26 juin 2015

Juste I 2 !

Issu d’un croquis d’un nostalgique du Corbusier, ou produit dérivé d’une fabrication de clapier, ce cube attire depuis quelques semaines la foule des badauds.

Bâti en remplacement d’un bloc brut de décoffrage planqué dans un coin, le substitut est planté au centre d’une micro parcelle. Normal pour un chef d’œuvre d’être disposé au vu et au su de tous ceux qui se bousculent déjà dans une allée chère au maire ! 

A quelques pas d’une villa remarquable (à droite), à quelques cent mètres du Wood cottage monument classé, pourquoi cette érection a-t-elle été autorisée ? Les riverains s’interrogent. 

Sorti tout droit d’une banlieue de Kaboul cette belle cage entourée de gravillons et cernée de palplanches pour la sécurité ( ?) préfigure t-il le Vésinet de demain ? Est-ce en modèle réduit ce que le maire se propose de faire à Princesse ?   

Sinon il faut réclamer d’urgence le remplacement de l’architecte des bâtiments de France et alerter l’association  « sauver le Vésinet  » ?  Si au moins cet édicule remplissait la miction  dévolue aux vespasiennes. Ici il n’y aura de soulagement qu’avec son éradication !

C’est bien beau que Jo se soit décarcassé pour un PLU protecteur, c’est bien beau d’avoir empêché la construction d’HLM en barres si c’est pour autoriser ici ou là la pose d’étrons en béton, les électeurs pourraient regretter le PLU de Bastard !

Dire No à bon escient : tout un programme.



PS  Le blog offre un abonnement d’un an à tout lecteur qui détectera un édifice plus I 2

8 commentaires:

  1. En voyant cette photo , je pense à tous ceux qui sortent de leur maison
    avenue Alfred de Musset
    pour aller chercher le journal ou faire pisser Medor
    et qui se retrouvent quotidiennement face à ce batiment .
    Je les plains.

    RépondreSupprimer
  2. A portée de fusil de chez Phénix, ce lieu était jadis très arboré et ce n'est pas sans raison si ce même Phénix s'était offusqué en son temps de cet abattage d'arbres, qui ne servaient pourtant pas à faire pisser son toutou favori.
    C'est sans doute pour cette raison que fut édifiée cette vespasienne de luxe.
    Mais nous ne sommes pas aux premières contradictions des services techniques et du service de l'urbanisme.
    Tantôt pour ne pas déplaire à tel ou tel élu, tantôt pour satisfaire l'architecte des bâtiments de France, tantôt par excès de rigueur ... pour montrer qui est le chef, les services municipaux montrent souvent leur manque de sérieux.
    Fustiger, menacer, interdire ... lorsqu'un vésigondin respectueux des règles demande une autorisation : là oui, les services sont intransigeants et surveillent les moindres faits et gestes ...
    Mais, se ballader de temps en temps pour surveiller ce qui est fait, intervenir lors des phases de travaux pour contrôler qu'il n'y a pas de dérapage intempestif, ou encore mener des actions appropriées lorsque des opérations illégales ont été réalisées ... là, il y a moins de bonnes volontés.

    Le summum, c'est quand la Mairie, sur des constructions lui appartenant, réalise des travaux illégaux ou ne respectant pas les règles qui sont imposées par ailleurs aux citoyens vésigondins. Les exemples ne manquent pas.

    Ah, ces services municipaux et ces élus qui viennent nous dire qu'ils ne sont pas au courant !!!!

    RépondreSupprimer
  3. l'architecte est diplômé de chez LEGGO .Qui à accordé un tel permis de construire ....le maire adjoint chargé de l'urbaniste ??? Quel est le nom de l'heureux propriétaire du "juste I2 "? Le copain de qui à la mairie ???

    RépondreSupprimer
  4. Discrétement on peut ajouter des briques de LEGGO, au dessus et sur les côtés pour agrandir le jeu de construction .Le Mr de l'urbanisme fermera les yeux ! peut être pourquoi pas avec "une brique" pour lui éventuellement ?

    RépondreSupprimer
  5. anonyme du 26 juin 16:30 , le propriétaire du " juste I 2" vous dira lorsque les gens de l'avenue Alfred de Musset sortent de chez eux pour "aller chercher le journal, faire pisser Médor" ou Mirza, ils n'ont qu'a partir à l'opposer en tournant le dos à l'allée des BELLES- CAGES , anciennement allée des BOCAGES, lorsqu'elle était boisée .Pour revenir ils suffira de reculer au lieu d'avancer .
    Phénix et Médor suivez ce conseil con , ça vous évitera d'attraper une jaunisse en voyant le LEGGO / DUPLLO à chaque fois que vous sortirez de chez vous .

    RépondreSupprimer
  6. " Juste I2 " peut être , selon les goûts ! ? Mais tout à fait impossible d'y nicher "un phénix", et encore moins d'y loger " une fusée à plusieurs étages " ! Je dis :restons simple, pour ne pas tomber de haut .Laissez le "moi je "au vestiaire , avant de se porter candidat aux élections ! L'intelligence des habitants d'une maison n'est ni fonction de la grandeur; ni du prix de la maison : Ce qui est vérifiable au Vésinet !

    RépondreSupprimer
  7. Peut-être que raser les barbus permettrait de connaître leur vrai visage et donc de savoir la vérité !

    RépondreSupprimer
  8. Le 20 rue des Merlettes gagne-t-il un abonnement?
    En plus d'être I2, les démembrement et le PLU sont-ils respectés?

    Au pire je me console avec l'anthologie de Phénix sur velin d'Arches grâce au 64 bd de Belgique, médaille d'or dans la catégorie hors catégorie...(période cubiste d'un architecte à qui il manquait une case?).

    RépondreSupprimer