25 novembre 2015

Gugusse, petit Pois et No !

Pour le citoyen lambda la question de la désignation des conseillers communautaires suite à l’élargissement (cf liste à gauche) à la communauté de St Germain et à la ville de Bezons n’a qu’un intérêt anecdotique. C’est faux.

Invisible pour le vulgum une bataille se joue en coulisses dont l’issue, lors du prochain conseil municipal du 2 décembre, déterminera la capacité de No à rempiler. Gugusse va décider du sort de No, qui bien maladroitement s’est pris les pieds dans son filet. 

La loi stipule que lorsque le nombre de conseillers communautaires se réduit (de 7 à 4 au Vésinet) les nouveaux conseillers sont choisis parmi les anciens dans l’ordre initial, et élus au scrutin de liste au plus fort reste. 4 conseillers au Vésinet à choisir au sein des 3 listes (Grouchko, Bastard, Chesnais) représentées à la CABS.

Pour expliquer au conseiller municipal de base les enjeux du scrutin No a convoqué ce jeudi soir un conseil privé. En fait il veut sentir dans quel sens le vent s’apprête à souffler.

La règle de 3 qui permet de déterminer le nombre d’élus est simple. 33 est son dénominateur, le nombre de voix obtenu par une liste se porte au numérateur. Pour gagner les 4 sièges il faut que le résultat excède 0.875, donc que le nombre de voix atteigne 29, car 29/33 *4 = 3.51.

Elémentaire pour un « mineur », beaucoup trop compliqué pour un BTS.

C’est là où le diabolique Gugusse entre en seine ! Son dialogue avec No est imaginaire, mais parfaitement réaliste.

- « Bernard, je t’offre mon pois chiche et si tu obtiens l’accord des voix de gauche pour supporter une liste unique Majorité+ Chesnais, tu niques le looser ».

- « Même pas en rêve mon cher Jacquot, s’est égosillé No. Qu’est ce que tu veux que je fasse de ta buse ? »

- « Mais si, répondit le dépité, le petit Pois est utile, comme dit la pub, il faut toujours en avoir un chez soi. Il est au mieux avec Valérie. Si tu fait la courte échelle à petit Pois demain je te donne l’investiture du comité des Yvelines »

« Chiche » topa No, scellant le pacte avec le diable.

Il lui reste à appâter la gauche dont le Sphinx n’est pas homme de tambouille.

La loi a tout prévu, même l’envie du Sphinx de retrouver un strapontin à la CABS élargie. Une disposition permet au maire d’une commune dont le nombre de conseillers communautaires est réduit (le Vésinet) d’offrir des postes à des élus hors les 4 membres désignés. Le rêve du Sphinx serait exaucé ! A lui le retour dans les commissions communautaires!

On refait les comptes : Majorité + Chesnais + Michel = 28 ! Reste plus qu’une blonde à amadouer, c’est à la portée d’un BTS. Et Bastard définitivement cornérisé ne ramènera pas sa fraise en 2020 estampillée Républicain.

Sauf qu'un petit pois pour une investiture : au Vésinet c'est perdant-perdant !

 

19 commentaires:

  1. Doliprane SVP
    déjà que c'est complexe comme problème, si on le complicationne (melange de noms et de surnoms pour nommer les bélligerants ) je n'en peux plus .
    De nos jours les pièces de theâtre se jouent avec seulement deux comediens
    merci de me donner la réponse de ce Quizz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Grouchko négocie avec Myard pour faire entrer Gripoix (numéro 2 sur la liste Chesnais) dans son conseil d'adjoints
      Objectif pour Grouchko, l'investiture des républicains en 2020 et donc l'élimination de Bastard.

      petit problème : exfiltrer un brun ou une blonde pour faire la place
      et créer un poste d'adjoint à la pêche. Autre problème : avoir une taupe au Château qui informe en temps réel le dépité.

      L'entrée au Conseil communautaire de Gripoix sur la liste majorité ne serait que la première étape d'un plan élucubré par un apprenti Machiavel.

      Supprimer
    2. Gripoix n'est pas conseiller communautaire sortant.... Donc tout ce scénar n'est que pure fiction. Si ce genre vtéresse, Star Wars est bien meilleur....

