8 mars 2015

Mme Josette : Éloge d’une femme !

Josette HUBERT
En ce jour « des femmes » où sont celles du Vésinet ? Où sont les femmes "publiques" dont le Vésinet peut être fier ?

M. No n’est pas macho. Pas plus que ne l’était M Jo. Il n’empêche qu’en cette journée de la femme, l’élue vésigondine fait pale figure, peu de conseillères jouent un premier rôle, il n’y a au mieux que des seconds couteaux.

Les candidatures aux départementales confirment cette sous représentation, aucune femme - quelque soit la liste - n'est issue du Vésinet. Y aurait-il dans cette ville une malédiction pour la femme politique ?

L’histoire récente s’est jouée sans elles, hormis une cantonière fantoche, manipulée par une girouette, venue prêter son nom au Trissotin de Montesson. Le Vésinet n’a pas la gente politicienne que mérite son statut de ville d’exception.

A tout bien considérer sur les 10 années écoulées, une seule élue a marqué son mandat. c’était sous le triste coquinat du sinistre Cosmique. Quand tous les copains se bousculaient au château pour se goinfrer en flattant l’éminence grise varésienne, qui aussi fate qu’imbue lâchait l’oseille par les fenêtres, tel le corbeau de la fable.

Une femme néanmoins mena sa barque et excepté une faiblesse pendable pour une fêlée Castafiore tint tête aux caprices du prince. Elle avait réussi dans une vie antérieure et n’avait rien à prouver au contraire de son parvenu de mentor.

On lui doit quelques festivités passées à la postérité. On lui doit aussi d’avoir sauvé deux navires amiraux de la vie culturelle vésigondine. Proches d’échouer, ces paquebots malmenés auraient fini par sombrer.

On lui doit surtout d’avoir chapeauté la restauration de sainte Marguerite. Sans son investissement dans cette complexe opération qui peut dire que l’église en aurait été magnifiée ?

Josette Hubert, puisqu’on l’a reconnue dans cette courte hagiographie, sut mobiliser les personnalités, sut faire basculer les arbitrages en faveur des deux associations, ACAL et MJC, et sut dénicher les personnages de talent pour leur permettre de tenir le cap.

Pas toujours en odeur de sainteté sur ce blog, pour des raisons évoquées précédemment, on reconnait à madame Hubert une présence dans le domaine culturel qui ne rend que plus visible son absence.

C’est la femme politique dont le Vésinet peut aujourd’hui être fier. 


Qui sera la prochaine ? 


13 commentaires:

  1. Bien vu bien dit et pourtant que ce blog à été terrible avec elle. Mais le cap, elle a su le garder, elle écoutait voulait comprendre et ne se laissait pas faire. Ça n a pas été facile pour tous ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "et pourtant que ce blog a été terrible pour elle" !
      pas autant qu'elle pour le blog ...

      En laissant sur ordre de Varèse Phénix être condamné dans l'affaire de la Castafiore, en refusant de confirmer que les propos rapportés sur ce blog étaient conformes à la "vérité" elle a commis une faute et vis à vis de la justice, un délit. Qui laisse condamner un innocent est susceptible de poursuites pénales.

      Phénix

      Supprimer
  2. Mme Hubert est regrettée à l'ACAL (c'est peu dire). Elle est regrettée à la MJC même si cette association est désormais plus sereine. Mais elle est surtout regrettée par le personnel municipal qui trouvait en elle une femme volontaire, énergique et aussi à l'ecoute.
    Bien dommage qu'elle soit apparue si tard sur la scène politique vesigondine et surtout bien dommage qu'elle soit arrivée dans les rangs de Robert Varèse.

