4 décembre 2015

Une taupe à Gugusse a tenté de s’infiltrer au Château

L’affaire est sur le bureau du procureur de la République. La plainte de la mairie, qui a bien été enregistrée, vise nommément un élu aux dernières municipales soupçonné de faux en écritures privées et autres délits connexes.

Le quidam ciblé : un habitué des officines, célèbre pour avoir pris à maintes reprises le chemin de Damas et préparé les missions du pied nickelé de Maisons Laffitte. Ce proche de Bassar a été confondu allée des limites. Le délit semble constitué selon Madame Bénichout.

Que venait faire cet étranger du Mesnil sur la liste du challenger de No labellisé par Jacquot ? Pourquoi celui qui s’est présenté comme un intime à la dame du président du cercle des patrons s’est-il fait élire au Vésinet sous une adresse d’emprunt ? Pourquoi a-t-il démissionné de son mandat une fois la magouille éventée ?

Ces questions méritent d’être posées au conseiller communautaire réélu au sein de l’opposition. On ne choisit pas au hasard les personnalités éligibles en haut de liste quand on a des chances réelles d’arriver aux affaires comme c’était le cas, entre autres, de l'éphé-maire.

Fallait-il un ancien de la "piscine", un porte flingue, un tireur d’élite pour dézinguer les opposants, voire les blogueurs, en cas d’élection ? Gugusse voulait-il imposer son sicaire au Château pour réprimer toute velléité d’indépendance de son féal.

Si le tribunal finit par se saisir de l’affaire on en saura plus sur les motivations de celui qui, battu à Saint-Nazaire, a tenté de passer pour un zombie quand il a été mis à la question par les forces spéciales de No.

Pas de chance pour la taupe elle a été démasquée et son pédigrée révélé détonne au Vésinet. Nul doute que Gugusse toujours prêt à se saisir d’un micro se précipite pour s’expliquer. 


A moins qu’il ne laisse le job à son looser préféré. 




4 commentaires:

  1. Soit cette affaire de barbouze est sortie de l'imagination débridée de Phénix soit elle a un fondement sérieux et la mairie doit s'expliquer. Le maire est légalement tenu de rapporter à son conseil les actions au pénal qu'il engage au nom de ce conseil, dont il a reçu délégation.

    Alors qu'en est-il ?

    RépondreSupprimer
  2. Enfin un peu de fraicheur... madame Benichout à nouveau en tête de gondole !!!

    RépondreSupprimer
  3. "La gazette du Vez" : Mme Bénichout ( la femme de Pierrot? )refait surface sur terre, ce qui a permis à Mr le Maire "de gazer une taupe à gugusse", Un élu de la majorité roulerait en voiture immatriculée au Luxembourg! ? Un autre aurait disparu sans laisser de lettre d'adieu . Est il mort et enterré ou croupit-il dans les oubliettes .du Château Carnot??? Le KGB serait il derrière tout cela?Vous ne le saurez pas en lisant les billets de Phénix car ceux -ci sont orientés infiltrée et filtrés.
    Demain vous devrez tous voter comme vous l'a ordonné "discrètement" sur le marché Mr No . Au vésinet vous n'avez pas le choix , il faut" filer droite," mais pas encore "extrêmement droite."

    RépondreSupprimer
  4. Pour les Blondes :
    J'ai mal à la tête à force de résoudre les énigmes de ce blog... pour ceux qui veulent gagner du temps, se référer à l'article sur le site de France info " Qui sont les Français qui ont rencontré Bachar Al-Assad ?" et on retrouve le nom du N° 3 de la liste de BdC aux dernières élections, et la référence à St Nazaire....

    J'ai toujours rêvé d'être agent secret... et dire qu'il y en a un au Vésinet!!! je file voir le dernier 007 pour rester dans l'ambiance... et j'attends les derniers rebondissements de l'aventure " J T contre docteur NO" .

    RépondreSupprimer