27 janvier 2016

Un management anxiogène ou la double faute

Certes ce n’est pas encore la terreur, le spectre de Weber ne vient pas hanter la nuit les agents. Aucun BTS n’a menacé quiconque de lui "faire crever la dalle", n’a glissé de boite de balles dans le tiroir d’une souffre douleur. Paix à son âme.

Le glissement subreptice vers la wéberisation créé néanmoins un climat délétère. Pour être encore et encore sollicité et après avoir fait état des dérives du management anxiogène le blog, une fois n’est pas coutume, transgresse le devoir de réserve imposé aux agents, du bas jusqu'à la tête.

Ils sont pour certain(e)s en état d’insubordination.

Le gros mot est lâché. "Insubordination" : délit dont on sanctionne ceux qui - armés de bonne volonté - font preuve d’initiatives. Des faits récents en témoignent. Au château avoir plus d’idées que son chef peut conduire à l’échafaud. Situation quotidienne au vu du pointu de ses compétences.


Faire autant sans remplacer les départs implique une meilleure efficacité qu'on obtient rarement au bruit des bottes et au son du clairon. Mais avec le management anxiogène mis en place c'est le gel, la tétanisation, la prime au wait and see. Sur qui va tomber la prochaine tuile. Inutile d'espérer une amélioration, un second même parachuté restera un second. Le temps ne fait rien à l'affaire.  

Alors ? Trancher la tête de nombreux agents ou remplacer celles qui par manque d'expérience et de leadership font trembler l’édifice sans obtenir – quoiqu’en pense le bon dieu – une véritable d’adhésion ? La question, oh combien cornélienne (sic) pour ceux qui sont dans l'intimité, est posée.

L’allégeance et le zèle ne sont pas des substituts à la compétence et à l’autorité. Pour avoir ignoré que la conduite du changement réclamait aussi adhésion et participation
No, pourtant averti, se trouve en double en faute. 

Aliénera-t-il sa capacité à conduire le changement pour ne pas se déjuger, ou mettra-t-il au compte de son noviciat ses erreurs de casting ?

C'est ce que les manants du Château se prennent à rêver. 


15 commentaires:

  1. Des bruits de couloir disent que Weber était un petit joueur à côté de ce qui se passe aujourd'hui. Des contentieux en cours et à venir...

    RépondreSupprimer
  2. Phénix,quel est le bourreau? Il est masqué comme le veut la tradition:sale boulot!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Phénix n'ose pas dévoiler le bourreau. Allons phénix du courage.

      Supprimer
  3. Reprenant seulement la dernière phrase de l'article du jour : " Mettra-t-il au compte se son noviciat ses erreurs de casting?"... Des erreurs qui pourraient devenir un casse-pipe non seulement pour lui mais pour les Vésigondins qui connaissent bien les casses- G......

    RépondreSupprimer
  4. Comment Phenix peut-il parler de noviciat après la lourde et longue expérience apportée par les salariés sur le carreau.Phénix a les yeux de Chiméne ou il a bien vieilli.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. NOVICIAT : P. anal. Apprentissage que l'on fait d'une profession, d'une activité particulière. (selon le CNRTL http://www.cnrtl.fr/lexicographie/noviciat)

      No était encore novice lorsqu'il a remplacé le personnage clé de son organisation, après 6 mois de mandat, durée minimale fixée par la loi.

      Supprimer
  5. Promesse électorale: réduction de la masse salariale. Promesse tenue mais à quel prix et par quels moyens? Les meilleurs continuent à quitter le navire. Quelques autres attendent la retraite et les bons petits fonctionnaires continuent leur bonhomme de chemin. .. les résultats de cette chasse aux sorcières ne tardera pas à se voir sur la Ville et sur le budget fonctionnement hormis la ligne masse salariale. Si ce n'est pas déjà fait (désherbage, feuilles aux pieds des arbres, bâtiments communaux délabrés. ...)

    Bon courage M No

    RépondreSupprimer
  6. Le personnel ( ce qu'il en reste) est considéré comme de la m...... Il n'y a aucun respect envers lui. Les meilleurs partent oui mais ils sont très déçus de cette tournure. Weber n'était pas aussi méchant. Là il y a aucune considération.
    Beaucoup d'arrêts de travail, et ce n'est que le début......aucune motivation...

    RépondreSupprimer
  7. Bon courage Mr No ! Bon décourage les Vésigondins qui n'ont pas voté No et certains qui ont voté No !
    No Ferait il concurrence à Hollande pour la chute dans les sondages ? Hollande est passé de 50% à environ 25% des satisfaits soit la moitié , No de 36% de satisfaits à ??% . François comme Bernard sont admiratifs d'eux , c'est déjà beaucoup !

    RépondreSupprimer
  8. Je connais "mon" Phénix sur le bout des doigts; cet article est abscons. Les initiés qui pourraient trouver matière à réflexion n'en verront pas l'intérêt, il y a longtemps qu'ils savent que le dg est un mauvais; c'est surtout pour ça qu'il a été choisi après des simulacres de test.

    Raisonnons plus loin, alors pourquoi l'a-t-il écrit ?
    Phénix donne l'illusion de faire de l'anti No, mais de fait il lui fait un cadeau. Il met gracieusement à la disposition du maire, qui feint de s'en offusquer, un défouloir où se précipitent les frondeurs assez naïfs pour penser que leurs doléances auront un quelconque effet. Cet exutoire sert No.

    No et Phénix roulent de concert; ce billet en apporte la preuve; c'est du "je te tiens tu me tiens par la barbichette".
    Question le quel des deux enverra la première tapette ?

    j'ai ma petite idée.

    RépondreSupprimer
  9. il y a quelques années, un furoncle est apparu sur le visage de notre belle Ville... Ne serait-il pas temps de le percer et de le nettoyer? (Mais qui possède le bon désinfectant?)

    RépondreSupprimer
  10. Noviciat suite: pour virer le personnel ce n'est pas un novice !!! mais cela relève du spécialiste. Son dernier coup en cours est sévère. F et M ne sont pas des novices : il en est les bras. Pour liquider J il fallait une grande expérience. Pour museler conseillers majorité et opposition il faut être adepte des méthodes des extrémistes. MAIS Phénix pardonne tout à N. Chapeau à nos deux artistes.Ils doivent bien rire tous les deux pendant que les vésigondins pleurent.

    RépondreSupprimer
  11. Tout en cassant du sucre sur le dos des maires de ces dernière années ..., Phénix s'est penché et même courbé avec sa baguette magique sur le petit Bernard devenu le Grand Bernard presque Saint à ses yeux! Magique fut le changement!!!...(?) Vous devez y croire si vous croyez encore aux sorcières et aux fées .Sinon "percez et désinfecter le furoncle" comme le propose l'anonyme du 27 janvier à 22:12. "( mais qui possède le bon désinfectant ?)". Si la bave de certains animaux à un pouvoir aseptisant alors le vésinet devrait être sauvé ! Le Dr Jo a quitté la ville poussé dehors par le Dr No et c'est le bon Dr No qui a reprit SA succession. à suivre ...........

    RépondreSupprimer
  12. On pensait que la ville avait touchée le fond du temps de mr Weber,mais là! A ce que je lis et entends,le personnel communal est méprisé ,n'est pas écouté,on fait tout pour le dégouter.Si c'est cela le ménagement,c'est bien triste.BRAVO!

    RépondreSupprimer
  13. Ce soir 17h, départ de la directrice de la communication !!!
    Elle ne supportait plus sa "Corneille"
    Qu est ce qu'attend Phénix pour faire un article ??
    l'accord de ton pote Grouchko ?

    RépondreSupprimer