5 février 2016

CASGBS : Une faute lourde !

On peut voir le problème des attributions dans les commissions de la CASGBS par le petit bout de la lorgnette, gausser l'éclectisme des compétences de Mme Torno, (lire le précédent billet) et mettre les rieurs de son coté. Mais en rester là serait ignorer le mauvais coup porté au Vésinet.

Le poids de la ville dans la nouvelle communauté d’agglo est compromis par des choix inconséquents dont certains remontent à la constitution de la liste électorale et d’autres sont très actuels.

Le Vésinet payera longtemps son amateurisme dans la composition des instances dirigeantes de la CASGBS. L’absence de poids lourds vésigondins dans les commissions finances, politique de la ville, logements et transports pour ne citer que celles là compromettra les arbitrages et les rétrocessions budgétaires.

Bizarrement en mars 2014 les poids lourds municipaux des transports, de la finance et last but not least de l’urbanisme ont été évincés des postes de conseillers communautaires pour permettre à deux corneilles de gazouiller en toute insouciance. Il ne fallait pas froisser d’ailes et s’éviter les torrents de larmes que toute autre décision allait provoquer. 

Ça c’est pour le passé !

Le présent est à l’avenant. Rien n’a été fait pour compenser la défaillance originelle. Des poids lourds évincés auraient pu rentrer par une porte dérobée lors du vote du mois de décembre. C’était compter sans le lobbying cornélien, le siège quotidien du bureau de monsieur le maire par les pleureuses professionnelles qui ont coûté son poste au ministre débonnaire. 

En résulte la liste ci-dessous des représentants du Vésinet aux commissions communautaires.

C Torno :1-finances
       2-urbanisme
       3-administration générale
       4-transports circulation
       5-Service publique
       6-MAPA
       7-Appel d'offre (suppléante)

C Politis 1-politique de la ville
        2-habitat -logement
        3-développement économique

Face aux nominés des autres villes les gazelles du Vésinet n’ont pas fini de prendre des avoinées et d’avaler des couleuvres.  No le reconnait, les problèmes traités sont complexes, nécessitent l’intelligence des situations, beaucoup de travail en amont et de la roublardise de maquignon.

Toutes choses dont No se régale depuis belle lurette. Donc le problème aurait pu être au moins partiellement réglé !

Encore eut-il fallu que No aille au charbon … mais No est le maire le moins impliqué de toute la communauté. Hormis la commission ordures ménagères où sa présence était obligatoire, No, au contraire de ses pairs, n’apparait dans aucune commission. Et, faute lourde, laisse le devenir du Vésinet à des sous représentants.

La perte d’influence du Vésinet déjà perceptible à la CCBS va s’accentuer avec la dilution dans la CASGBS. Puisqu’il ne l’a pas compensée par la qualité de sa participation le Vésinet va subir son statut de réserves d’indiens tous justes bons à plumer.

A qui la faute ? 

15 commentaires:

  1. Leur nullité sera récompensée par une superbe indemnité supplémentaire. De joyeuses corneilles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Vésinet entre de bonnes mains!!! exemples

      -commission Habitat-Logement : participants: maire de Croissy, maire de Mesnil le Roi, maire de Fourqueux, maire de Port-Marly,Maire de Chambourcy, maire de L'Etang la ville,.... et madame Politis notre maire adjointe à la culture!

      -Commission Finances:participants: maire d'Aigremont, maire de Mesnil le Roi, maire de Mareil-Marly, maire de L'Etang la ville, maire de Marly le Roi, maire de Montesson, maire de Fourqueux ...et madame Torno maire adjointe à la CASGBS

      -Commission économique:participants : maire de Bezons, maire d’Aigremont, maire de Carrières, maire de Chambourcy, maire de Croissy, maire du Pecq, maire de L’Etang la Ville, maire de Mareil-Marly, maire de Louveciennes,…et madame Politis maire adjointe à la culture

      on pourrait citer toutes les commissions et c'est ainsi.

      Toute l'info est sur le site de la CASGBS.
      Si Phénix a le courage il peut faire le bilan.Spectaculaire:Les maires se sont visiblement tous impliqués un peu partout chaque fois qu'ils ne disposaient pas de conseillers élus suffisants et compétents, même s'ils se font aider après, sauf le notre! Cela montre aussi leurs centres d'interets. Comme le dit Phénix on retrouve sauf erreur notre maire cité seulement dans la commission environnement et collecte des ordures ménagères,et encore il y a 3 vice présidents d’après le site, notre maire aurait seulement la collecte des ordures apparemment,signe fort de notre place à la CASGBS. On a les ordures ménagères depuis le début!!!! semble t-il? Il faut à notre maire lui reconnaitre que le ramassage des ordures marche bien en ce moment et qu'on sera bien défendu avec nos deux maires adjointes, qui vont acquérir de nouvelles compétences pour leur CV.....Pourvu qu'à côtoyer tous ces maires l'envie ne leur vienne pas de prendre le pouvoir. Bien triste Vésinet!

      Supprimer
  2. Cela fait preuve d'un amateurisme patent

    RépondreSupprimer
  3. Comme dirait le Général : voici un gros machin qui va servir à héberger les veaux !

