10 mars 2015

N’est pas Jo qui veut !

Quand No admirait Jo
Ça semble simple : dire bonjour à la da-dame, compatir à ses tourments, lui prescrire des sels et autres poudres de perlimpinpin. En fait ça relève d’un art consommé : donner l’illusion d’être proche de gens dont on n’a rien à secouer, et passer pour quelqu’un d’humain !

Jo, le joueur de poker, était devenu maître dans cette discipline. Il n’avait pas son pareil pour paraître naturel en faisant des risettes aux petites vieilles. Depuis qu’il n’exerce plus ses talents au Vésinet, elles savent toutes de quoi il en retournait, un statut de vieilles chaussettes est encore plus valorisant.
 

No, le bridgeur, n’a pas enfourché ce dada là. L’eut-il voulu son naturel serait revenu au galop, ruinant ses efforts de sembler s’intéresser aux gens. Ce n’est pourtant pas qu’il les déteste, il doit pouvoir compter sur leur voix aux sorties des urnes, ce qui induit quelques obligations.

C’est là que ça se complique. Jo savait écouter sans entendre, opiner sans adhérer, abonder sans s’engager. Acquiescer sans être d’accord évite de se déjuger. Avoir compris ne signifie pas avoir pris en compte. La jésuistique n’est-elle pas fille ainée de la casuistique ? Quand celui qui découvre – constat inévitable - qu'il a été berné s’en veut plus qu’il en veut au berni-menteur, d'abord il salue l'artiste. Jo a traversé son court mandat en suscitant un minimum d’inimitiés. Qu’en eu-t-il été s’il avait duré ?

No est un anti Jo. Son interlocuteur a le sentiment d’être berné, aussi quand ce n’est pas le cas. Comme si le job de maire n’était pas assez compliqué, qu’il faille en rajouter. Ce n’est pas que No soit cash. Le bridgeur est un débutant au poker. Ses hésitations transparaissent, ses traits trahissent son propos. Éteignant l’amorce de confiance qui aurait pu s’instaurer. Si d’aventures des affirmations publiques contredisent la réalité, comme lors du débat sur les subventions du théâtre au dernier C. M, la parole de l’élu n’est plus entendue. Et d’un cas particulier – erreur flagrante sur l’ACAL – c’est au verbe municipal en général que s’applique la sanction. Il est dévalué.

La politique est faite par des joueurs pour les spectateurs. Les règles sont connues, on ne peut les transgresser sans risquer d’être mis hors jeu, et de sortir de l’ambiguïté à ses dépens.

Règle d’or : donner à croire au spectateur-électeur qu’il est plus intelligent qu’en vrai. A ce jeu de dupes, Jo a été victime de son brio. Quant à No, il cache encore son jeu.



23 commentaires:

  1. Je résume, le joueur de poker est au tapis et le bridgeur joue sans atout.

    Bardamu

    RépondreSupprimer
  2. Au fait qui peut nous dire ou est parti exercer sa coupable industrie ,le docteur JO, et pourquoi cette fuite du vésinet si rapide ......


    .

    RépondreSupprimer
  3. Georges BRASSENS chantait dans Venus gallipyge : "Au temps où les faux culs sont la majorité ,
    gloire à celui qui dit toute la vérité "
    BRASSENS était un chanteur-réaliste , et non un politicien- fantaisiste .

    RépondreSupprimer
  4. Qui à intérêt à voir le Dr D JO quitter le Vésinet ? qui à intérêt à colporter cette info vraie ou fausse ?
    Je vous livre le sens figuré de " faux cul: hypocrite, faux jeton, faux derche, faux frère " . Faites votre choix Messieurs , Mesdames !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'information de son départ est donnée par le Dr Jo à de rares patients, laissant les autres impatients - quand ce n'est pas fort irrités - de ne pas avoir été avisés qu'il avait fermé son cabinet du Vésinet.

