14 avril 2016

No ou le meilleur des mondes

Au temps de Foy, un clan s’était identifié au Vésinet et son Ex cellence s’appropriait la ville, son passé, son présent. Rien n’était possible qui n’était oint par l'Ex. Au diable les consultations populaires même réclamées par des milliers d’administrés. « De quoi se mêlent ces pingouins » éructait l’adjoint à l’urbanisme devenu premier magistrat, «le Vésinet c’est moi».

Résultat : le trou des halles c’est lui.

Varèse prit le contrepied, le rital méconnaissait la ville dont il se fichait éperdument. Manager, habitué à être remercié, avant d’être le conseilleur des mêmes qui l’avaient éconduit, il affichait la fatuité de ceux qui ont échoué. Assisté d’un Rastignac et d’un inspecteur des finances il s’essaya à la rationalisation des choix budgétaires, histoire de paonner.

Résultat : les 25 millions de dettes c’est lui !

No a eu le temps de faire la part de ces héritages, d’intégrer comment de bonnes intentions produisent les pires résultats. Accessible sans être familier, rapide sans être mutant, vésigondin sans être indigène, No semble fait pour la synthèse. Le problème : comment garder le meilleur de deux mondes où tout n’était pas à jeter, sans cumuler aussi leurs travers.

Tout commence par la captation des descendants des deux branches. No n’est pas un chef de bande propulsé au pouvoir par le travail d’une équipe. No doit composer avec le legs de monsieur Jo. Éléments dont la loyauté, il le sait, pourrait lui faire défaut. Quant aux ex varésiens ils n’en sont qu’à leur première trahison …

Le système va se gripper pour une autre cause que celle qui a eu raison de Foy et de Varèse. No n’a pas fixé de cap.  Aucun de ses adjoints ne sait où il doit conduire sa barque. Croire que l’horizon budgétaire peut tenir lieu de boussole est une illusion dont le prix se paie à tempérament.

Une série de mauvaise pioche dans son entourage direct lui fait perdre le contact avec le réel et des dysfonctionnements mineurs (ce blog en rapporte plus qu’un saint homme ne pourrait en bénir) en s’accumulant offrent l’image d’une administration chaotique.

Il est temps de pallier ces erreurs sauf à laisser s’installer le doute sur la capacité du maire à tenir son équipe. Une annonce majeure dans l’organisation de son staff et la maîtrise de sa communication sont indispensables, mais pas suffisant.

Le maire ne peut s’exonérer de son rôle primordial dans la mise en perspective de ses actions. Seulement à cette aune là les efforts qu’il demande aux administrés (réduction de certains services), comme aux personnels de la ville  (contrainte d’effectif) seront acceptés.

Ce serait le meilleur des mondes ! 



12 commentaires:

  1. le cap c'est la fusion Vesinet Montesson avec l'emergence d'un grand timonier à la barre: "NO" et simultanément le retirement du caduc.
    Il faut aussi remplacer la ligne 79 par une autre ligne 78 qui fera le tour des Yvelines

    RépondreSupprimer
  2. Si " ce qu'on gagne par le mensonge, on le perd en considération" est de Chateaubriand (le château brillant pour certains Vésigondins ), l'étude de caractères dans "No ou le meilleur des mondes" est digne de Labruyère (la bruyère pour certains Vésigondins amoureux de la verdure et non de la litérature .
    "Mr NOyal", avec sa main de fer,mais sans gant de velours , dirige le "barnummé cirqu'us du Vèze " .Les représentations se font à chapiteau fermé, donc sans la racaille , afin de ne pas rencontrer d'opposition !
    C'est ce que (?) appelle " de la démocratie".... artistique !
    Si Montesson a des champs de salades ,le Vésinet lui les cultive " bien pommées"!!!

    RépondreSupprimer
  3. Votre citation m'amène à philosopher sur notre politique locale et je me permets de vous faire partager ma "philosophie" en toute modestie.

    Si votre Amour pour Mr No est sans équivoque dans tous vos billets, moi je ne le partage pas ou du moins plus pour différentes raisons : les erreurs et les choix dramatiques pour notre Ville qu'il fait avec son équipe, un Budget mal tenu qui pose questions quant à notre Avenir (car si je n'aime pas payer des impôts, je n'ai pas non plus envie de ne plus rien avoir au bout), cette sale habitude à n'écouter que lui-même et un petit détail qui me dérange à titre personnel (même si chacun met son argent là où il veut) c'est l'immatriculation "L" de sa voiture (ce dont j'ai appris récemment par l'intermédiaire de ce billet), je trouve que ce n'est pas de bon ton pour un politicien avec récemment la sortie de l'affaire des "Panama Papers". J'ai bien d'autres choses à dire sur lui mais il est comme Hollande hier soir à la télévision qui s'exclame en fanfaronnant : "La France va mieux" nous avec Mr No c'est tous les jours : "Le Vésinet va mieux depuis que je suis Maire".

