12 avril 2015

Le Vésinet perd Boulle et gagne un vicaire.

http://levesinet.over-blog.com/article-20667006.html
C’est à n’en pas douter une future éminence qui rejoint saint Louis à Versailles et sa cathédrale !

Parmi tous ses bergers Monseigneur a distingué le père Boulle, son bon pasteur au Vésinet, pour officier à la primatiale de son diocèse. Ses fidèles vésigondins peuvent se réjouir d’une ascension  flatteuse qui couronne 8 années d’un ministère marqué par une grande simplicité et un sens inné de la diplomatie. Dieu sait s’il en fallait pour ne pas clasher avec l’avatar du petit père Combes de l’allée de la meute, le Cosmique pour ceux qui n’auraient pas décrypté.

Si le sabre et le goupillon coexistèrent malgré l’offense faite à Monseigneur Aumonier le 22 juin 2008 jour de la sainte Marguerite c’est grâce à l’intelligence réciproque des ministres des cultes laïc et catholique et à la bonne pratique de la miséricorde du titulaire de la chaire. 

De cette entente le Vésinet n’eut qu’à se féliciter. L’incendie de la chapelle du Sacré-Cœur devint une aubaine et permit de mobiliser les meilleures volontés pour faire resurgir des décombres un chef d’œuvre de l’art religieux. La qualité de la restauration fut consacrée au Louvre par l’attribution au maire d’un prix prestigieux. Ce projet mené à bien malgré les tempêtes politiques est à mettre à son actif, tout comme en cette année jubilaire l’organisation du festival du cent cinquantenaire.

Homme de terrain, n’est-il pas un joggueur accompli (cliché du Courrier des Yvelines), le père Boulle laisse le souvenir d’un homme de soutane respecté pour son sens de l’équilibre. Il sut rester pondéré malgré un entourage qui attisait les feux lorsque par inadvertance autant que par chicane M Jo fixa son dévolu sur les terrains du presbytère. D’autres lui auraient promis l’enfer …   

Mais à aucun moment il n’abusa du Verbe pour flétrir l’impie et si l’impair ne ralluma pas de guerre religieuse on le doit plus au flegme de l’offensé qu’à la diligence du maire à réparer son outrage.

Appelé auprès des ouailles versaillaises le père Boulle quitte la vulgate vésigondine et prend le chemin de l’aristocratique capitale du diocèse : simple formalité avant Rome ?

On le lui souhaite.




PS le vicaire de St Germain, le père Lelégard, remplacera le partant dès le 1er septembre.




14 commentaires:

  1. On conseille au père Lelégard de s'acheter au plus vite un dictionnaire Français-Mr No / Mr No-Français.
    L'hermétisme de la langue No est connu et ses contresens sont si vite arrivés même pour ceux qui la pratiquent régulièrement.

    RépondreSupprimer
  2. Bel éloge mon cher Phénix que je ferai lire en chaire à la prochaine grand messe.

    Va en paix, mon fils, tes péchés te sont pardonnés

    RépondreSupprimer
  3. Le fameux dictionnaire en question a tellement été vendu aux Vésigondins et aux voisins, qu'il n'est plus en librairie . On peut - être le trouver sur une brocante ? ....et encore , c'est un ouvrage à garder auprès de soi !
    Le père Lelegarde , n'a qu'a "se tenir sur ses gardes", il découvrira très vite par lui même ce qui ce cache derrière un sourire , ce qui ce trame derrière son dos !
    Pour ma part , je souhaite au Père Lelegarde de n'avoir à faire qu'au Bon Dieu . Celui du ciel pas celui de la terre !

    RépondreSupprimer
  4. Il faudra donc attendre septembre pour que le Père Lelagarde se fasse casser du sucre sur le dos par certains du Château ! Lui réservera t'-on par bonté d'âme une chambre dans le presbytère.
    Dans " l'affaire du presbytère" Mr JO n'était pas le seul décideur .Pourquoi faire porter à lui seul le chapeau et tous les les chapeaux? Les maires aux Vésinet comme tous les maires ont des maires -adjoints spécialisés, n'ont ils pas des têtes à chapeaux ? Ne va t-'on pas encore imputer à Mr JO l' histoire d'une énorme facture vraie ou fausse pour un sauna qui se trouve au stade des merlettes ? En saurons nous la suite en lisant"le courrier des Yvelines" épisode nO 3 ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Puisque vous souhaitez des précisions sur l'épisode des emplacements réservés - donc du presbytère - sachez que la liste établie avec l'aide des services par l'adjoint à l'urbanisme a été transmise au maire. Le maire après analyse de chacun des emplacement a validé la liste qui fut incorporée au document contractuel transmis à la sous pref.

