5 février 2013

Oseront-ils le Joker ?



Les conciliabules s'éternisent ... verra-t-on un soir une fumée blanche s’échapper du bocal où cogitent en secret ( ?) 9 cerveaux bien faits. Les discussions achoppent, comme on pouvait le craindre, sur le nom d’une tête de liste. C’est bien beau de virer Varèse-bis, mais pas pour qu’il reprenne du service oint du suffrage populaire. Autant laisser sa lente carbonisation dissiper la fiction de sang neuf qui a un instant illusionné le vain peuple. 

Au sein des conjurés deux écoles s’affrontent.

L’une œuvre à l’émergence d’une figure nouvelle pour conduire la liste, l’autre légitime une sélection interne au groupe des conspirateurs.

Dans le premier cas, une femme, jeune, brune tiendrait la corde. Rompre avec la blonditude et la platitude dont les ravages ont été dénoncés sur ce blog permettrait de donner une leçon d’avant gardisme aux autres communes de la Boucle dont le machisme reste inviolé. 

Problème cette jeune femme talentueuse, à la diction parfaite, n’aurait aucune raison de céder la place en 2014 ...  ne travaille-t-elle pas pour ses cigarettes - ce qui  compromet le projet même de lui mettre un pied à l’étrier.
 
On avance aussi l’idée d’un papabile. Cet homme a traversé les crises, les tempêtes, et s’il rame toujours dans le sens du courant, il n’en est pas moins homme de convictions. Pas le genre à faire du cinéma ni à vouloir rempiler pour un deuxième mandat. Madame ne le lui pardonnerait pas. Question : est-il rose compatible, lui qui fait plutôt dans le pourpre ? D’aucuns à gauche en doutent ! 


L'autre consiste à choisir une tête de liste chez les conspirateurs, où c’est plutôt le trop plein.

Abel s’y verrait bien. Depuis un an qu’il est à la manœuvre il a fait savoir urbi et orbi (même à la télé, ici sur Yvelines Première) qu’il travaille à sa liste ! Mais que pèsera le frère de Caïn dans l’esprit du public quand il faudra affronter les revanchards de Varèse-bis ?

L’amer Claude sent poindre son heure. Il a l’expérience, l’entregent et a traversé le désert (et ici le conseil municipal). Seulement il traine quelques boulets : la place du marché et la hausse des impôts n’étant pas les moindres. S’il y eut contrition, elle brilla par sa discrétion. Les vésigondins auront-ils la mémoire suffisamment courte pour occulter deux erreurs funestes ? 

Reste une personnalité du Conseil, hors des conspirateurs, qui s’imposerait par défaut. Non pas qu’elle n’en ait point, mais aucun de rédhibitoire qui pourrait détourner l’électeur de faire son devoir. Et si cet homme providentiel existait, il serait avisé de se faire connaître avant que l’échéance de fin février ait sonné le glas de ses espérances municipales. 

On comprend que les conjurés hésitent, ce qui concoure à leur perte. Ils cogitent dans le classique. Étonnés de leur fugace témérité, ils s’épient. Un front du refus n’est pas porteur de salut.

L’issue ? Une initiative hardie. A situation inédite, solution hors du commun. A ville d’exception, profil unique !

Oseront-ils sortir le Joker,  et condamner le blogueur à se taire ... jusqu’en 2014 !


6 commentaires:

  1. Phénix rêve et relève de Freud. Il nous a déjà fait le coup de l'union! Il sait très bien que la droite et la gauche ne peuvent s'unir. Bastard de Crisnay et Morel peuvent dormir tyranquille et laisser Fiquet jouer avec nos sous, car les siens sont à Montesson. Le blogueur a encore un an à tenir avec celui à qui il fait honte (cf Courrier des Y. Allez courage Phénix,tu es condamné à parler.

    RépondreSupprimer
  2. Quel beau lapsus : "tyranquille" ! Freud aussi devrait s'intéresser à Cassandre !

    RépondreSupprimer
  3. Cher Phénix, vous écrivez: " Et si cet homme providentiel existait, il serait avisé de se faire connaître avant que l’échéance de fin février ait sonné le glas de ses espérances municipales." Comment dire, des femmes providentielles, il en existe quelques unes dans notre CM, non?
    Voyons, je n'ose imaginer que vous puissiez être misogyne...

    RépondreSupprimer
  4. Vu les photos l'homme providentiel (selon PHENIX) c'est le bon Dr JONEMANN.
    Clairement ce n'est pas une femme !

    RépondreSupprimer
  5. Phénix et le bon Dr Jonemann c'est un amour de longue date.

    RépondreSupprimer
  6. Don Quichotte et Sang chaud pansa.

    RépondreSupprimer