12 février 2013

Le Vésinet, ville d’exception par Candide


Il n’y a qu’au Vésinet que c’est possible : un accord entre un syndicaliste embourgeoisé, des virés de Varèse, quelques pétroleuses pas franchement à gauche, une bétonneuse radicale et un fils à son père qui rêve de la calèche pour tous. 

Tout ça ensemble, ça fait rarement une dream team. Défense de rigoler : ils envisagent de diriger le Vésinet ensemble. Quand on voit les scuds que se balançaient les membres du beau sexe quand ils s’accrochaient encore à leur siège, le Vésinet sera bientôt quelque chose entre 3615 domina et OK Corral version hard, tandis que les maires d’antan souffleront sur les braises pour assouvir leurs inexpiables rancunes.

La difficulté, c’st que quand on a promis la lune, on a toujours l’air con une fois au pied du mur. Faudrait trouver un chef, bien sûr, mais ce que l’on a sous la main ça ressemble plutôt au dénominateur commun le plus proche de zéro ou à du papy Moujaud ayant dépassé la date de péremption. A peine en place, ceux dont les dentiers rayent le parquet penseront à 2014 et se mangeront le foie, tandis que notre cégétiste au bord de l’épectase aura réalisé son rêve. 

Le problème, c’est que les gens passent et que les dossiers restent, épineux, difficiles et pour lesquels il n’y a que des mauvais coups à prendre. Quand l’urgence est là, n’y avait-il pas mieux à faire que de planifier deux périodes électorales durant lesquelles rien ne se fera ? Pourquoi piétiner le travail accompli avec courage et dignité par des dizaines de fonctionnaires ayant travaillé d’arrache-pied pour respecter les délais ? Dites, les papys, si vous aimiez votre ville, est ce que vous ne vous seriez pas pris autrement ? 


Candide




4 commentaires:

  1. Que ce monsieur que l'on a reconnu se prenne pour Candide on aura tout vu! L'arrogance, le mépris, tout y est. Il devrait avoir honte de ne même pas oser signer. Quel débarras pour notre ville de le renvoyer dans la sienne. L'étape d'après déjà connue c'est les lettres anonymes dans les boites aux lettres. Phénix ne mets plus de lettre anonyme ou alors cela va dériver.

    RépondreSupprimer
  2. Qui c'est ce monsieur? Une honte de plus pour Le Vésinet. Il ferait bien de faire attention car c'est visiblement un récidiviste des insultes.

    RépondreSupprimer
  3. Et oui Candide, on a surtout l'air con lorsqu'on s'est pris un beau coup de pied au cul. Pouvez-vous encore vous asseoir ?

    RépondreSupprimer
  4. "un accord entre un syndicaliste embourgeoisé, des virés de Varèse, quelques pétroleuses pas franchement à gauche, une bétonneuse radicale et un fils à son père"

    décryptage pour les Nuls

    syndicaliste embourgeoisé : Michel ?
    viré de Varèse : Chatard ?
    pétroleuse : Roche, Godest, ?
    bétonneuse : Kéramane ?
    fils à son père : Jonemann ?

    et Vintraud, il est où ?

    RépondreSupprimer