11 février 2013

Bastard : l’éphé-maire KO !

Aujourd’hui 14 heure la Démocratie a parlé, et mis l’éphé-maire KO !

Fin d’un intermède de 12 mois, le putschiste vient d’être « déposé ». 11 conseillers* sur les 30 restants lui ont signifié leur démission. 7 élus RPV, les 3 élus LVSD et la tête de liste UPA mettent un terme prématuré au bail du locataire du château Carnot.

Il n’est pas à cette heure démissionnaire, mais il a perdu le pouvoir de réunir un Conseil. Il n’est plus en état de faire voter un budget, ni la moindre délibération, sauf à entrer en « coup d’état permanent »

L’arrêt de dissolution du Conseil municipal mettra un terme au mandat de Philippe Bastard, et probablement à sa carrière de premier magistrat.

Les vésigondins seront convoqués dans les deux mois. Ils donneront le pouvoir aux tombeurs de Bastard, ou remettront en selle l’éphé-maire si un challenger issu des associations avait l’outrecuidance de faire bande à part.

Le préfet n’osera pas opposer une fin de non-recevoir aux démissionnaires et jouer les prolongations (voir circulaire à droite). Bastard ne serait plus qu’une caricature de marionnette, un putschiste défait, l’incarnation du déni de démocratie. Une honte pour le Vésinet.  Demain le vassal de Bel deviendrait l’obligé d’un préfet. 
 
Remettre aux manettes un putschiste amateur, même investi par Myard, validerait les 60% de hausse d’impôts, le copinage notoire, le bétonnage rampant et … l’arrimage à Montesson. Qui le souhaite encore au Vésinet ?

Le plus dur reste à faire : nettoyer les écuries du château Carnot, débarrasser la ville des scories laissées par le baron, le marquis, la triste Annie, le vieux papy, les deux groupies  … remettre le PLU sur de bons rails sans abdiquer le pouvoir aux sirènes associatives. 


Un élu, André Michel, aura permis ce contre putsch, ce retour à la démocratie. Sans son activisme, et son réalisme les 11 démissions de conseillers seraient de nul effet. Il fallait aussi  la démission collective de tous ses colistiers pour bloquer la « montée » des suivants de la liste LVSD. Il l’a obtenu !

Et permis à la bande des 4 : Chatard, Jonemann, Michel et Vintraud de faire le premier pas pour libérer le Vésinet du « putschiste » et de sa clique.


* Beelaerts, Chatard, Créhange, Desvaux, Godest, Guiza, Jonemann, Kéramane, Michel, Roche, Vintraud.


Circulaire de dissolution




44 commentaires:

  1. Bastard va encore me voler la vedette !

    RépondreSupprimer
  2. Champagne ! Sans poulet ni poulettes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faut pas prendre tes rêves pour des réalités mon pote !
      Bastard de Crisnay n'a pas encore démissionné.

      Supprimer
  3. Bastard de Crisnay ne peut s'en prendre qu'à lui-même. En passant en force sur le PLU, il s'est mis à dos de façon irrévocable les 11 élus.
    Pauvre Vésinet !

    RépondreSupprimer
  4. C'est une blague ?

    Ou la bonne nouvelle de la semaine ?

    fiquet va démissionner alors ?

    RépondreSupprimer
  5. Ceci dit c'est comme pour le printemps arabe le plus dur reste à faire lorsque la demission de B2C sera actée! et l'issue du processus démocratique incertain.Laissons les vésigondins s'exprimer et le choix se faire entre tenants du PLU et opposants au PLU.
    Je suggère un élément de programme: la fermeture de la ligne 19 . Cela fera économiser de l'argent au contribuable vésigondin.
    D'ailleurs pourquoi déjà mettre l'opprobe sur les putschistes amateurs et tenter de les disqualifier si d'occasion?

    RépondreSupprimer
  6. Bon ! Et après ?
    Hollande a bien perdu la majorité de ses électeurs et rien ne change à part une guerre en prime !
    Vous nous la baillez bonne !
    Voter mais pour qui ? Il n'y a personne pour ramasser ce bâton merdeux ?
    Un fou ou un saint peut-être mais au niveau candidats possibles le Vésinet est un désert vide et stérile !
    Michel, il est sympa, mais surtout quand il est dans l'opposition !
    Un pari ? Ça sera pire demain !
    Ah c'est beau la démocrassie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est que pour 9 mois! Et surtout, apres le passage du Bastard, la barre n'est pas tres haute.