      Supprimer
  5. Ce sont : l'ami NO, le frère JO et Phénix qui doivent être contents . Non seulement de l'avoir détrôné mais encore de l'avoir chassé hors des murs du Vésinet .
    Quelle hargne, dans les les longs billets de Phénix , sur Mr JO .Dès son élection il était l'homme à abattre pour prendre place sur le trône et au côté du trône .
    Quelle pub ne lui a t 'on pas fait .....pour le couler lui et son cabinet ! A t-il une famille , un frère , une sœur qui ont eux peut être une belle sœur des neveux et des nièces . C'est ce qu'on appelle une famille !
    Personnellement je ne connais le Mr JO (Didier), Mais je constate qu'au Vésinet il n'y a pas que des tendres ! C'est ce qu'on appelle " la foire d'empoigne"

    RépondreSupprimer
  6. Pas besoin d'en faire des tonnes sur le cas du maire actuel. Il ne pense qu'a ses intérêts persos. Là où il faudrait un personnage qui défend l'intérêt général, on a malheureusement un homme très éloigné de ces principes.

    RépondreSupprimer
  7. "N'est pas Jo qui veut!"
    Où Phénix voit une fusée ,je vois une asperge ! Où Phénix voit une m----, je vois une endive ! voici ma légende pour cette photo . Photo d'archives du Château prêtée pour faire la pub de la fusée et "descende en vrille" , l'autre personnage Mr JO, je précise Didier .
    Anonyme du 10 mars 23; 19; Les principes de certains peuvent être laissés généreusement, charitablement à d'autres !

    RépondreSupprimer
  8. "QUAND NO ADMIRAIT JO " ! C'est une plaisanterie de Phénix, regardez l'air narquois de NO !
    " Comme on connaît ses Saints, on ......." ! Mais sachant qu'il n' y a de Saints que chez les cathos ....alors ! ?

    RépondreSupprimer
  9. Phénix aurait pu ajouter un commentaire sur la photo et exprimer les pensées de NONO "Si tu savais ce que je te prépare, mon ami de ... 30 ans !"
    Anonyme du 10 mars 23:19 : bien d'accord avec vous. Le sens de l'intérêt général n'est pas vraiment un marqueur de NONO.

    RépondreSupprimer
  10. Mais où est le Docteur ?
    Sur "les bons tuyaux" , d'un "bon ami" le Dr Jo ne serait- il pas parti installer son cabinet au Luxembourg par exemple , tout en gardant un "pied -à -terre" habitable au Vésinet ? " À terre " au sens double de l'expression !
    Le Vésinet n'est pas "cosmique" mais "comique" , pour le plaisir de ceux qui ne l'habitent pas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plutôt que de s'exiler aux jardins du Luxembourg Jo aurait mit pied à terre sur une place en Italie, auprès de sa vieille sœur Rosalie

      Supprimer
  11. La description qui est donnée de Jo ne peut venir que de l'un de ses proches tellement elle s'applique au personnage qu'on avait beaucoup de mal à trouver antipathique en dépit de tous les défauts cités ci dessus.

    RépondreSupprimer
  12. Vous n'en avez pas assez de dire que c'est No ou je ne sais qui, qui ont poussé Jo dehors !
    C'est sa gestion calamiteuse des erreurs dans la comptabilité de campagne, en ne se rendant pas à l'audience au Tribunal Administratif, il a été condamné au maximum.
    Il est le seul et unique responsable. Ni No, ni Phenix ni la reine d'Angleterre n'ont été acteurs de cet ânerie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aux fautes de frappe près je confirme l'exactitude de ce post.

      Phénix

      Supprimer
  13. Quand on pense que ceux qui ont liquidé Monsieur Jo siègent tranquillement. Le crime a payé mais l’œil sera dans la tombe et les regardera..

    RépondreSupprimer
  14. Anonyme du 11à 10h15 à Anonyme de 12 h 01 ;Je ne parlais pas "du jardin du Luxembourg" avec bacs à sable , mais du paradis fiscal du LUXEMBOURG qui roule avec une plaque minéralogique L,.
    A moi de vous poser la question qui est la veille sœur Rosalie ? est elle dans un couvent au Vatican? ou est elle gondolière à Venise ?