      Supprimer
    3. Monsieur de la mairie et anonyme de 9:33, le scénario est plausible. Il suffit à Chesnais de démissionner pour que petit Pois monte à la Communauté !!!

      ne prenez pas les lecteurs de Phénix pour des bts ...

      Supprimer
  2. Bravo Phénix ! C'est une belle démonstration de l'absurdité de nos politiques qui mettent en place des règles incompréhensibles. Après, on se demande pourquoi le pays part à vau l'eau.

    RépondreSupprimer
  3. Oulala, il ne faut pas avoir un pois chiche dans la tête pour comprendre comment ça fonctionne!

    RépondreSupprimer
  4. Même Gugusse n'est pas de taille pour faire le tour de la question. Pourtant, il s'y connaît Gugusse en matière de tour de taille.

    RépondreSupprimer
  5. L'erreur de calcul26 novembre 2015 à 12:04

    Il s'est trompé notre No (27) et aussi Phénix (28)
    No a cru que 27 suffirait pour éliminer Bastard de la CABS: 23 + les ralliés à la majorité : les 3 de la liste Chesnais-Gripoix + la transfuge de droite de la liste Michel. Relisez l'article de la revue qui annonce la naissance d'une nouvelle majorité et jette aux chiens' Bastard et MIchel: le coup était préparé.
    Ainsi une liste de 4 avec 3 de la majorité ( Grouchko- Torno- Politis ) et 1 ( Chesnais) de la nouvelle majorité avec les virés Vintraud- Joncheray- Bastard est l'enjeu.
    mais voilà il faut 29 voix à cette liste donc les deux voix de gauche sont indispensables pour exécuter Bastard.
    Le scénario sans accord avec toutes les listes indépendantes conduit à 3 de la majorité + Bastard et exit Chesnais
    L'avenir de Bastard à la CABS est entre les mains de Michel! Étrange retournement: Bastard en son temps avait viré Michel de la CCBS!!! A suivre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Relire : c'est bien à 29 que Phénix a fixé la barre pour éliminer Bastard !

      Il n'y a pas d'erreur dans le scénario



      Supprimer
  6. Ôtez moi d'un doute !

    Gripoix céti pas la tête de liste qui a déclaré au soir du premier tour "fusionner c'est trahir" et qui le lendemain s'est maqué avec Chesnais sans en avertir ses colistiers ?
    Gripoix l'homme de paille de Gugusse, le roi du turf, que No a laissé entrer au Château.
    No un grand naïf qui boit du petit lait quand la belle Valy lui donne du "mon cher Bernard", comme ce samedi au château devant tous ses conseillers ébahis ...

    Avec des amis pareils plus besoin d'ennemis.





    RépondreSupprimer
  7. Avec mon C A P j'ai eu du mal à suivre, mais en relisant plusieurs fois je crois avoir compris que monsieur le maire voulait que monsieur Michell fasse la peau à M Bastard en faisant élire monsieur Gripoix.

    C'est que c'est pas beau du tout ! Gripoix on l'a pas élu, même qu'on en veut plus. Il a dit tout et le contraire de tout, un jour il est l'ami de Jo, un jour il fait une liste contre Jo; un jour il est l'ami de Bastard, un jour il fait une liste contre Bastard. Surement que Phénix va publier tous les courriers de Gripoix qui appellent à manifester contre le PLU de Jo.

    Phénix a levé un gros poisson Pourquoi le maire fait risette au roi de l'épuisette , Peut être une histoire de pêche aux voix

    Mais je doute que Jean Mi et La Bel qui sont les dindons de la farce acceptent de se faire harakiri pour faire la place au petit pois; le maire a ouvert un couvercle qu'il aurait mieux fait de laisser fermer.


