3 avril 2016

Croissy – Le Vésinet : le champ des possibles

On ne fera pas leur procès, les électeurs l'ont fait : Foy, Varèse et Bastard ont porté un coup quasi fatal au développement de la ville et à son budget. Leur carence à solliciter la CCBS pour financer leurs chantiers (place du marché, rénovation théâtre, parc princesse …) est pendable. Quand leurs collègues s’attribuaient les € par millions pour leurs projets Chanorier, Médiathèque, Piscine etc, les maires du Vésinet se pinçaient le nez et creusaient le déficit communal.  Cinglant, le suffrage universel les a renvoyés à la culture de leur lopin. Le mal est fait.

Reste le cas de No. Las les choses se sont compliquées. De CCBS, en passant par la CABS la communauté s’est étendue et le Vésinet s’est rapetissé pour ne plus représenter que 5% des habitants de la CASGBS. Mathématiquement No n’y est pour rien.

Cette faiblesse numérique pouvait être compensée par le prestige de la représentation. Par une influence construite au fil des ans. Hélas c’est la Bérézina. Depuis le péteux Cosmique qui accepte une délégation aux détritus pour un titre de « Premier » vice président, l’éphé-maire éternel absent, et Jo exhibant sa Barbie volcanique le Vésinet s’est déconsidéré. No ajoute au ridicule en swappant l’adjoint au transport – domaine communautaire, pour une marionnette de l’Ex dont la compétence ne relève pas de la Communauté, même élargie.

Quel résultat obtient le maire du Vésinet dans les décisions communautaires après de tels ratages ? Rien, l’échec est total, pas même la capacité d’empêcher un Caduc impudent de faire raser les trottoirs étroits des écoles et des stades par des cercueils d’acier roulants. La riposte pitoyable : on ferme un chemin creux en décuplant le risque d’accident, dégrade encore l’image du Vésinet. Du pain béni pour le décati qui crache son venin dans les syndicats et instances communautaires où trainent ses guêtres crottées de glaise montessonnaise.

Le couple Bel-Fond
(avec la complicité de Bastard) a organisé depuis longtemps le siphonnage du Vésinet, réalisant l’exploit - que le législateur a tenté de rendre quasi impossible – de pomper plus d’argent à la ville qu’elle n'en récupère de la communauté. Plusieurs centaines de milliers d’€ par an. No subit cette injustice ancienne mais tout indique qu’il n’est pas en capacité d’inverser les flux.

Le Vésinet - pigeon de la CCBS - devient le niakoué de la communauté élargie. L’homme malade de la Boucle suscite non sans raison la convoitise du voisin Croissillon. Ce qui est un mal pourrait représenter une possible sortie du tunnel, se transformer en bien. Voici comment.
 

Leur rapprochement – s’il se heurte à beaucoup de problèmes - permettra d’obtenir la taille critique et d'infléchir les choix budgétaires, d’obtenir pour les projets portés par les deux villes le statut inter-communautaire. Si c’est possible, est-ce souhaitable ?

La problématique peut être posée dans un billet, certainement pas tranchée en 20 lignes. JR Davin y est favorable après réflexion, non sans argument ; de nombreux vésigondins y sont opposés non sans raison et aussi par impulsion.

Le maire se tait, n’évoque jamais l’option dans aucune intervention. Même l'opération de gestion mixte des espaces verts reste nimbée de mystère. Il n’ouvre pas la discussion laissant une Barbie, une Corneille et l’entourage de l’Ex omniprésent au Château bavasser pour le Vésinet.
 
Une initiative commune aux deux élus pour ouvrir officiellement ce chantier dissiperait l’ambiguïté entretenue qui discrédite cette éventualité avant même qu’elle ait été étudiée. Un groupe de travail mixte Croissy – Le Vésinet sous la co présidence des deux maires serait un premier pas, sans engagement. Ne serait-ce que pour définir le champ des possibles.  JR le suggère, NO saisira-t-l la perche ? 

On va pouvoir mesurer l'influence de l'Ex. 

19 commentaires:

  1. incroyable! phénix pardonne tous ses péchés à NO;et pourtant c'est bien NO qui a attaqué le théâtre, restabilise le conservatoire , ferme une crèche, est en train de faire le cirque avec le ramassage des ordures, ++++++++++










    Incroyable:le vrai fossoyeur du Vésinet,c'est NO!En 2 ans que de dégâts! Théâtre,conservatoire, crèche, personnel, entretien de la ville, ligne 19........ et Phénix vous l'excusez ! Que vous a t-il promis Monsieur Phénix?



    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai aucune confiance en Davin. Je l'ai côtoyé suffisamment pour savoir qu'il ne roule que pour lui et les croissillons.
    Le Vesinet n'est pas à vendre Monsieur Phénix. Nous avons les moyens de nous développer. Réduisons les dépenses inutiles et nous regagnerons nous-mêmes les marges de manœuvre

    RépondreSupprimer
  3. débattons sereinement. Je n'y connais rien . Si il y a fusion, ce que ce billet semble proposer , on fusionne les impôts locaux. On péréquationne.
    Alors dans ce cas une des deux villes verra ses impôts locaux baisser et l'autre augmenter.
    Il y aura un contribuable gagnant et un autre perdant.
    Alors oui pour que Croissy éponge nos dettes .
    Merci Phenix de cette excellente idée.