      Supprimer
  7. Bastard a convoqué ses adjoints et les conseillers non démissionnaires à 17h30
    Il veut les sonder pour connaître ceux qui seraient prêts à le suivre.
    Sa décision n'est pas encore prise de remonter une liste ou de tout envoyer promener.




    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'il n'hésite surtout pas et qu'il reste chez lui....c'est ce qu'il a de mieux à faire!!Quele hérésie d'envisager un seul instant de remonter une liste!! Basta, qu'il retourne à 100% chez Warner!

      Supprimer
  8. Geial, vive la democratie, le l'interi-maire ignorait les autres, c'est la meilleur facon pour qu'on l'ignore a tout jamais ... Oust et bon debaras

    RépondreSupprimer
  9. Au non du peuple vésigondin, MERCI11 février 2013 à 17:51

    Le Vésinet outragé, Le Vésinet brisé, Le Vésinet martyrisé, mais Le Vésinet libéré par 11 femmes et hommes de courage!
    On s'en souviendra au moment opportun...

    RépondreSupprimer
  10. Bravo à ce groupe de conseillers d'avoir eu les couilles de démissionner! Un seul regret que cela ne se soit pas produit avant le vote de ce fichu PLU!

    RépondreSupprimer
  11. Une bonne claque aux p'tites mauvaises odeurs!

    RépondreSupprimer
  12. D'où sort ce communiqué de presse ?

    RépondreSupprimer
  13. UnAdministréEnColère11 février 2013 à 18:30

    Quelles sont les raisons principales pour lesquelles un CEO serait remercié dans le Privé par son board ?

    Voici les 5 raisons identifiées par le « LeardershipConfidence » :
    - Incapacité à gérer le changement (31%)
    - Ignore ses clients (28%)
    - Tolère les performances médiocres (sans amélioration) de ses collaborateurs (27%)
    - Nier la réalité (23%)
    - Parle de beaucoup (voir trop) et n'agit pas (22%)

    Appliqué au contexte d’une mairie telle que celle du Vésinet, laisse songeur….

    RépondreSupprimer
  14. Voilà le fruit de la collaboration douteuse de la Mairie et de la Lyonnaise :

    "Relevé des compteurs d'eau potable

    La société Lyonnaise des eaux va procéder aux relevés des compteurs d'eau du 19 au 26 février. Chaque agent qui se présentera sera muni d'une carte professionnelle et sera identifié auprès des services techniques de la Ville, ainsi que de la Police Municipale."

    Or la Lyonnaise des Eaux a changé les compteurs d'eau il y a deux ans pour permettre des relevés télémétriques ! Faut-il comprendre qu'encore une fois on paye pour des compteurs qui ne fonctionnent pas. Ah !!!! Cette Lyonnaise, quelle bande de charlots menteurs et voleurs. Mais Conte surveille ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo à la Mairie. Je ne savais pas qu'au Vésinet il y avait des compteurs d'eau non-potable. Ouaf, ouaf les nuls sont encore au Bld Carnot. Tous dehors!

      Supprimer
    2. Pas partout (en tout cas pas chez moi)
      [Flagrant délit de nombrilisme ?]
      :-O

      Supprimer
  15. Echapper à la peste pour attraper le choléra, nous l'avons connu déjà deux fois dans ces dernières années. Qui sera assez sage pour régler les problèmes du Vésinet avec sagesse et bon sens (réduire drastiquement les dépenses, notamment en supprimant les postes inutiles et en remettant les employés municipaux au travail, et surtout en supprimant ceux qui correspondent aux fonctions dévolues désormais à la CCBS -ce qui n'a pas été fait, vive le mille-feuilles entre commune, communauté de communes, département, région...-, s'engager dans une politique de réduction de la dette avec pour objectif de remettre nos impôts locaux à un niveau décent, proposer un PLU raisonnable, régler la question des transports routiers, celle de la MJC, du stationnement illégal près des stations RER, ... et redonner progressivement à notre ville son lustre d'antan) ? Les chantiers ne manquent pas et nous ne devrons pas nous tromper au moment de glisser notre bulletin dans l'urne ; une fois a suffit. Le plus dur commence.

    RépondreSupprimer
  16. Une bonne claque aux p'tites mauvaises odeurs!

    RépondreSupprimer
  17. En l'absence de J. Myard en déplacement à l'étranger l'UMP ne peux commenter la déconvenue qui vient d'être infligée à P. Bastard. Des rumeurs insistantes font état d'une très grande réserve des instances du parti à donner une seconde chance à M de Crisnay.

    Son lâchage s'il était confirmé par le député signerait l'arrêt de mort de la carrière de l'éphé-maire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui oui, Myard est parti en safari : il chasse la poule et les poulettes en courant après. Cela va peut-être le faire maigrir.

