28 mai 2015

Le baiser qui tue

C’est bien le dernier geste auquel, hier lors du conseil municipal, s’attendait la ministre de l’éducation : un compliment appuyé de sa bête noire ! Mieux qu’un compliment, un encensement en bonne et due forme : brevet de démocratie, de bonne gouvernance de sa commission scolaire et reconnaissance des compétences, tout y était, incluant un certificat d’action sociale émérite produit par l’éminence rose représentant la bien pensance universelle.

Après avoir décelé du mépris chez certains adjoints et de l’incompétence chez d’autres, le doyen du conseil eut beau jeu de souligner son
objectivité : « je sais reconnaître même chez ceux qui ne sont pas de mon bord les élus qui font bien leur boulot ! ». 

Pas sûr que ce diplôme de bonne conduite venant de la gauche fasse tant plaisir à la ministre qui va devoir affronter les récriminations des parents des écoles privées et les doléances de leurs représentants. Jeanne d’arc serait en pointe.

Les familles catholiques voient d’un mauvais œil la prime à l’enfant unique, comme s’il était acquis que Jésus soit issu d’une grande fratrie. Et rendre l’accès à la carte famille sous condition de ressources pour inclure – à iso budget - les enfants uniques ne peut que déplaire à cette communauté.

Qu’un laïc rose et agnostique porte le fer dans la plaie des querelles scolaires vésigondines est de bonne guerre picrocholine. On se souvient du satané Cosmique voulant retirer l’aide municipale aux enfants scolarisés dans l’enseignement confessionnel. F de Cupper manqua s’en étrangler. Et le Cosmique redescendit – provisoirement - sur terre.

Aujourd’hui c’est à la très laïque ministre de l’enfance que s’adresse le baiser qui tue.

Mal venu !


5 commentaires:

  1. bof bof... toujours aussi deçue de notre mise en oeuvre des rythmes scolaires... :
    - cette satanée pause méridienne interminable, justifiée par l'accès à la cantine pour tous alors que les écoles du Vésinet ont perdu de nombreuses classes et que l'on pourrait faire déjeuner tout ce petit monde en 2h00.
    - des activité fantômes : qui peut dire quels enfants vont à quelles activités, comment concevoir un système dont les parents sont exclus( pas accès aux inscriptions, pas de connaissance des activités réellement pratiquées) ....
    Lors de la mise en place il avait été prévu un bilan après une année d'expérimentation. A-t-il été réalisé? communiqué?
    Il baisse la garde le doyen, son positionnement à distribuer les bons et mauvais points devient assez peu utile à la communauté.

    RépondreSupprimer
  2. Mme Auvray va regretter de s'être confiée un peu rapidement au vieux rose. Faut croire les anciens qui vous ont prévenu à maintes reprises sur la dangerosité et la cruauté de Michel. Confiné dans l'opposition stérile ad vitam eternam, il ne peut que détruire: monter des manifs, faire capoter des projets, s'engouffrer dans les failles de la majorité de droite. Parlez en à ses amis socialo-communistes, ils ne vous diront rien d'autre.

    RépondreSupprimer
  3. André Michel aurait du faire la tournée des popotes, enfin des écoles, avant de décerner ce diplôme de bonne conduite à Mme Auvray....car la réalité dépasse la fiction!
    Et si l’accès à la carte famille sous conditions de ressources pour inclure les enfants uniques est le seul satisfecit à porter au crédit du Maire-Adjoint, la route est longue pour régler les autres problèmes bien plus cruciaux.

    RépondreSupprimer
  4. à anonyme de 22h31 : rare de voir une telle acrimonie. Vous devez être très malheureux au fond de vous même. Il faut vous plaindre d'en vouloir à une personne comme vous le montrer. Un conseil: ne restez pas ainsi, voyez un psy.

    RépondreSupprimer
  5. Pour le psy, il y a au Vésinet une clinique très huppée , celle des "Pages" .L'anonyme du 22h31 pourrait y avoir une place en urgence , de peur qu'il ou elle avale sa langue au court d'une crise contre le " vieux rose " . Cher anonyme de( ? ) , " perdreau de l'année par opposition a l'adjectif " vieux", je constate qu'il ne suffit pas d'être de gauche , "pour trimbaler quelque chose" ! Au cas ou vous vous trompiez sur moi, je suis de droite !

    RépondreSupprimer