    D'ailleurs on voit bien que toutes ces réformes ne sont ni faite ni à faire. Les conséquences, tant au niveau communal que régional, ne sont ni prévues ni maîtrisées. Les Politiques montrent encore une fois leur incapacité à faire les choses correctement et leur incompétence pour évaluer les conséquences de ce qu'ils décident.

    L'objectif était de faire des économies et de simplifier la gestion ! On constate que c'est tout le contraire qui se passe. Et ces Messieurs, au lieu de corriger le tir, continuent à s'empiffrer et de taper dans le fromage sans vergogne. Beurk !!!!

    RépondreSupprimer
  4. Yvelines Première5 février 2016 à 14:46

    M. Bernard GROUCHKO donne un cours de compostage sur Yvelines première en tant que vice-président de la Communauté d'agglomération de saint Germain, attaché aux ordures ménagères

    http://www.yvelines1.com/le-journal/le-journal-jeudi-4-fevrier-2016/

    à la position 6.40 du journal du jour



    RépondreSupprimer
  5. Comment mme Torno a pu laisser le maire se fourvoyer au point d'être absent de toutes les commissions ?
    Cela apporte de l'eau au moulin de Phénix, sur la compétence des gens qui conseillent No !
    Est ce que ce n'est pas le rôle du DGS de lui recommander les instances où sa présence est indispensable ?

    RépondreSupprimer
  6. c'est le commencement de la fin. La grandeur c'est de se retirer: allez NO donne ta dem et Le Vésinet t'en sera reconnaissant.Ils partiront ainsi tous.

    RépondreSupprimer
  7. Les néocompétentes refusent les remèdes du Dr Phénix et de ses semblables qui leur enjoignent avec obstination de ne pas voir ce qu'elles voient, de ne pas penser ce qu'elles pensent, et tant qu'à faire, de ne pas être ce qu'elles sont. Drôle de façon de débattre que de dresser une liste noire où l'oeuvre des suspectes est réduite à quelques vocables choisis pour disqualifier. La première victoire des néocompétentes est de ne pas avoir disparu. Pire, leur influence dans notre territoire n'a cessé de progresser. On nous objectera que c'est précisément ce que dit Phénix. L'ennui, c'est qu'il s'ingénie à mal nommer les choses qu'il prétend décrypter. Et que, tout à sa volonté de condamner, il oublie de se demander ce qui a mis leurs soutiens dans cette fâcheuse humeur, et surtout, ce qui explique leur succès grandissant. Alors, désolé, mais le problème de notre territoire n'est pas que les compétentes aient pris le pouvoir, c'est le vide sidéral de la pensée qui leur fait face.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un plaidoyer non signé ne peut convaincre que ceux qui sont convaincus, mais face au vide sidéral des réalisations des anonymes de 16:15 les lecteurs de ce blog étaient en droit d'attendre au minimum une contrition.

      Le "j'y suis j'y reste", je m'accroche à mon poste - peu importe le Vésinet - fut déjà le leitmotiv des complices du Cosmique et Phénix leur bête noire. Elles mirent 4 ans avant d'être décillés ...

      Gageons que nos Corneilles, puisqu'il s'agit d'elles, continueront tout aussi longtemps à se croire indispensables et le Vésinet à vgt.

      Phénix

      Supprimer
  8. erreur,le vide sidéral est de ne pas avoir d'idée pour la place du marché et de croire qu'en demandant à tous des propositions qui se contrediront on cachera son incompétence
    erreur,c'est de s’être engagé sur la ligne 19 modifiée et de n'avoir rien fait, voire de la pérenniser en augmentant les bus
    erreur,c'est de croire qu'en s'en prenant au personnel on améliorera la productivité
    erreur,c'est de se croire compétent dans des domaines qu'on ne connait pas
    erreur,c'est de rester au pouvoir quand on devrait partir

    Seule issue: les remèdes du bon docteur Phénix avec un traitement de cheval

    RépondreSupprimer
  9. Jo n'a aucun sens politique

    RépondreSupprimer
  10. Bien vide, votre commentaire anonyme de 17:01, face à cette superbe saillie ! Bien écrite. Bravo !

    RépondreSupprimer
  11. Votre style brillant les laissent pantois anonyme de 16:15 ! Le vide sidéral de la contradiction est confirmé, le tout teinté d'une misogynie dès années 70, mais nous sommes dèjà en... 2016. Que le temps passe vite pour ceux qui restent sur des arguments éculés. Bravo à nos deux "néocompétentes" ! Nous sommes avec vous !

    RépondreSupprimer
  12. Le Vesinet sera sauvé .Grace à Zorro chevauchant son blog accompagné de son fidèle Bernard-NO

    RépondreSupprimer
  13. Supprimons le théâtre, tel est le "bon plaisir" de Bernard-NO. La comédie se joue déjà à guichet fermé juste de l'autre côté du Grand boulevard, avec pour metteur en scène-acteur Bernard-NO dans sa pièce "MOI LE SUPERBE". A "la billetterie" vous y reconnaîtrez le Zorro du blog qui sera aussi " critique d'art" à "la solde" du Maître des lieux, (un doux critique pour une douce critique).
    Dans quelques mois, les vieux qui ne jouent pas au bridge seront invités à aller se casser le col du fémur ou plus, à la toute nouvelle patinoire ! Patinoire décidée par "28 Sages ....triés sur le volet".
    Ainsi va la vie au Vésinet comme un "long fleuve"... tumultueux

    RépondreSupprimer