    RépondreSupprimer
  15. Les commentaires et post de ce blogs rivalisent d'autant de bêtise que de méchanceté. N'y a-t-il donc que cela à faire au Vésinet que de vomir sa bile derrière un écran ? Il est d'ailleurs étonnant et tout aussi consternant de pouvoir écrire autant de choses sur du vide. Le Vésinet est une vieille ville, pourvue de vieilles mentalités, et ce blog lui ressemble. On utilise des jolies tournures pour débiter des choses affreuses, c'est un fond de poubelle que vous étalez là, et vous y pataugez gaiement. Votre ville-parc devenue ville-dépotoir ne brille pas plus que vous, ou seulement d'un vernis craquelé qui peine à masquer la crasse. Ce tableau sale vous convient visiblement, vous vous complaisez à y écrire, même sur le Rien, à vous répondre les uns les autres, à grogner, à cracher, à gémir. Pourquoi ne pas quitter le cadre, plutôt que de vous y encrouter ? Vous me rappelez ces populations de villages agonisants où l'on s'épie derrière des rideaux poussiéreux et où l'on maudit le voisin en guise de divertissement. Les personnes que vous accablez valent certainement bien mieux que vous tous réunis. Vous dressez un portrait ignoble de gens que vous ne semblez pas connaitre, auriez-vous confondu cet aperçu avec le reflet d'un miroir ? Lavez-vous les dents et les mains avant d'entacher celles des autres, cela occupera un temps votre vide existentiel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous n'êtes pas vésigondin et vous en crevez de jalousie;

      Si votre analyse était exacte vous n'auriez rien à faire sur ce blog, ni temps à perdre à y laisser votre fiel. Vous êtes l'archétype du faux cul qui dénonce les frasques des autres pour mieux jouir de ses propres turpitudes.

      Supprimer
    2. N'en déplaise à Phénix, je crois au contraire que vous êtes vésigondin, que vous êtes proche du pouvoir de Monsieur No et que vous pensiez naïvement que Phénix cesserait son blog.
      Vous en avez peur car Phénix dévoile petit à petit le vrai Monsieur No et vous savez mieux que quiconque que Phénix a plusieurs éphé-maires à son tableau de chasse ...
      La seule issue possible pour ce maire c'est de faire le job pour lequel il a été élu. Je partage l'avis des commentaires précédents qui reprochent à Monsieur No son peu de sens de l'intérêt général. Passez lui le message et dites lui qu'il arrête de prendre ses administrés pour des idiots.

      Supprimer
    3. Je ne fréquente pas le Pouvoir actuellement en place, et je n'ai aucune envie de l'approcher, mais je ne supporte pas de voir autant d'insanités crachées sur un ancien élu dont je Connais les qualités humaines. Pour votre information, je suis vésigondin depuis plus de vingt ans, et je ne vois pas en quoi on peut encore se vanter d'habiter ce paradis bourgeois superficiel qui dépérit de jour en jour. Excepté la vitrine si soigneusement entretenue des Ibis, il n'y rien à retenir de cette pseudo "ville d'exception". Allez faire un tour dans les quartiers Sud, descendez jusqu'au bout de l'avenue-impasse si vous en êtes capable (attention, ça brille un peu moins), flânez dans les promenades du pauvre, et admirez l'autre visage de ce Vésinet qui fait votre fierté. Les amas d'ordures et les profanations nocturnes sont similaires à vos injures. Je quitte bientôt cette ville, sans regret, et sans vociférer sur ce que je ne connais pas, simplement en vous témoignant mon dégoût et ma tristesse face à des propos que Vous annoncez comme des vérités établies. Merci toutefois de m'avoir publié.

      Supprimer
  16. Effectivement il a fait une "ânerie"! EliZabeth II, "la Reine d'Angleterre" n'y est pour rien ! Comme le dit l'Anonyme du 11mars 11:24
    Si seulement il avait eu un frère avocat pour le conseiller de se rendre au tribunal administratif " il n'aurait pas pris le maximum" . A chacun son métier , un médecin est pour soigner son patient , un avocat pour conseiller son client !Quant à la pauvre vieille Rosalie elle est pour loger !
    Mr Jo n'est sûrement pas très futé , c'est " le fils de son Père " comme le désigne Phénix, alors que "Mr No n'est le fils de personne". Le pauvre "fils de son père "est tombé dans le filet qu'on lui tendait . I Ses pieds ne se sont pas pris dans le tapis!
    Sacquer le Mr Jo avec une telle virulence est ce que cela valorise le Mr No ? Une question à poser à" No, Phénix, la Reine...d'Angleterre ".
    "N'est pas Jo qui veut ! " est peut être "une attention" de trop pour certains Vésigondins ???

    RépondreSupprimer