4 novembre 2015

Matalou : No abonné aux impairs !

M Claude Matalou (photo Courrier des Yvelines)
Claude Matalou n’est plus. Cette légende du sport vésigondin s’est éteint et la communauté sportive – mais pas que – est en deuil.

Que croyez vous que No fit ?

Qu’il associa les conseillers municipaux de tous bords aux condoléances municipales, qu’il parla au nom de tous ceux qui petit ou grand ont un jour côtoyé ce personnage et dieu sait si la liste est longue.

Non, seuls des élus de la majorité ont représenté la ville lors des funérailles, les oppositions étant exclues de l’hommage rendu à celui qui a donné son nom au gymnase.

Quelle maladresse ! 

Mais ce n’est pas une surprise tant l’arrogance de l’entourage de No exaspère jusque dans la moindre chaumière. Même si cet entourage fut choisi par Jo il est des impairs qui font tache sur No.


un porte-parole anonyme du Château s'offusque dans un commentaire de la teneur de ce billet au motif que la feuille de chou Internet de la ville a mentionné cette disparition. Drôle de conception de la Com, pourquoi pas obliger les conseillers à lire le blog de Phénix !

 

9 commentaires:

  1. C'est incroyable !!! Est- naturel chez lui ce dédain pour ceux qui ne sont pas à sa botte ? Cela vient il de l'éducation qu'il a reçue ? Il y a quelque chose qui cloche au Château ! Mr L'EX devrait lui remonter les bretelles !
    J'en arrive à me demander si les membres de l'opposition ont été invités à la sauterie de demain ? S'ils auront droit au au "foie gras" du pain surprise ou s'ils seront mis au placard sans ménagement ;

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le commentaire anonyme de la mairie a été supprimé.
      Il faisait référence à un commentaire précédent effacé en raison de sa vulgarité.
      En revanche il est repris en fin de texte pour la justification de l'absence de communication sur cette cérémonie.
      NotreVésinet

      Supprimer
  3. Pas d'invitation pour rentrer dans l'église, pas non plus de barrières - vigipirates devant ses portes .

    RépondreSupprimer
  4. Il y avait Andre Michel du PS et Lucien Devaux également

    RépondreSupprimer
  5. Vous attendiez quoi, que le maire décrète un deuil national?...
    Ces faux débats clochemerlesques finissent par devenir lassants...

    RépondreSupprimer
  6. Et alors: Ce n'est pas parce qu' André Michel n'a droit qu' a la porte de service du Château du Seigneur du lieu , qu' a l'église, maison du Seigneur-Dieu , il ne peut pas franchir la grande Pas besoin de présenter son étiquette pour rentrer dans ce lieu Saint !
    Quant au décret d'un deuil national , il ne revient pas au maire du Vésinet. Il lui faut encore de monter en grade . Mais ça viendra !

    RépondreSupprimer
  7. Vésigondine de base. . .
    Et si le sieur Matalou, là où il est, n'en avait rien à faire de ces hommages hypocrites, de prières superficielles et de fausse compassion.
    Le maire actuel n'a pas le monopole du cœur, le personnel s'en serait aperçu, il remercie sans respect tous les anciens chefs de service
    Après la DGSA, la RH. . .à qui le tour ? Honorons nos morts, mais respectons les vivants !

    RépondreSupprimer
  8. Oh Matalou aurait-on oublié que d'un rien tu manquas mettre l'USV à genou
    Oh Matalou aurait-on oublié que tu fus exfiltré du basket et mis au purgatoire à la patinoire ?

    C'est bien beau d'encenser les partants mais faudrait quand même pas être amnésique !
    Sauf à vouloir ré écrire l'histoire quand viendra le tour du "Cosmique"

    RépondreSupprimer