1 avril 2015

Bitoussi c’est fini … ! par Isa Bel

L’annonce du départ de l’éphé-maire soulève peu de réactions. A l'exception de son ancienne égérie. La groupie répudiée propose une contribution, belle pochade où se lisent dépit et mélancolie que suscite chez Isa Bel le « Bitoussi c’est fini » dont le blog s’est fait l’écho.  NDLR


Imaginez le Sentier sans friperies, « La vérité si je mens » sans Eddy !  Quel mortel ennui …

C’est le danger qui guette les futurs conseils municipaux avec le départ de ce cher Bitoussi ! Finies ses saillies, oubliée sa gouaille de titi des faubourgs ! Des séances à venir aussi vivantes qu’une oraison funèbre ânonnée par M No. Autant se faire un plateau télé.

La rumeur ne date pas d’hier, déjà des gazetiers s’étaient inquiétés du possible départ du leader du shadow cabinet, le charismatique fils de Personne. Cédant à ma pression le londonien avait remisé sa lettre de démission dans sa jacket.

Hier, la consternation se lisait sur les visages hagards de ses groupies. Fin du suspens ? L’éphé-maire vintage 2012 s’était-il démis de son mandat de chef des oppositions ? Trop de mines éplorées, signe annonciateur de la sidérante vérité. J'ai eu la confirmation, Bitoussi nous quitte.

L’abîme n’est qu’un fossé, comparé au vide laissé par le plus fugace des successeurs d'Alphonse Pallu. Mais tant de traces en si peu de temps, il y aura un avant et un après Bitoussi. 


Sa modestie, son empathie ! Cette calme exubérance qui décoince et désinhibe les plus timides. Le charmeur des Charmettes sera pleuré du plus rose des palais au plus humble des gourbis.

Mais c’est à son art politique, son flair hors pair que je voudrais rendre hommage. Pour ces quelques faits aux quels j'ai largement contribué il entre dans la légende : 

Faire maire quand londonien on ne peut consacrer que one or two hours par week-end à son hobby vésigondin, et confier en son absence les clés du coffre et du château Carnot à la secrétaire du bourgmestre voisin (bibi) ; Recruter un baveux de ce même bled pour massacrer le PLU, et puis le congédier; Asseoir à la droite du maire la plus zélée collaboratrice du cantonier, et puis la répudier (encore bibi); Inviter par des pubs dans les magazines spécialisés les  promoteurs à bétonner les espaces verts, et puis se rétracter ;  Organiser le circuit des gros bus dans les sentines vésigondines pour en vanter les charmes, et s’en offusquer. 
Résultat : implosion de son dream team à peine 9 mois passés ; puis se représenter après avoir été saqué par le préfet, et se faire bananer ; concourir une troisième fois (sans bibi) sous la casaque bleue UMP, et reprendre une déculottée!

Pour ces exploits et bien d’autres, Bitoussi est le seul vésigondin à entrer dans le Guiness des loosers patentés. Et aujourd’hui l’inglourious Bastard file à l’anglaise, quitte le Vèze sur la pointe des pieds, sans même m'en causer ! 

Le clan des bisounours, le vache qui rit, Bibi, Baby et toute la Bel Cie, tous doivent se mobiliser, éviter que le paysage politique vésigondin ne soit dévasté par la disparition du fils de Personne, du poulain de Gugusse, du chouchou à Valérie … 


On prie sainte Marguerite pour son retour, il ne peut s’agir que d’un faux départ  ….  A moins il n’y ait un petit arrangement pour laisser la place toute  chaude et permettre le retour de mon grand ami Jo, que j'ai trahi pour me maquer avec Bitoussi ! Quelle connerie ...




Isa Bel 


8 commentaires:

  1. le poisson est trop gros ........

    RépondreSupprimer
  2. Et oui ma vieille ! Quand on n'a aucun sens politique, quand on trahit ses amis comme ses ennemis, quand on disparaît du paysage vésigondin aussi vite qu'on y est apparu, le mieux est de se taire.

    Mais le label Bel, c'est d'avoir autour de lui des pleurnicheuses. Alors, rien ne sert aujourd'hui de se lamenter et de revenir sur des conneries que tous les vésigondins n'ont pas digérées.

    RépondreSupprimer
  3. Sérieusement: Bernard G a de la chance d'avoir pour ami Michel C . "Notre Vésinet "est en fait ou en fête) leur Vésinet , pas le Vésinet ! Les maires d'à côté eux sont tous des pas beaux, des affreux Jo-Jo , à l'exception de celui de Croissy qui lui est entrain de s'embellir .Longue vie à l'amitiè BG/MC , pour le bien de BG .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On peut dauber sur Phénix à longueur de commentaires mais on peut reconnaître qu'avec sa seule plume il a réussi à désinstaller puis à installer qu'il il voulait à la mairie du Vésinet; il a évincé Foy, fait exploser Morel, flingué Varèse, Bastard, Vintraud, Chesnay et Bécue et j'en oublie surement, pour permettre à Jonemann puis à son ami Grouchko de devenir maire du palais.

      A comparer avec les résultats de Jacques Myard ou des ténors (?) de l'UMP comme Bel ou Pécresse, Phénix mérite d'être reconnu comme le faiseur de roi du château Carnot.

      Supprimer
  4. Bravo Vésinophile comme vous semblez bien cernez l'affaire, je peux vous soumettre cette réflexion : Isabelle devenue le " kleenex , Isa- Bel " ne serait elle pas la "ex " Isabelle ( du temps de "L'EX ") , qui rédigeait les comptes rendus d'un "cercle de réflexion ...." ? Si oui , laissons à Léo le plaisir de chanter aux Vésigondins: "Avec le temps, avec le temps , va, tout s'en va".
    Tout n'est pas forcement bon chez soi et mauvais chez les autres , tout cela dépend de la haute opinion que l'on se fait de soi !

    RépondreSupprimer
  5. Renseignements pris, le "Cercle de réflexion ... de la Boucle ..", existe "Bel "et bien au Vésinet .l' adresse de son siège : CIAV , 1 avenue des Pages, dans des locaux de la commune .
    Cette association a été crée par" ? ", au temps Mr le maire Foy , (ou de l'EX pour Phénix ).

    RépondreSupprimer
  6. Démolir ceux que l'on n'aime pas pour faire aimer le IL que l'on aime.... que d'amour dans le verbe aimer ! Ce fut une méthode payante pour IL.
    Mais maintenant que vous l'avez placé sur orbite , c'est à lui de tourner rond ! Vous l'avez présenté comme un homme supérieur , alors qu'il fasse en sorte de l'être .Assez de pommade , attendons de voir par nous mêmes .

    RépondreSupprimer