19 novembre 2015

Larcher, Gattaz à Croissy, pas au Vésinet

Dans la course à l'échalote que se livrent Nô et JR - l'échevin croissillon - pour asseoir leur domination sur le sud de la Boucle l'ambitieux voisin conforte sa position de leader. Au moins quand il s'agit de promouvoir sa ville et ses administrés. Dans cette confrontation si No n’est pas encore KO, il sort groggy et sa ville va pâtir de son manque d’ambition.

Aujourd'hui JR frappe un grand coup à Chanorier. Il y réunit tout ce que la Boucle compte de gens importants autour de deux notables de la droite politique et civile : Gérard Larcher et le vésigondin Pierre Gattaz. Peu importe ce dont ils causeront, dont on peut se douter, l'essentiel étant que grâce à eux on causera de Davin.

Dimanche à Sartrouville aucun maire ou adjoint élu du Vésinet n’est venu saluer Pécresse, déclenchant l’ironie de Pois chiche. En fait depuis la fin de l'épopée du père à Jo le Vesinet s'est rapetissé au point d'être devenu un nain politique. Que la buse montessonaise ait pu récupérer le job au département au nez et à la barbe de L'Ex atteste de l'hyper médiocrité du personnel politique qui a succédé à Monsieur Alain.

Quant à ceux, dont le signataire de ce billet, qui avaient cru déceler chez le fils l'étoffe d'un gagneur, ils en furent doublement pour leurs frais.

Le centre de gravité s'est déplacé. Au Vésinet ville musée le Wood cottage et ses petits thés, les bridges et les querelles clochemerlesques; à Croissy les projets, les idées, les VIP et les feux de l'actualité. 

L'imagination ne s'achète pas même au prix de drastiques réductions de budget. Alors que peut faire Nô et sa cohorte de BTS bien incapables de réinventer le Vésinet, sauf à ruminer en regardant passer le train croissillon tiré par la locomotive Davin.

In fine ne vaudrait-il pas mieux lui raccrocher le wagon vésigondin que de continuer à croupir dans une léthargie mortifère ?
 
Sans doute un pis-aller. 



 

8 commentaires:

  1. Que la grenouille Larcher aille faire éclater son bide à Croissy plutôt qu'au Vésinet.
    Lécher le derrière des notables n'est pas une occupation honnête, qu'on se le dise.
    Je garde le Wood cottage et le thé, et laisse les prétendus VIP et les projets fumeux aux vaniteux et autres frangins.

    Bardamu

    RépondreSupprimer
  2. Puisque LeVésinet se rapproche de Croissy, moi je pense qu'il y a un autre rapprochement qui serait nécessaire et bénéfique au bon moral des troupes, c'est : CHATOUILLES.

    RépondreSupprimer
  3. pour vivre heureux vivons caché . La devise est bien connue
    La grenouille qui se veut aussi grosse que le boeuf , très peu pour nous

    RépondreSupprimer
  4. Johnman revient ! Ils sont devenus fous.

    RépondreSupprimer
  5. Après avoir tout fait pour éjecter JO (en douce ), la bande à Beau--NO ne permettra pas un retour , surtout ceux qui ont des intérêts dans l'affaire .
    on peut donc dire "Johnman revient ! Ils sont devenus fous " et ajouter :" fous de rage "! ! ! JO maire remplacé par NO maire OK , mais l'inverse NO maire remplacer par JO maire vous n'y pensez pas !!! NO , sa bande et PHÉNIX en attraperaient une jaunisse ! Ce serait alors au bon Docteur JO de les soigner .

    J

    RépondreSupprimer
  6. si cela pouvait être vrai. tout le monde ne s'en porterait que mieux : les finances de la Ville, le personnel, les administrés aussi car M Jo, lui, aime sa Ville

    RépondreSupprimer
  7. Ne vous Inquiétez pas François prépare et chauffe le lit pour 2020, y aura t il alors une place pour JR ? J'en doute :) Les carottes sont cuites pour l'échevin Croissillon et son valet Nô.

    RépondreSupprimer
  8. On ne le dira jamais assez: les électeurs ont les élus qu'ils méritent.
    Les vésigondins ne cherchent pas la lumière. Ce sont des braves pépères et mémères plus ou moins friqués.
    Ils veulent dormir tranquilles. Leurs vœux sont exaucés.

    RépondreSupprimer