    RépondreSupprimer
  4. Arrêtez de raconter n'importe quoi. Étudiez les budgets des 2 villes, les dépenses et les recettes et vous comprendrez que Le Vesinet n'a aucun intérêt à fusionner.
    Le vrai enjeu pour Croissy c'est le parc Princesse. JR veut contrôler l'amenagement de ce quartier...qui l'emmerde. Sans compter qu'avec ces nouveaux habitants Le Vesinet comptera 20 000 habitants. Et tout le monde regardera le petit Croissy de haut.

    RépondreSupprimer
  5. Certaines personnes croyaient que Mr Grouchko allaient reprendre les finances de notre ville d'une main de fer parce qu'il est était lui-même chef d'entreprise. Or le problème c'est que sa Société n'a jamais remonté quoique ce soit, au contraire il détruit tout : max de personnel dehors pour obtenir le moins de charge possible et revend en suivant en se faisant une belle part de bénéfices. Mr Grouchko n'est pas un financier et sa façon de s'enrichir sur le malheur des autres peut en dire large sur le personnage. Pas besoin d'être voyant pour prédire à la vue du Budget 2016 (qui n'indique aucun chiffre dans son détail, tellement le bilan est mal fait et cache des choses) que l'Avenir du Vésinet avec cette équipe d'incompétent est dramatique. Pas d'augmentation d'impôt cette année faite volontairement pour ne pas trop éveiller les soupçons, dépenses réduites au maximum pour faire croire que... mais la catastrophe financière est au bout du chemin et vous ne serez pas déçus...

    RépondreSupprimer
  6. Délocalisation : oui si l'on garde la main mise sur tout, personnel et gestion compris mais avec une équipe de pacotille qui ne s'est rien gérer ou qui fait semblant de le faire en réalisant des économies de bout de chandelle pour noyer les gros poissons à venir, on refuse !

    RépondreSupprimer
  7. Ne semble t-il pas clair que le maire Grouchko prépare la fusion autrement dit l'absorption par Croissy avec l'appui de Monsieur Coudert et de son blog? Pauvre Monsieur Jonemann (le maire débarqué)et son exception vésigondine. La fin de son exception est en marche?

    RépondreSupprimer
  8. URGENT, Recherche au Vésinet : Maire (Masculin ou féminin) avec un taux élevé de Testostérone, psychologiquement et physiquement solide mais surtout avec un cerveau capable d'additionner 1+1...

    RépondreSupprimer
  9. La taille critique çà n'est qu'une blague de mondialistes à tablier pour trahir les intérêts des honnêtes gens...

    Bardamu

    RépondreSupprimer
  10. Cet article décrit bien le poids (insignifiant) du Vésinet au sein de la communauté d'agglomération mais mal la responsabilité de Foy dans les règles de péréquation. C'est lui qui a fixé à la création de la CCBS ces règles qui pénalisent le Vésinet; les autres maires pour le remercier l'ont désigné "Président" : clair, non ?
    Aujourd'hui c'est encore lui qui fait la pluie et le beau temps à la mairie.

    RépondreSupprimer
  11. Anonyme du 3 avril 21" 27, vous écrivez : "incroyable phénix pardonne tous les péchés à NO", ce qui m'amener à réfléchir!?
    Si l'EX est le bras droit de No , le bras gauche ne serait il pas Phénix ??? Les deux bras ne se réuniraient-ils pas de chaque côté de No à la table d'un " cercle de réflexion" ?

    RépondreSupprimer
  12. la censure est en place? commentaire censuré!

    RépondreSupprimer
  13. On nous parle toujours de l'Ex , bras droit de No!? Mais croyez vous que le cordon ombilical soit coupé d'avec la mère?

    RépondreSupprimer
  14. Foy a laissé une ville sinistrée avec 13 millions de dettes, une Place du Marché hideuse et bancale (Chaslin, les premiers coups de pioche, c'est lui, non ?), une ville devenue insignifiante, mais avec de beaux arbres ! Comme dans un cimetière ? Nul doute que l'En-Chesnais et le Pois Chiche rêvent déjà de prendre la place de No, comme ils s'en vantent. Dormez bonnes gens, l'Ex veille et ce n'est pas Phénix qui nous démentira ! Mais qui s'en soucie ?...

    RépondreSupprimer
  15. Pourquoi Davin épongerait les dettes du vesinet sans contrepartie ? La ficelle est un peu grosse JR. Alors reste chez toi avec ton Gros.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui est le gros ? Il faut un lexique pour suivre ici

      Supprimer
    2. Nous avons déjà le notre aux mêmes fonctions et aussi brillant En "parlotte" et postures.

      Supprimer
  16. La bande Foy-Grouchko 1 n'a pas été tendre sur ce blog , avec leurs successeurs jusqu'à l'avènement de Grouchko 2 . Je m'amuse de voir celui ci et ceux qui l'ont parrainé à leur tour au banc des accusés!
    Les qualités annoncées pour Grouchko 2 sont encore à découvrir ! La majorité des Vésigondins, comme la majorité des Français devront attendre encore longtemps un Maire, un Président de la République (à peu près) "bien sous tous rapports"!

    RépondreSupprimer