4 juin 2015

Le Commandeur et la vice présidente.

La discrétion de M. No est toute à son honneur. S’entourer des meilleurs anciens pour se faire conseiller, qui le lui reprocherait ?

Le retour de M. l’Ex dont la contribution passée à l’essor de la ville est unanimement saluée, n’était  pas seulement un désir d’opposant. C’est un ressenti profond chez chaque vésigondin admiratif de la place du marché, de la superbe MJC … Décider son retour en grâce est un signe fort qui marque ce mandat. Manque plus que le discours pour accompagner cette résurrection et l’inauguration de la stèle du Commandeur. On imagine, irrévérence oblige, les mots de l’évêque éponyme :

« Leader politique modeste brillant et visionnaire, homme de dialogue facile d’abord, il manie l’humour jusqu’à l’auto dérision et met, comme pour s’en excuser, les rieurs de son coté. On comprend qu’il soit devenu un modèle pour les meilleurs. Imité, copié sans jamais avoir été égalé …. » 

On sait qu’à la ville on cherche activement sa pierre et son tailleur. Envisagerait-on de poser la statue équestre du grand homme en lieu et place du Cerf ?

Mettre en place une organisation parallèle à la structure officielle est aussi un classique chez les grands dirigeants. Comme l’atteste le document ci-dessus créé pour l’inauguration
le 6 juin au stade de la Fête Oxygène, No ne manque pas d’air. C’est une initiative forte même si on devine l’influence de Jo à moins que ce ne soit celle de « Moi je». 

Jo vivait dans l’ombre de la Reine maire, No vient à son tour d’officialiser le statut de madame la vice présidente. A chacun sa royale éminence. Ça doit correspondre à un besoin latent chez nos élus de se faire mousser auprès d’une grise ou d’une blonde. Surtout quand on sait qu’il n’y a pas même l’épaisseur d’une haie de troènes entre la vice présidente et son voisin de Commandeur.

Placer le sport sous la Culture est une idée fort ancienne. N’en déplaise à M. No s’il pensait faire œuvre originale. Déjà chez les grecs ne privilégiait-on pas la pratique d’un sport, olympique de préférence. Les romains ne furent pas en restent. Juvénal décréta « mens sana in corpore sano ». Signifiant l’indissociabilité de la culture et du sport. Faire du neuf avec du vieux c’est sûrement une idée du Commandeur. D’où le chapeautage du ministre des sports par sa vice présidente préférée, qui élargit encore le champ de son portefeuille. Mais ne déblatérons pas, le foot a été exclu des sports pratiqués à l’USV. Oups .. .

Par courtoisie envers le blogueur ces scoops ne sont pas sortis dans les média municipaux – ils dépendent pourtant de la vice présidente.  Mais la grande communicante tenait à en donner la primeur à un organe lu et reconnu urbi et orbi.

Qui plus que ce blog s'arrache au Vésinet ?

Madame la vice présidente trouvera ici la reconnaissance de Phénix.  Au même titre que le Cosmique, l'l’Oie blanche, l’amer Claude, le Vieux rose et tant d’autres personnalités elle se voit conférer le statut d’ "ami du blog", jalousé - comme la marionnette des Guignols - par tous ceux qui n'y ont pas encore accédé.

C'est la Josette qui va criser !




13 commentaires:

  1. Un évènement ! C'est se retrouver coincé entre la Politesse et la Politique.

    RépondreSupprimer
  2. le sauna fonctionne?

    RépondreSupprimer
  3. Monsieur l'Ex est partout. C'est sans doute ce que vous avez voulu signifier par cet article peu percutant.
    On sent chez vous Phénix la retenue du tennisman qui est éliminé dès le 1er tour de Roland Garros. Il ne lâche pas ses coups, hésite à monter au filet. Bref, on reste sur sa faim. Revenez en haut du classement ATP, pour notre plus grand plaisir.

    RépondreSupprimer
  4. L'Ex marche au coude à coude avec Mr No , Mère les talonne de peu .
    Après le sauna ils pourront toujours prendre un bain d'algues ! Tout est possible au Vésinet : "pour le plaisir" .......
    C'est très bien de rester reconnaissant à ses bienfaiteurs ! Phénix compte parmi les bienfaiteurs "de la fusée à plusieurs étages" , il s'est décarcassé à faire tomber les gêneurs au lancement . Mais,récolte t'-on toujours ce qu'on na semé???

    RépondreSupprimer
  5. Peut on m'expliquer le rapport entre l'Ex et la fête oxygène ?
    J'ai dû rater quelque chose.

    RépondreSupprimer
  6. l'oxygène est contre l'apnée du sommeil.

    RépondreSupprimer
  7. Le rapport entre l'Ex et la fête OXYGÈNE, C'est que pour l'Ex et No le " raté ", c'est vous! Consolez -vous vous n'êtes pas le seul dans ce cas !
    Quant à L'OXYGÈNE ce n'est pas au stade des Merlettes qu'il faut le chercher ; C'est au lac de la station VESINET -LE PECQ , il s'y cache le coquin . Faites un pique-nique autour des algues vertes , vous vous croirez en Bretagne ! Pour les infos sur ce lieu, elles ne fusent pas, on serait sur le point de larguer ce lac à la commune du Pecq !?

    RépondreSupprimer
  8. YES, YES ! Se croire supérieur , se faire passer pour supérieur à la "MOI JE ", c'est une chose ! Mais l'être en est une autre qui appelle à être démontrée !
    La suffisance ne suffit pas pour assurer la réussite , pas seulement la sienne mais celle de toute une ville( Ibis comme non Ibis)

    RépondreSupprimer
  9. L'Ex et No : la paire " y en a pas 2" !

    RépondreSupprimer
  10. Devenu maire du Vésinet est il toujours drôle de lire les billets de Phénix ? Billet qui étaient payants pour certains du temps des différents maires du Vésinet , du toujours seul maire de Chatou, du toujours seul maire de Montesson . Il faut être bon joueur comme en principe on devrait l'être au bridge ! Au vésinet, l'excellent arbitre devenu exécrable ne serait il pas un oiseau rare ? Les maires qui ont défilés sont encore à l'état de cendres, seul L'Ex renaît à la vie. Un beau petit sourire surtout pas narquois comme il l'était du temps des autres ferait plaisir aux Vésigondins .

    RépondreSupprimer
  11. l'EX surpasse Sisyphe ; il ressort, semble t'il, de l'Hades ou l'avait plongé le cosmique l.
    Le trou de la place du marché serait il sur le point d'être comblé?

    RépondreSupprimer
  12. L'EX n'a rien fait et on le paie maintenant même l'actuel le dit. C'est pour cela qu'il dure.

    RépondreSupprimer