      Supprimer
  18. Le conseil municipal du Vesinet a demissionne!!! Et pourquoi pas le pape!!

    RépondreSupprimer
  19. Habemus ABEL VINTRAUD urbi et orbi !

    RépondreSupprimer
  20. Robert Varese va beaucoup mieux. Il est d accord pour reprendre une place au conseil, ce qui fait 20 membres sur 30. Philippe Bastard est sauve !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne parlons pas de malheur....qu'il reste là où il est....et laisse Le Vésinet vivre sans sa clique!

      Supprimer
  21. Quelle est la suite? Phénix toi qui sait tout lève le voile sur l’après.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Phénix ne veut probablement pas dévoiler les options qui existent, ça pourrait donner des idées à Monsieur le Maire qui comme chacun le sait ne lit pas le blog

      Supprimer
    2. Bastard et le reste n'ont aucun choix dans l'immédiat :
      ils sont d'office démissionnaires.
      Ils n'ont de fait plus aucun mandat !

      Supprimer
  22. Mais ce n'est pas une démission, les 11 ont juste déménagé et on les reverra plus, comme un certains élu qui siège toujours de loin (suivez mon regard...), et qui donne systématique sa voix au Maire !

    Du coup les 11 salopards (référence au film, dans le quel grâce à eux la mission contre les méchants nazis réussie) vont donné tacitement leurs pouvoirs à Monsieur le Maire. Sa seigneurie utilisera leurs voix pour voter toutes ses résolutions, PLU de thunes à la Lyonnaise, PLU de fric au Cabinet d'Avocat, PLU de terrain à batir pour satisfaire Le Duc de Montesson, PLU de Bus pour ramener les Montessonnais, PLU de logement de luxes, PLU d'impôt, PLU de prêt toxique injustifié... etc

    Vésigondins dormais tranquille un Bastard gère la ville

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans le film, les salopards etaient 12, mais ce qualificatif leur va parfaitement bien.

      Supprimer
    2. je parlerai de de "rantanplan" plutôt que de "salopard".
      En quoi leur gese enfait-il des "salauds"
      Il me semble que la "majorité de ce blog" attendait cela depuis longtemps !
      Pourquoi les insulter ?

      Supprimer
  23. La démission de Jonemann me fait bien rire car elle ne sert à rien puisque le reste des colistiers ne sont pas démissionnaires !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle lui permet de faire partie de ceux ont (enfin) ouvert les yeux (et de faire partie de leur prochaine liste.... ?)

      Supprimer
  24. Ce soir, qui être éliminé de la "Bastard Académie"?

    RépondreSupprimer
  25. Dommage que Créhange n'ait pas refusé de siéger l'an passé elle aurait permis des élections en 2012 et nous aurait mis à l'abri du bastard et de ses amis de Montesson.

    RépondreSupprimer
  26. Et si Bastard se présentait et battait à plate couture les autres listes ? Vu ce qu'il a en face de lui, cela ne devrait pas être bien difficile ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sa seule chance serait d'obtenir l'investiture UMP (vu le nombre de vieux qui ne vote que pour l'étiquette) mais étant donné que cela semble une garantie incertaine et que la fois précédente (Varese) avait battu au 1er tour la liste UMP, je doute fort que l'UMP veuille prendre le risque de s'engager (et de perdre) pour un mandat de 14 mois ...

      Supprimer
  27. Le nombrilisme, c'est refuser la Ligne 19, sous prétexte que les vésigondins ne s'en servent pas.
    Le Vésinet n'est pas une île, et ne peut prétendre se réserver un usage exclusif des gares du RER ...
    Il n'y a pas une centaine de vésigondins qui soient dérangés par cette ligne. Et j'utilise le mot "dérangé" à dessein.
    Cette ligne passe dans des rues autrement encombrées à son autre extrémité.

    RépondreSupprimer
  28. L'auteur de ce billet devrait tourner sept fois sa souris dans sa main avant d'écrire, et revoir d'urgence ses cours de droit si toutefois il en a déjà pris.
    En effet son analyse des conséquences des 11 démissions est superficielle, hative et pour le moins inexacte. Tout au plaisir d'exploiter cette information, en clamant la fin du mandat de l'éphé maire, vous omettez un autre scenario beaucoup plus plausible, qui est la poursuite de ce mandat jusqu'aux échéances électorales partielles.
    Moins de sensationnel et de racoleur...plus de réflexion et d'analyse seraient les bienvenus !

    RépondreSupprimer