1 avril 2016

Place du marché : un recours abusif ?

En formulant par RAR à monsieur le préfet un recours gracieux contre la délibération attribuant un chèque en blanc d'1 million € à No le Sphinx a-t-il enterré le projet phare du mandat ? Projet d'aménagement de la place du marché concocté en loucedé par la bande à l'Ex.

Tout est maintenant suspendu à la décision de Versailles.

Le blog peut révéler que le maire à présélectionné la société Sogepro pour la maîtrise d'ouvrage de la restauration de la place rebaptisée en hommage "place des deux ânes". Le montage est acquis, en cédant 2000 m2 de droit à construire sur la dalle la ville finance l'aménagement des 2500 m2 sur deux niveaux du sous sol. Le million d'€ sert à amorcer la pompe.

Un immeuble en verre (R+4) sera érigé dans le quart sud ouest, supporté par les piliers du parking. Une salle polyvalente occupera le rez de chaussée et au dernier étage deux luxueux penthouse avec un bout de pelouse pourront accueillir chacun des ânes.

Victoire de la démocratie, comme l’a promis le maire, le vésigondin sera consulté … pour la couleur de la moquette. Des logements sociaux (PLS, s'il vous plait) aux étages inférieurs vont garantir la mixité sociale chère à nos élus. Les bailleurs se bousculent déjà pour profiter de l'aubaine.

Le sous sol est réservé au développement harmonieux du vulgum : "mens sana in corpore sano" a tranché No qui connait son Gaffiot. Une Fnac, la bibliothèque Corneille et un café varéseux-philosophique se partageront l'espace avec des activités plus physiques : No hésite encore entre practice de golf et ball trap pour les jeux d'adresse,  l'haltérophilie a aussi ses adeptes. Ce ne sont ni les gros bras ni les linottes qui manquent au Château.

Le blog espère qu'un projet aussi bien ficelé ne sera pas de nouveau bloqué par un recours du Sphinx ou par les gesticulations d'un électricien privé de lumière. Bis repetita ?

Au Vésinet - on le sait déjà - l'histoire a tendance à repasser les plats.


11 commentaires:

  1. Quelle créa Phenix. :-) vérifie que ta petite fille ne t'a pas collé un poisson dans le dos.

    RépondreSupprimer
  2. Phénix a sorti sa canne à pêche

    RépondreSupprimer
  3. Le seul moyen de gagner deux balles avec ce trou à rats, serait de louer le sous-sol à une ONG turque ou saoudienne, qui transformerait la cathédrale en camp d'entraînement pour djihadistes.

    RépondreSupprimer
  4. Moquez vous, braves gens, il y a plus de lard que de cochon dans ce billet.

    RépondreSupprimer
  5. Vésigondins Pour vos dons , adressez les directement à Mr Grouchko qui ne manquera pas de les reverser à la Société SOGREPRO , société choisie par ??? pour ????
    Je crois qu'avec l'équipe actuelle , c'est tous les jours le 1er avril !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faut-il répondre à Phénix pour ce poisson aussi gros que les mensonges dont le chateau nous gratifie .Il faut dire que plus c'est gros et plus ça passe. Phénix,les vésigondins ont cru à la subvention de la culture, ils vont croire au marché aux puces dans le trou.Le vrai projet à l'étude ce jour est d'y transférer le cimetière de l'Ecoquartier et d'y enterrer désormais en priorité la nomenklatura et ne plus l'enterrer à Chatou, déjà qu'on tire à Chatou, qu'on court à Montesson ,bientôt qu'on pianotera à Chatou et qu'on votera à Croissy. Sans compter qu'avec les sénioriales que le frére de Jo nous prépare il faudra de la place sauf à mettre dans le contrat de venue au Vésinet l’incinération obligatoire, le four serait installé aussi dans le trou. Quel beau projet.

      Supprimer
  6. esperons que ce soit un poisson d'avril.
    Mais cela ressemble furieusement à ce qu'avait concocté en son temps le directeur de cabinet de Jonneman:
    un partenariat public prive qui permet pour la mairie de gagner de l'argent en bétonnant en surface une partie de la place devant chez l'electricien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A cette époque le directeur de Cabinet était en capacité de concocter ... entre concocter et exécuter il y a le passage de la réflexion à l'action, et là ça ne dépendait plus de lui. Mais les temps ont bien changé. On ne concocte plus, et on agit encore moins.

      Phénix

      Supprimer
  7. Pourquoi le Sphinx n'aurait il pas droit de réagir aux agissements du tout puissant Dieu No? Il est ni adepte , ni toutou, il est contribuable !

    RépondreSupprimer
  8. Lorsqu'il n'y aura plus de théâtre pour nous distraire , nous aurons toujours les billets de phénix pour le faire ! Merci Phénix .
    Les bridgeurs eux resteront chouchoutés comme un nid de champions .....à venir .

    RépondreSupprimer
  9. objectifs fin de mandat??? plus de théâtre, plus de conservatoire,moins d’écoles,les crèches privatisées,la place du marché au privé et ainsi baisse des impôts de 50%... Phénix éclaire nous?
    Est ce encore le 1er avril ou déjà la réalité?

    RépondreSupprimer