5 mai 2015

Problème courant récurrent, ... et résolu !

Mardi 14 h. les fils trainent
Ne pas confondre vitesse et précipitation : la mairie est fidèle à ce sage précepte. Avenue Scribe, au vu et au su de tous et de toutes, cette ligne téléphonique pendouille depuis plusieurs semaines.

Est-ce pour donner le temps de méditer sur les bienfaits de l’enfouissement des courants faibles ou est-ce la demande de l’administré ayant à plusieurs reprises signalé l’incident qui est enfouie sous des monticules de dossiers empoussiérés ?

A moins que pour protéger le secret de leurs conversations certains vésigondins préfèrent couper leur ligne plutôt que de se voir poser une bretelle, comme ce fut le cas sous l’ère du Cosmique.

Plus benoîtement la communication entre les services de l’opérateur national et l’agent municipal concerné est mal passée.

Un précédent maire – bientôt on le béatifiera -  avait institué auprès de ses adjoints et conseillers une saine discipline. S’il advenait qu’un incident soit porté à la connaissance d’un des membres de sa majorité, ou qu’il l’ait décelé dans sa vie quotidienne il était de son devoir de faire état du problème à qui de droit. Charge à ce quidam de traiter l’incident. 

Sans tambour ni trompette cet élu avait créé la fonction de lanceur d’alerte ! Qui à moindre coût permet d’être à l’écoute des gens.
 
Ce n’est pas sans inconvénient, on s’en doute, puisque ça n’existe plus.

C’est qu’il faut avoir du mou ! Pas celui du coup qu’on peut rencontrer dans des services démotivés mais celui qui a un coût, le mou de la flexibilité. Pour détacher des gens sur des travaux non planifiés encore faut-il ne pas être au taquet. Ou pouvoir demander aux agents un surcroît de disponibilité.

C’est la limite de l’opération fusion absorption : le Vésinet Croissy. Quelle sera demain la célérité de ceux qui aujourd’hui ne confondent pas vitesse et précipitation dans la gestion des problèmes courants … ?



mercredi 16h : le problème est résolu
mercredi 15 h, une nacelle intervient et règle le problème ...c'est beau la réactivité !



9 commentaires:

  1. Les problèmes courants ,ils s'en" tapent:" Voilà pourquoi les conseils de quartiers ont été supprimés. Mais le maire de Croissy les rétablira.Ouf !

    RépondreSupprimer
  2. Le problème me semble plus grave qu'annoncé.
    Au mois d'avril, pendant plus de cinq nuits, non successives, tout le quartier des Charmettes a été plongé dans le noir. Ces incidents, repérés et non réparés sont scandaleux et conduisent à mettre officiellement en cause la personne chargée de l'Equipement (qui est un malotru ne répondant jamais aux mails et ne s'occupant jamais des problèmes soulevés) ainsi que l'entreprise sous-traitante chargée de l'entretien de l'éclairage public !
    Non mais ...

    RépondreSupprimer
  3. Bien sûr, il fallait supprimer les conseils de quartiers pour que le copain " le malotru"nommé à l'équipement puisse rester pénard dans sa bulle !
    Pour cela combien est il payé par mois ? ( salaire d'un maire adjoint au Vésinet ?). Par économie ne pourrait- on pas supprimer , "la personne chargée de l'équipement ( qui est un malotru ne répondant jamais aux mails et ne s'occupant jamais des problèmes soulevés) ".

    RépondreSupprimer
  4. entre 800 et 1000€ par mois...

    RépondreSupprimer
  5. Dans le courrier des Yvelines de ce jour: ; "Service des espaces verts: le rapprochement avec Croissy entériné . Création d'une commission spéciale espaces verts......3 représentants de la ville Bernard Grouchko, François Jonemann, Maurice Elkel "....siégeront à la commission . Donc, Jo Furax ne vous attendez pas à un mieux pour avoir des réponses à vos mails . Il ce pourrait même que la boite mail du chargé de l'équipement soit supprimée, de manière à ce qu'elle ne déborde plus.

    RépondreSupprimer
  6. Sérieusement, je conseille au Mr de l'équipement, qui ne répond pas aux mails , de regarder les images des billets de Phénix. Il pourrait voir que sur le trottoir de la rue Scribe on peut se prendre les pieds dans les fils du téléphone . Vous me direz , il s'en fiche puisqu'il ne passe jamais par là .

    RépondreSupprimer
  7. Tiens, Phénix : cet après-midi, avenue Scribe, un camion était en place pour semble-t-il s'occuper du problème. Il était temps ...

    RépondreSupprimer
  8. " il était temps..." , Ce qui prouve que si la personne en charge de l'équipement ne lit pas les courriels qu'on lui envoie , elle lit des billets de Phénix, et n'y est pas insensible ! CQFD voir les résultats .
    Donc ,lorsque quelque chose ne tourne pas rond passez votre message sur ce blog : à la rubrique "Les Vésigondins parlent aux Vésigondins"
    :

    RépondreSupprimer
  9. Nous sommes le 8 mai ! Voila une belle occasion pour faire réentendre, du perron du Château, la Madelon aux Vésigondins !

    RépondreSupprimer