondreSupprimer
  4. Qui est ce nouveau collectif sans nom qui utilise le mensonge comme arguments et qui n'osent pas mettre leur nom ? Pas bien de faire un tract anonyme.
    Qui sont les amis de Madame Gattaz? Que faut-il faire pour en faire partie?
    Au moins les associations signent leurs papiers. Dans quelle galère Morel et Bastard ont mis Le Vésinet en fusionnant pour le pouvoir! Seule voie digne:la démission de tous.

    RépondreSupprimer
  5. Je vous rappelle que Morel est (était) en charge de la Com de BEL. C'est elle la spécialiste de la COM. Or, elle vient de le démontrer au travers du PLU, là où elle aurait pu exceller, démontrer toute sa compétences de communicante avec un plan Com bien lécher, pour nous informer, nous donner envie pour que nous accompagnons les yeux fermés le Maire, elle a fait tout l’inverse et à démontrer son incompétence dans ce domaine-là : Rumeurs, fau tract, pression, elle était même présente au point PLU sur le marché pour expliquer un PLU aux Vésigondins qu’elle avoue ne pas avoir lu. Impressionnant. Je me demande si BEL ne nous refourgue pas les incompétents qu’il ne veut pas voir dans sa mairie…. ?
    Entre Fiquet et Morel : B2C est décidément bien accompagné ! Est-ce qu’un jour il ouvrira seulement les yeux, prendra du recul ?

    RépondreSupprimer