11 avril 2016

Déchets : La face cachée d’un changement de prestataire

« Nous allons bientôt bénéficier d’un nouveau prestataire pour la collecte des ordures ménagères.
Je suis scandalisé en apprenant que le prestataire actuel a du personnel affecté au ramassage pour  la plupart en intérim , ou au mieux en CDD.
Car si il y a un boulot stable qui se perpétue c’est bien celui de la collecte
Les employés actuels seront ils repris? Sinon direction pole emploi
D’ou un lugubre constat : les collectivités territoriales sont les premières à faire progresser le travail précaire ; puisque nouveau prestataire moins disant veut dire plus magouilleur et plus de précarité pour les employés
L’uberisation de la collecte est en marche au Vésinet . Demain pour les autres agents du service public communal?
Poste stable affectation précaire
»

Claudius


Le coup de gueule de ce vésigondin tombe à pic le jour où le tract ci dessus est distribué au RER.

Pourquoi changer un service qui fonctionne correctement ?

Sauf à apporter une amélioration radicale permise par de nouvelles technologies, on voit mal l’intérêt de l’opération entreprise par la CASGBS. A ce jour pour collecter des ordures ménagères (O. M.) on a rien inventé de mieux que les camions poubelle.

Ce changement n’a que deux mobiles possibles : réduire les coûts, ce qui inévitablement se répercutera sur la qualité du service, ou complaire à un copain. Cette dernière hypothèse n’étant plus de mise, reste à explorer la première.

Interrogée par le blog la communauté d’agglo s’est révélée incapable de préciser les nouveaux horaires ni l’ampleur des changements de fréquence. Elle confirme le besoin de changement sans le justifier par des arguments convaincants. Donnant raison à Claudius le lecteur du blog. 

La précarisation est causée par des élus en déni de leur responsabilité sociétale. D'une façon ou d'une autre le contribuable payera la destruction d'emplois !

Qui a succédé à R. Varèse, vice président en charge des O. M. au sein de la Communauté?

Le maire du Vésinet !


12 commentaires:

  1. Oui, lors du conseil de la CABS, le 1er dernier, BEL avait soumis une idée originale. dans l'objectif est de rationaliser les coûts et de mutualiser les efforts, les Bus de la L19, qui roulent à vide vont être progressivement transformés pour moitié en camion benne. Passages très fréquents (toutes les 12 minutes) permettra d'assurer un service optimum. Bien vue, n'est-ce pas .. il faut bien quelle serve à qq chose cette ligne 19 :-).

    RépondreSupprimer
  2. Un service de plus qui va se détériorer mais celui-là on ne peut pas s'en passer .Le service emploi est bel
    et bien fermé, il n'y a plus de chômeurs au Vésinet. Le CIAV est ouvert à mi-temps, remerciement des élus aux
    Associations .Mais que devient le personnel qui œuvrait dans ces services ?
    L'idée du maire et de sa clique est de faire table rase de tout ce qui fonctionnait tellement bien avant eux.

    RépondreSupprimer
  3. Le leitmotiv de No est de faire des économies. On a le nombre de tontes des pelouses qui se réduit, le nombre de tournée des éboueurs qui diminue, le nombre d'employés du CIAV qui a fondu, le nombre de professeur du conservatoire (?) qui chute ... mais toujours le même nombre d'adjoints grassement payés pour en faire de moins en moins ! Quelle hypocrisie ...

    Merci No !


    RépondreSupprimer
  4. Quid de la mauvaise gestion ! Tant que les Vésigondins ne voient pas leurs impôts locaux augmentés, ils ferment les yeux... Attention, le réveil sera dur pour eux quand ils verront qu'ils n'ont plus rien : Poubelle, Conservatoire, Théâtre, Crèche, Ecole (classe), activités, perte du "Bon" personnel, ...
    L'hémorragie commence...

    RépondreSupprimer
  5. J'ai téléchargé ce matin l'appli Iphone qui s'appelle boucle_tri et dont le tract fait la pub.
    Ensuite vous pouvez rentrer votre adresse sur cette appli et elle vous indique les nouveaux jours de ramassage dans votre quartier.
    Et là, oh malheur : on ramasse beaucoup moins qu'avant.
    Donc oui le service va se dégrader ... Y en a marre !
    Faudra pas louper le jour des poubelles. Sinon ça va puer dans le local en attendant la semaine suivante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai téléphoné ce matin au numéro qui est sur le tract. On m'a assurée qu'il n'y avait pas de réduction du nombre des passages au Vésinet.
      Est-ce qu'on m'aurait pris pour une blonde ?

      Supprimer
    2. Non en effet le nombre de passages ne change pas mais l'anonyme auquel vous répondez s'est trompé

      Supprimer
    3. Je confirme les propos de l'anonyme de 13h22. J'habite près du centre-ville. On passerait de 4 ramassages par semaine à 2.
      La personne qui répond à l'accueil est soit incompétente, soit menteuse

      Supprimer
  6. Ne vous inquiétez pas braves gens ! Tant que le chèque en blanc de 1.000.000€ n'a pas été consommé. Que le fruit des ventes des biens de la commune n'a pas été dépensé , vous avez le temps de voir arriver la hausse d'impôts locaux .

    RépondreSupprimer
  7. C'est la première mesure du maire du Vésinet à la CASGBS après le cirque dans Le Vésinet: mettre le cirque dans ce qui allait bien à la CASGBS: des nouveaux qui connaissent mal les rues et donc des loupés, des horaires nouveaux ,le grand b....se prépare mais au moins cela crée des emplois de distributeurs de papiers au RER dans lesquels il n'y a rien. Qu'avons nous fait pour mériter cela? Cela râle dans toutes les villes et on demande qui est le responsable: le maire du Vésinet. Notre image continue à toucher le fond!

    RépondreSupprimer
  8. Si on touche à mes tournées, mes poubelles finiront en tas au château.

    Bardamu

    RépondreSupprimer
  9. Question : pourquoi 5 poubelles ? Surtout une rousse. ..... lol

    RépondreSupprimer