19 avril 2015

Pédale douce sur le lac majeur



Après les essais concluants de l’hydrocycle sur le lac des Ibis la première traversée de l’Atlantique en pédalant ne saurait tarder ! A la vitesse d’un gros quart de nœud ces machines glissantes ne risquaient ni intempestif décollage, ni funeste abordage avec des cygnes ou autres canards.

Les fondus de ce sport séculaire étaient hier au Vésinet pour attirer des sponsors. Ils ne trouvèrent que quelques curieux échappés des cortèges de mariés.

L’hydrocycle est au pédalo ce que l’autogire est à l’hélico, un objet rétro qu’on sort parfois des musées, comme de la maison Fournaise sur l’ile de Chatou.

On sait la municipalité bien timorée quand il s’agit de libérer les initiatives pour animer sa ville. Elle n’était d’ailleurs pas représentée lors de ces essais. Ce serait dommage qu’elle  mette la pédale douce à ce sport de loisir. La pratique du rétro pédalage sur le lac majeur du Vésinet - s’il était autorisé - viendrait compléter d’une touche Belle Époque le cadre exquis que le parc des Ibis offre à ses admirateurs.

A la nouvelle fondation de donner une seconde chance à ce loisir nautique naguère pratiqué sur ce lac !


2 commentaires:

  1. Ca peut être dangereux si un sous-marin vient à émerger au moment de l'essai !

    RépondreSupprimer
  2. " dangereux si le sous -marin " se transforme en fusée ! Ce qui fut le cas au Vésinet sous l'embarcation de Mr JO , ce qui la fit chavirer !

    RépondreSupprimer