    J'ai aussi envie de parler de tout son staff : M. Jonemann (frère) sans doute un brillant avocat, un peu lent qui arrive toujours en retard lorsque les constructions se montent illégalement (et dire que c'est son Job) ! ; M. Carrour est à mes yeux un simple comptable (sans que cela ne soit péjoratif) incapable (ou qui le sera bientôt) de remonter les finances de notre Ville avec de très grosses erreurs de calcul avenir ; Mme Politis, "l'amie" de la Culture, de Phénix, des parents, des Associations... que lui proposer à part d'apprendre par cœur sa lettre de démission ? Mme Torno, au physique agréable (un brin narcissique mais qui ne l'est pas ?) qui manque cruellement de présence, de travail ou de compétences (à elle de le savoir et d'être son propre juge) ; Mme Geneix chez qui j'ai juste envie d'aller faire des gâteaux après la classe ; M. Elkael complètement absent dans son domaine (éclairage, développement durable, etc...), est-ce un poste à conserver car je ne vois pas où sont les propositions dans ce domaine à part le changement de quelques lampadaires ? ; M, Joncherray que dire sur lui à part qu'il a hérité d'une excellente équipe (Police Municipale) qui fait parfaitement son travail sans lui, peut-être juste de ne pas avoir eu plus de testostérone en abandonnant par dépit les "Transports" à Mme Torno ; Mme Godest et M. Guiza, deux pages blanches sur un cahier.

    Bref, on est loin de l'équipe dynamique proposée dans les tracts ! Si je fais parti des 36 % qui ont voté pour eux, je le regrette amèrement aujourd'hui. Bon c'est vrai que je n'ai jamais eu de la chance (ou peut-être suis-je trop bête ?) j'ai toujours voté pour les mauvais poulains : Foy et Varèse. Alors maintenant les poulains c'est fini, je vais m'intéresser aux pouliches, j'aurai peut-être de bonnes surprises en fin de course... A suivre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ce n'est pas de la philosophie ni même un rapport d'expert;
      c'est un libelle.
      Faites vous acheter les mazarinades ce sont les meilleurs

      Supprimer
    2. Anonyme du 16H58, vous avez bien raison ! Si depuis la Requête des trois états du Gouvernement de l’Île de France au parlement de Paris, contre Mazarin, parurent plus de quatre mille écrits plus ou moins satiriques dirigés, en grande partie, contre le cardinal... Chacune à une portée bien significative... Comme dans la mode, on en revient toujours aux vieux...écrits.

      Supprimer
    3. Merci à l'anonyme du 16:58 de sauver la Culture au Vésinet !
      Moi je me dis que si Proust existait dans notre ville, il ne ferait que des Prouts dans le cabinet de "Popo"...

      Supprimer
  4. Phénix va à la soupe.Classique NO est le plus grand mais il est entouré d'incompétents,... de quoi fédérer une équipe. Non,le principal faiblard c'est bien NO qui croit qu'il peut gérer la mairie comme les sociétés qu'il liquide! On a touché le gros lot et on va le payer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La liquidation a commencé depuis longtemps. Et personne ne bouge. Tous les "actionnaires" de cette nouvelle société privée-publique seront tous responsables de ce tragique naufrage humain ainsi que de toutes les conséquences sur l'avenir de notre VILLE.

      Supprimer
  5. si c'est la fronde au Vésinet , NO peut être comparer à Mazarin! Car la fronde passée, le Cardinal est revenu en odeur de Sainteté. IL est mort très , il a su mener sa barque !! Anonyme du 15 avril 16:58 vous avez du nez,vous sentez les choses venir !

    C'est quand la prochaine représentation sous le chapiteau, avec l'ouverture du rideau rouge par Monsieur Noyal?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si Mazarin de son temps a souvent "rebondi" comme "Sarkozy"... Sa fin est tout de même tragique : Tourmenté par la goutte, les jambes décharnées, couvertes d'ulcères que les médecins soignent en lui appliquant des cataplasmes de fiente de cheval, Mazarin affronte la vieillesse et la maladie dans l'hôtel de Beauvais, le palais du Louvre, son hôtel particulier et enfin le château de Vincennes... A la révolution en 1793, ses cendres sont jetées à la voirie. Quel triste fermeture de rideau mais quand le peuple est en colère, il n'a pas de pitié... A bon entendeur,

      Supprimer
  6. Pour Mazarin il faut lire"il est mort très" RICHE , "il a su mener sa barque"! NO est un Mazarin puisq'il est victime semble t-il "de mazarinades " !

    RépondreSupprimer
  7. Une remarque gentille pour l'Anonyme du 15 avril 16:58,l'Anonyme du 16 avril 13:13 ne peut être un imbécile puisqu'il avoue avoir voté GROUCHKO (comme vous)!? Vous après l'élection vous avez été mis du bon côté , lui du mauvais comme bon nombre de Vésigondins !

    RépondreSupprimer