15 avril 2016

CCAS : Un administrateur sort de sa réserve !

Après le Conservatoire, après le CIAV c’est au tour du CCAS d’être dans l’œil du cyclone. Le blog s’était fait l’écho d’un audit imposé par la tutelle à la direction des affaires sociales.

Sans surprise l’audit a produit les conclusions attendues. Malgré les mises en demeure, elles n’ont pas été communiquées aux administrateurs, pas plus que la lettre de mission ne leur a été transmise. Quant à l’adjointe fortement investie dans cette maison elle est purement et simplement ignorée.

Y a-t-il violation des statuts comme le prétend un administrateur dans son courrier du 14 avril au maire – président statutaire du CCAS? Mis en cause par un administrateur avec le soutien deux administratrices indépendantes il doit transmettre les documents avant mardi sauf à risquer la saisine des tribunaux.

Les conclusions sont anodines : nombre important de catégorie A, salaires trop élevés, patrimoine immobilier trop lourd, frais de gestion excessifs. L’audit a validé le pré-diagnostic de ses commanditaires. Payer un tiers pour conforter ce qu’un aide comptable de premier échelon peut déceler à la lecture des rapports annuels est un moyen onéreux de faire des économies.

10.000€ soustrait au budget de fonctionnement du CCAS pour lui imposer une cure d’amaigrissement : c’est Ubu qui s’invite rue Jean Laurent. L’effet est désastreux.

Le premier élu venu connait les vertus du lease-back. Faut-il payer à prix d’or un consultant pour l’appliquer aux maisons de la rue Sully et Jean Laurent. Vendre les bijoux de famille pour s’encanailler est affaire de fin de race. Mais quand le maire du Vésinet cède le patrimoine de la ville ce n’est plus –comme au temps du Cosmique -  pour s’offrir une diva. C’est au bénéfice d’un projet.

Malgré tous les efforts du blog, il est tenu secret.
Sauf à avoir décidé de faire place nette au CCAS !

6 commentaires:

  1. L'information de "No" est digne de l'Union Soviétique. D'ailleurs le Conservatoire a sa propre Pravda...

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme du 15 avril 21:49, vous devriez la fermer(la porte)! Si vous n'y êtes déjà, attention de ne pas être mis au trou et d'y finir, ceci grâce à l'intervention du K G B ! Au Vésinet , "Dis, c'est comme là bas dis ! "
    "Le Conservatoire a sa propre Pravda ..."(!?)et sa Bravdame si peu peu "Orthodoxe". Si les parents ne savent pas lire le"Cyrillique" à quoi bon leur montrer "le doc de la reconnaissance officielle du conservatoire pour 7 ans !?"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout y passera: Comme dirait l'autorité suprême, tout sera 'N.......' pour repartir d'un bon pied : Théatre,Conservatoire,CIAV,CCAS Reste l'USV : difficile car multiforme et La MJC encore plus difficile car il y a le bridge. Après le job sera fait. Une réélection garantie à 80%.

      Supprimer
  3. oui, une réélection garantie qui de 36%passera à 80%! Comme on peut dire " une réussite assurée , les doigts dans le nez"
    Le cirque de Moscou , les ballets Russes sont des spectacles réputés et grandioses. ils se produisent au Théâtre du Vésinet, au risque de faire de l'ombre aux artistes d'en face!D'où la haine du châtelain pour le théâtre d'en face !

    RépondreSupprimer
  4. Attention ! il y aura d'ici 4 ans de nouveaux ou nouvelles têtes de "Droite" avec d'autres bien connus... Et pour le bonheur de certains, très certainement une liste "FN"... Grouchko d'ici là, risque bien de nous faire quelques insomnies au Luxembourg car sa réélection au Vésinet est loin d'être assurée ! Vivement la relève et du sang neuf car 80 % de Vésigondins veulent le virer, lui et son équipe !!!! Ou comment "L'Art" de se mettre tout le monde à dos en 2 ans de mandat

    RépondreSupprimer
  5. Hi, hi!
    Le Bateau "Carnot" prend l'eau et même si Phénix tente de les sortir de l'eau, tout le monde finira quand même à l'eau !

    RépondreSupprimer