21 avril 2015

Sauna : vers une réouverture !

S’agissait-il juste d’une question de prix ?

On le saura vite, car cet aspect est clarifié, la bulle financière a éclaté. On ne parle plus de coûts faramineux – 25.000€ avaient été évoqués pour la maintenance et plusieurs milliers pour la seule électricité – mais de montants fort modestes, quelques centaines d’euros seraient le juste prix. C’est preuves à l’appui ce que 2JR (ci contre) est venu dire à M. le maire.

L’argument massue du coût étant écarté, y a-t-il feu vert à la réouverture du sauna des Merlettes ? Débat cornélien : si No dit oui il déjuge ses adjoints, s’il confirme la fermeture il se fait complice d’une imposture. A l’origine de cette querelle la dénonciation anonyme du coût soi disant exorbitant de cet équipement dont beaucoup au premier étage du château ignoraient la présence.

Règlement de compte, désir de nuire aux sections Judo ou Volley, toujours est-il que l’affaire a été montée de toutes pièces. Première victime la mairie. Dans sa volonté de rogner à tous prix, elle s’est prise les pieds dans le tatami en omettant de valider les élucubrations d’un grand blond avec une chaussure noire. Pour se disculper elle a choisi de mettre l’accent sur les problèmes connexes – genre risques, responsabilités, assurances, maintenance et tutti quanti ! 

Difficile aujourd’hui d’invoquer le risque d’une faute relevant de l’article L121-3 du code pénal qui tétanise les maires : nulle mise en danger délibérée de la vie des utilisateurs de cette étuve pourrait conduire M. No à la Santé. Tout est balisé.

Le bureau de l’USV devrait pouvoir voter la réouverture du sauna et clore ce sketch qui aura fait la publicité d’une installation dont beaucoup de sportifs ignoraient l’existence.

Belle revanche contre ceux qui voulaient s’en débarrasser. Peut-être voulaient-il récupérer le matos pour en faire un usage privé que la mairie ne saurait parrainer ?



15 commentaires:

  1. Ouf ! On a eu chaud ...

    RépondreSupprimer
  2. Oui, oui, ouvrez les fenêtres, il fait trop chaud. Vive la clim du château Carnot !

    RépondreSupprimer
  3. J'ai lu les 2 articles du "Courrier des Yvelines" sur le "sauna" devenu "un zona vésigondin". 2 versions chiffrées , l'une par le site officiel de la mairie , l'autre par un responsable mal aimé du stade des Merlettes . Les 2 versions étaient tellement "grassement "différentes , qu'il y avait " anguille sous roche" !
    Merci Phénix d'avoir pour votre part ajouté un billet " Sauna vers la réouverture ", au billet précédent " Scellés pour le sauna".
    Il serait souhaitable, que l'informateur du Château Carnot qui a prêché ou pêché un gros faux ait à cœur de sortir un gros vrai dans le " COURRIER DES YVELINES ". à moins qu'il veuille noyer le poisson ( l'anguille).
    Les maires précédents étaient bourrés de défauts,..... heureusement "ZoNo est arrivé , le grand Z avec sa cape .........."
    Pnénix, il vous faudra changer de cape , car pour vous comme pour d'autres :" si haut qu'on monte , on fini toujours par des cendres"( Henri Rochefort)

    RépondreSupprimer
  4. installons un sauna à la mairie: il y fait chaud

    RépondreSupprimer
  5. Çà sentait la sueur chez les sportifs amateurs....maintenant, çà sent l'amateurisme chez les élus..

    RépondreSupprimer
  6. La facture HT ou TTC de 25.OOO € que la mairie aurait payée , correspondait en réalité à une dépense de qui , de quoi , pour qui ?
    Nous faire avaler que le sauna est un four, alors qu'il s'agit peut être d'une note de petits fours?. Ce n'est pas de bon goût , c'est même de fort mauvais goût qui risque de rester en travers de la gorge, sur l'estomac des contribuables .Au château Carnot , c'est comme aux Galeries La Fayette" ou Farfouillette : "il s'y passe toujours quelque chose"
    /

    RépondreSupprimer
  7. Puisque une facture de 25.000€ existe bien en mairie . C'est peut être une simple erreur de colonnes dans l'attribution des dépenses entre celles de l'équipement du vieux sauna, et celles de l'équipement de la future salle de bridge ? Ce n'est pas grave pour les contribuables ( 25.000= 25.000), pas de quoi fouetter un chat ! Donc pas besoin de rétablir la vérité par un article que la mairie pourrait faire paraître dans la presse régionale, (Le Courrier des Yvelines ) . Article qui contredirait celui de Mr No ou du bras droit ! Peut on au moins nous communiquer les coordonnées du plombier officiel de la mairie , afin que pour chez moi, j'en choisisse un autre .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Détail : la facture date de 2012, c'est donc B2C qui aimait le sauna ou qui ne controlait rien dans la Ville (explication probable).

      Supprimer
  8. Silence on tourne dans le château un film à gros budget . Pour les badauds il n'y a rien à voir . le titre ." La facture "

    RépondreSupprimer
  9. Anonyme du 23 avril 20: 38, ce serait sympa de confier la facture acquittée à Phénix afin que nous en connaissions les détails . Phénix étant un as en matière de communication pourrait nous en "billeter" une photocopie .
    Une facture vieille de 3 ans peut être considérée presque comme une antiquité . C'est un document qui a pris de la valeur en vieillissant et en prendra encore .Sonne, sonne, sonna !

    RépondreSupprimer
  10. pourquoi ne pas prévoir un sauna à la salle de bridge?

    RépondreSupprimer
  11. Ne dites rien sur "un sauna à la salle de bridge "; Chut , c'est une surprise , un cadeau de "Fête des Mères" , des grands -mères, des arrières grands- mères bridgeuses .

    RépondreSupprimer
  12. Qui au Château Carnot a une dent ou des dents contre le presbytère , le théâtre, une crèche, un sauna ...et la suite à venir ..? Mr JO a eu bon dos , mais il n'est plus là, à cause d'une dent longue et dure . Mais on peut toujours dire qu'il y a en mairie un autre JO : Un homme vêtu de noir qui lui ressemble comme un frère. On pourrait lui faire porter le chapeau ?
    Mais revenons à notre sauna, qui a lancé un énorme boule puante dessus ? A lire les commentaires : C'est l'arroseur , arrosé ! Il doit avoir maintenant ses vapeurs ? L'ambition de gouverner n'est pas le tout ,même avec ... " un Moi Je".

    RépondreSupprimer
  13. Après avoir mis le feu aux poudres , côté mairie c'est un courageux motus et bouche cousue !

    RépondreSupprimer