19 mars 2016

« Travailler plus sans gagner plus »

C’est la dure loi qui prévaut à la mairie, le nouveau code du travail proposé aux agents municipaux. No, fin connaisseur de la Bible, dépoussière à sa façon Matthieu et ses ouvriers de la onzième heure.  Au « moins t'en fais plus t'es payé» du vigneron il substitue le «plus t'en fais moins t'es payé» du château Carnot et décide la fin des heures supplémentaires.

Elles seront pourchassées. Pour permettre l'embauche de nouveaux agents ?

L'impossibilité de rémunérer les agents en heures sup. ne laisse que peu d'alternatives. Le bénévolat est l'une d'elle, sachant que No saura récompenser les bonnes volontés. Pas sûr qu'il y en ait beaucoup pour se précipiter. L'autre solution est l'appel à un prestataire. Car est-il nécessaire que les jardiniers, les nurses, les violonistes, les gardiens de stade ... soient des agents de la ville ?  D'ailleurs nombre de villes délèguent au privé certains de ces services municipaux.

L'application bête et méchante du dispositif anti heures-sup met en péril nombre d'activités qui imposent une surcharge ponctuelle de travail. Comment organiser les prochaines manifestations si les horaires ne sont pas flexibles ? N'ayant pas la réponse à court terme et le budget prestataire étant ce qu'il est le château travaille à réduire l'offre de service.

N’est déjà plus opérationnel qu’à mi temps, ce qui a mis en grippe (diplomatique bien sûr) le personnel attaché à cet établissement, le CIAV mais pas que ! Les jeux dont la futilité est inscrite dans leur objet pourraient être supprimés, réduisant la fête de la marguerite à une messe et la fête de la musique à un solo de pipeau.

Une Corneille courroucée a décidé pour une Foy de ne pas se laisser plumer. Rejouant Hitchcock, bec et ongles dehors elle a fondu sur Roucky et No pour sauver son pré carré.

Devant une telle menace le château tétanisé a maintenu les réjouissances. On connait la suite, comme pour le Conservatoire : "le blog raconte n'importe quoi" … mais maintient sa version.

12 commentaires:

  1. Quand on traverse la mairie et le CIAV en particulier, ca ne sent pas le surmenage. Le burn out est tres tres loin. Le taux d'absentéisme le lundi et vendredi est étonnamment élevé .
    Tout ce monde la à en plus une augmentation décidée par Hollande qui lui n'a vraiment aucune idée de ce que veut dire faire des économies (en plus des avancements de grade , d'échelon , d'ancienneté etc...)
    Ça suffit de nous faire croire que les agents de la ville vivent un enfer avec un nombre d'heures travaillées faible et pour la plupart la garantie de l'emploi et une rémunération moyenne (à niveau équivalent) supérieur aux employés du secteur privé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Monsieur de la mairie, vous avez raison !
      Quand je traverse le cimetière je pense aussi que le gardien n'est pas trop souvent dérangé ... qu'attend-on pour le muter ?

      Phénix

      PS je vous confierai volontiers la gestion de la caserne de pompiers, il passe leur temps à jouer au basket ... faudrait voir à les mettre au boulot

      Supprimer
  2. Et moi quand je passe devant le bureau du 1er adjoint, je ne trouve pas qu'il a l'air surmené. D'ailleurs il signe les permis de construire sans les regarder (n'est-ce-pas Phénix ?)
    On pourrait lui supprimer ses indemnités...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! Le premier Adjoint à l'Urbanisme ...! Celui qui signe des permis de construire totalement fous ... il a la folie des grandeurs (place du marché) et il aime mettre les gens en boîte (Allée des Bocages). D'ailleurs, à propos d'Urbanisme, puisque la Mairie veut vendre ses biens immobiliers, où en est Mr. No de son projet de vendre le n°1 avenue des Pages et donc d'expulser son BTS logé aux frais de la princesse, avec la délicatesse qui est sienne quand il met à la porte les vieux serviteurs de la mairie ?

      Supprimer
  3. La mairie est le premier artisan du blog . Elle le nourrit puis contredit de façon anonyme. Bonne technique pour casser l'effet produit.

    RépondreSupprimer
  4. la réponse est dans la question.
    Le Vesinet regorge de retraités encore actifs et prèts à être bénevoles dans tous les domaines.
    ll faut recourir massivement à ces talents qui s'etiolent parfois devant leur télé ou leur écran d'ordinateurs ou leur table de bridge et leur proposer une activité enrichissante et lucrative au service de notre commune.

    RépondreSupprimer
  5. Le premier commentaire me fait penser à celui d'un patron qui trouve que ses employés sont trop payés ! Mais là ce n'est pas le patron qui paie mais les contribuables! Par contre à la mairie du Vésinet les patrons ( les élus) recevraient des primes, un trop perçu du fait que le Vésinet n'est plus canton ! ? Ceci serait il Pour leur éviter "le burn out" dont parle l'anonyme du 19 mars 11h29?

    RépondreSupprimer
  6. Lorsque on a une haute estime de soi même : Pour les autres c'est toujours trop, pour soi jamais assez!(en considération,en argent .....)
    Ceci est dans les gènes et reste dans les gènes d'une génération à l'autre ! Essayez de vous rappeler un passé pas si lointain vous "les retraités encore actifs et prèts à être bénevoles dans tous les domaines "(ref le commentaire du 19 mars 15:15), alors que d'autres vous facturent tout, même plus que tout ! Alors ,Pourquoi ne pas créer "une Association des vieux cons/idérés " non subventionnée par la Mairie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. enfin une remarque de bon sens qui dénote un grand altruisme

      Supprimer
  7. Effectivement les services de proximité fermeront les uns après les autres, aujourd'hui fermeture du
    service emploi, service de grande qualité tenue par une vraie professionnelle ,qu'en faites-vous monsieur
    Le maire? Quid du service social ? les seniors méritent-ils un service d'une telle qualité ? oui bien sûr
    Mais il est menacé.Que les Joncheray ou Godest arrêtent de gâcher le travail de leurs prédécesseurs .

    RépondreSupprimer
  8. No fin connaisseur de la bible et cependant pas pratiquant catholique, aucun état d'âme à convoquer
    Un conseil municipal le jeudi saint, manque de respect pour une majorité cde Vésigondins.
    Peut-être un prochain conseil le jour de l'an J...? Tout cela est étonnant, quoique ?

    RépondreSupprimer
  9. Anonyme du 22 mars 19;56, Mais c'est sciemment qu'il a convoqué un conseil municipal le JEUDI SAINT pour y avoir le moins de cathos possible présents .Il pourra ainsi décider avec quelques élus copains que le lendemain,le VENDREDI SAINT sera le jour de crucifixion des élus de l'opposition et les traites à son régime!
    Je suis comme vous peiné "du manque de respect du maire pour une majorité de Vésigondins ". Ira t-il jusqu' à changer pour la commune la date du jour de l'an ?

    RépondreSupprimer