    RépondreSupprimer
  3. La JOSETTE de Varèse renaît de ses cendres tel un Phénix ( un autre Phénix).
    Quant à La MADELEINE de Foy , le feu à toujours couvé en attendant le gros coup de soufflet de Phénix sur elle et son "grand garçon". Alors phénix vous qui retournez aux archives , quels souvenirs impérissables vous a t'-elle laissé ? Celle mise à l'honneur le 11novembre 2014 , " en fanfare" avec " la Madelon".
    Le Vésinet vit UN SON ET LUMIÈRE , grâce à son blogueur ! venez nombreux , vous y trouverez à boire et à manger pour tout le monde ( presque tout) . La Madeleine de foy , n'est pas personne à se laisser abattre elle agit en coulisses .
    Je me demande si le but de Mme JOSETTE: ÉLOGE D'UNE FEMME n'est pas de la mettre sur la place du marché au coté de GROUCHKO pour distribuer des pubs pour les élections départementales ! ? Alors pourquoi pas mettre MADELEINE au côté de son " fiston" ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. l'anonyme de 8h36 n'a pas compris que L’ÉLOGE D'UNE FEMME traduit surtout un terrible désaveu pour celle qui occupe désormais le poste d'adjointe à la culture: si Phénix écrivait sur cette personne le dixième de ce qu'il a écrit sur Josette Hubert ou Madeleine Grouchko, il irait toutes les semaines au tribunal jusqu'à l'âge de 92 ans.
      Phénix organisera peut-être un SONS ET LUMIÈRES pour la fête des catherinettes.

      Supprimer
  4. Relisez simplement ce que Phénix a écrit sur elle à l'époque. Un peu de retenue !

    RépondreSupprimer
  5. je retiens de ce billet que Phénix n'est pas rancunier. La nomination sur ordre de Varèse d'une personne qui n'avait aucunes des qualifications requises pour diriger le Conservatoire a été approuvée par Josette; les conséquences de cette copinade notoire avec une "danseuse" ont été la désorganisation de cette grande maison de la musique. Elle a finalement été jetée sans ménagement par celui qui l'avait faite venir pour satisfaire aux caprices du prince, comme l'a écrit Phénix.

    RépondreSupprimer
  6. Cà sent le printemps qui pointe le bout de son nez. La sève monte, et Phénix est amoureux...

    Bardamu

    RépondreSupprimer
  7. Anonyme du 9 mars :9 h30: Pourquoi en réponse de ma bafouille de 8 h 36 me parlez vous de ' l'adjointe à la culture de maintenant"? pourquoi " Phénix irait- il jusqu'à l'âge de 92, toutes les semaines au tribunal"? Est-ce par cette Dame qui à de la culture "a le bras long" ? Est-ce par ce qu'elle a été mise en place par le Maire lui même ? Est -ce par ce que le Maire a choisi un 1er adjoint avocat ? Ou ....? En avez vous la raison ?
    De tout ce méli-mélo de gens pas bien qui deviennent bien , ou à l'inverse de gens biens qui deviennent pas bien , on pourrait en faire un livre : L'HISTOIRE DU VÉSINET DANS LE PREMIER QUART DU XIXème SIÈCLE . Une histoire exceptionnelle d'une ville d'exception , peuplée d'une palanquée de gens d'exception !( d'exception dans tous tous genres)
    Le Vésinet est la risée des gens des communes voisines trop bêtes pour comprendre ,eux qui se font foutre d'eux par Phénix et ses amis ( du moment).
    Phénix prétend avoir les pieds sur terre , moi j'observe ....avec les pieds sur terre et la tête au niveau des pieds ! ! !

    RépondreSupprimer
  8. Attention Phenix à ne pas devenir Radio Nostalgie.
    Ou alors on va être en droit de penser que ce Blog prend de l'âge;
    Beaucoup d'ex societaires de ce blog ont quitté le devant de la scène municipale:
    Foy ,Nadine Lang , Chatard , De Chamborant ,De Cupper ,Jonemann , Fiquet,Becue , Vlieghe, Chaleat,Morel, Conte
    Nous privant définitivement des traits acérés du Blogueur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Remarque dont la pertinence ne m'a pas échappé.
      Jamais plus un p'tit Robert, un Ovni Cosmique, un élu aussi pittoresque qu'Ubuesque ne fera la fortune d'un blogueur !

      Bitoussi, Jo puis No sont d'aimables plaisantins qui n'arrivent pas à la cheville du talentueux racketteur fiscal et hôte du château Carnot renvoyé par le préfet à la culture des pissenlits de son jardin.

      Il faudra s'y faire. Même les seconds rôles d'aujourd'hui sont de très pales imitations des élus du RPV canal historique. Aux Chatard, Fiquet, Lang .... ont succédé des adjoints et conseillers d'une exquise fadeur. Le blog est bien malgré lui nostalgique des grandes années passées.

      Phénix

      Supprimer
  9. On doit à cette dame la quasi fin de la bibliothèque qui coute plus cher qu'avant! Mais à son crédit sous son ère le rotary a enfin pu être subventionné. Mais si Phénix est amoureux?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer