2 février 2013

Le Monde, et l’eau du Vésinet

In le Monde de ce jour
C’est pas au Vésinet qu’un tel constat pourrait s’appliquer. Ici tout est clair, limpide comme de l’eau de roche !

Le maire a nettoyé à grands coups de balai tout ce qui pouvait paraître suspect. 

Il n’a pas éloigné du bureau municipal ceux soupçonnés d’avoir traficoté, magouillé, profité du flou artistique entretenu par le p’tit Robert pour contracter, renégocier, réactualiser tous les marchés en présidant la dite commission, en étant consultant de la multinationale préférée du Vésinet.

Non, il a fait beaucoup mieux, Il a même eu la main lourde. Il a sanctionné. Et carrément écarté le conseiller municipal délégué à l’eau qui y regardait d’un peu trop près, qui posait des questions un peu trop indiscrètes ! Lucien n'était pas un dévot de la compagnie des eaux. 


Il a liquidé la commission MAPA, juré qu’un autre jour il ferait auditer par la cour des contes ... et laissé les honnêtes adjoints poursuivre l'empêcheur de faire des ronds (dans l'eau) devant les tribunaux.

Les eaux de la Lyonnaise continueront de couler ! 


2 commentaires:

  1. Un grand coup de balai, c'est comme un coup de pied dans l'eau. A défaut de pied, le Maire a eu la main (l'eau) lourde.

    RépondreSupprimer
  2. Encore une fois nous tenons le haut du pavé...
    N'oublions pas que ce genre de pratiques dans le monde de l'entreprise relève du pénal!
    Dommage que si ces faits, dénoncés depuis si longtemps et pas seulement par vous Phénix, s'avéraient rééls et soient prouvés, que nos élus ne suivent pas la même règle! N'en déplaise à Mme de Villeneuve, directrice régionale de la Lyonaise des eaux (cf droit de réponse du 17/12/12)! Quand on est un élu digne de ce nom on évite les conflits d'intérêts lorsque l'on prend en charge un maroquin!!

    RépondreSupprimer