      La mise en réserve des terrains de l’évêché a fait immédiatement l'objet de spéculations. Malgré de pressantes interventions pour retirer cette parcelle et le faire savoir urbi et orbi le maire a préféré - sous pression de la reine maire - maintenir cette option ! et risquer la polémique. Ce qui explique que dans ce billet il porte le chapeau de cette provocation

      Phénix

      PS pour plus de détails référez vous à "M Jo, l'intégrale" disponible sur ce blog et dans les bonnes librairies


      Supprimer
  5. Merci Phénix d'avoir remis les pendules à l'heure concernant l'affaire du presbytère .
    OUI-OUI , JO ne savais pas dire NON-NON ! Surtout à son ami-adjoint à l' urbanisme
    Les Cathos , dont je fais partie n'ont pas compris pourquoi le terrain du presbytère et pas celui de la synagogue ou du temple , figurait " sur la liste établie avec l'aide des services par l'adjoint à l'urbanisme "! "il ne fallait pas prendre les enfants du Bon-Dieu pour des canards boiteux "
    J'ose espérez que vous, Phénix vous comprenez cette incompréhension et ceci quelque soit votre confession , simplement par un minimum de bon-sens.
    Quant à "Mr Jo , l'intégrale"je l'ai lu sur ce blog .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La chef des services techniques, ex cheftaine de l'urbanisme n'aurait jamais du laisser passer cela ... si elle avait fait quelque peu son travail !

      Supprimer
    2. C'est certain",la chef des services techniques , .......................n'aurait jamais du laisser passer cela ... si elle avait fait quelque peu son travail ! " Mais admirait -elle tellement son supérieur ,le Maire adjoint chargé de l'urbanisme " qu'elle a toujours dû laisser passer cela . D'autre part si elle n'était pas catho , elle en avait rien à cirer du presbytère , des curés , des cathos! Il semble qu'au Château on connaisse un peu trop l'expression ; "Ce n'est pas moi , c'est l'autre"!...? et dans d'autres circonstances : " Moi je "

      Supprimer
    3. Cette personne a parfaitement tenu son role. Elle a identifié tous les emplacements susceptibles d'être réervés au titre de la loi SRU, comme il le lui avait été demandé. Cette liste exhaustive a été transmise aux politiques, charge à eux de faire le tri et de ne conserver que ce qui était politiquement correct;

      Manifestement c'est là où ça a cafouillé !

      Phénix

      Supprimer
    4. Phénix,
      La réponse est dans la question, et la question dans ta réponse !

      Supprimer
    5. Merci Phénix pour ces précisions, qui ne vont pas dans le sens de ce que pensait l'anonyme du 14 avril 21 :06 ! Ce n'est pas "elle qui a cafouillé ", mais " l'autre ". Elle a été " bête et disciplinée"et l'autre" bête".... indiscipliné,inconscient, .etc ;.. ! En définitive l'élu n'a pas revendiqué " le Moi je " de satisfaction, il s'est écrasé :Pour cause " le silence est d'argent" ! Ne parlons pas ici de "la parole d'or !"

      Supprimer
  6. Un faux pape règnant à Rome, un faux curé qui en remplace un autre au Vésinet n'a pas grande importance...

    RépondreSupprimer
  7. Pourquoi ouvrir la sous pape ? Ce n'est pas une siné cure ni l'abbé rézina! De toute façon, Mr No n'en a cure.

    RépondreSupprimer
  8. Pour le spécialiste des FAUX : " Un FAUX curé qui remplace un autre au Vésinet n'a pas grande importance ..." . Par contre les FAUX culs ont eux une certaine importance quelque soit l'endroit où ils se trouvent ..:.Importance pour eux , pas pour les autres ! Si le vésinet est spécialiste des FAUX curés , il l'est aussi des FAUX maires. Mais où est le VRAI dans tout cela ?

    Bravo Anonyme de ce jour 14:18 pour votre humour . Effectivement Mr No n'en a eu cure de la cure ! C'est le printemps éclosons nous , détendons nous même sans sauna .

    RépondreSupprimer