    RépondreSupprimer
  8. Vous avez bien raison anonyme du 25 novembre 22:56, Pourquoi ce discours de Phénix: avec des noms , et les surnoms :"GUGUSSE , PETIT POIS, et NO" ?
    On sait que le seul objectif de Bernard Grouchko ( No, Nanard, la fusée à plusieurs étages , le Cas G B., le fils de Maman.......j'en oublie ), est de se vouloir devenir le capitaine de la navigation politique en "Seine", pas de "la scène "du théâtre " auquel il a déjà réglé le compte .
    Phénix, la devise de No, votre protégé est :"Un grand maigre ( lui) , vaut bien un petit gros ( Myard, Ggusse, p'ti dépité etc ...)" ! Je dirais oui, au poids en kg ! Il reste à parier qui sera le gagnant à l'arrivée ? qui sera" le dépité" ?l'avenir nous le dira !
    Phénix entre vouloir faire mépriser ceux que l'on méprise et y réussir , il y a plus d'un pas , plus d'un billet. Les Vésigondins sont assez "grands"et pas si bêtes pour se faire une opinion!
    Laissez donc "le petit pois "dans sa boite,"Gugusse "à sa place, "Le Sphinx rose "à sa couleur préférée , "Maman " avec " La Grande Illusion"pour son " grand garçon" de fils et "La Grande Vadrouille" en sa salle de bridge ! Vous Phénix ne jouez pas avec le feu, vous pourriez y laisser vos plumes et finir en cendres ou en poussière !

    RépondreSupprimer
  9. Phénix on attend ton compte rendu du conseil privé qui s'est tenu hier soir, c'est pour quand ,

    RépondreSupprimer
  10. Alors Phénix, au travail, on tire la langue de savoir ce qui s'est dit à cette grande réunion?

    RépondreSupprimer
  11. Hier soir en quittant le théâtre ( du Vésinet), celui qui est en face de celui du château Carnot,.... "de l'autre côté de la rue ", je me suis dit en voila une (Caroline Vigneaux ) qui a su dire non à "MAMAN"! Pour le grand bonheur des Vésigondins et le sien,"elle a quitté les jupes de sa mère "! Une expression toute faite de l'époque où les femmes "portaient le pantalon" que dans leur ménage !
    Elle s'appelle toujours Caroline Vigneau , en attendant que Phénix lui donne un surnom plus ou moins flatteur suivant ses propres goûts et ceux de l'acteur-metteur en scène ou Seine de "l'autre côté de la rue" ou du rivage
    Certains Vésigondins , comme Phénix, auront peut être eu la chance d'assister (sur invitation uniquement) , au "conseil privé " tenu au "Théâtre du Château" !? Braves Vésigondins , sachez que vous êtes en "démocratie Vésigondine ",une démocratie "d'exception" sans le peuple !
    Anonyme du 27 novembre 2015 09;08 , je me demande si Phénix avait été invité par "son" No au " Conseil privé -surprise ", ou si étant refoulé il a traversé la rue car, "de l'autre côté de la rue ,il y a une fille , une pauvre fille"!
    Quand Bernard aura autant de succès sur les planches du Vésinet qu'en a eu Caroline hier soir sa maman pourra être fière !

    RépondreSupprimer
  12. Présidée par No et son adjointe communautaire cette réunion à laquelle n’ont participé que 3 conseillers, la marâtre et le BTS aurait pu être remplacée par un mémo de quelques lignes, donnant le nom de la communauté, son lieu d’implantation (le Pecq), le nom de son président (Fond). En charge de l’urbanisme communautaire : Myard.

    La Corneille à la culture a cru devoir préciser avant de filer à l’anglaise qu’une réunion avait déjà eu lieu avec No. Ce qui explique que des 33 personnes convoquées seules 5 étaient présentes.

    Réunir pour ne rien dire n’est pas dans les usages de No. Alors que s’est-il passé pour vider cette réunion de son contenu et de ses participants ?

    Mystère !

    RépondreSupprimer
  13. Réponse a " NOTRE VÉSINET" de ce jour 10: 27 à "MYSTÈRE !": La raison était le TALLENT !..... "AU THÉÂTRE CE SOIR" où le guichet était ouvert à tous ! Comme a dit Caroline Vigneau avec humour ( pas celui d'en face ) , les "sans dents "étaient derrière et les riches devant , mais tous heureux d'être là !

    RépondreSupprimer
  14. Et oui. Que devient le peuple. Y compris (pardonnez le gros mot) les fonctionnaires qui font vivre tant bien que mal la Ville ? Il ne faut pas que M No oublié qu'ils sont aussi électeurs.... les tractations pourquoi pas mais le résultat des urnes ne ment pas lui. Seul l'avenir le dira

    RépondreSupprimer