22 mai 2016

Sans dents, sans voix : sans crèches.

La sanction est tombée, faute de poids électoral suffisant les baby choux fraîchement débarqués dans la ville parc seront privés de crèche. Ainsi en ont décidé papy No et mamy Martine. La gentille fossoyeuse de la petite enfance semble un peu gênée…ix.  Un comité central du personnel aura à connaître de la fermeture de la crèche familiale dès mardi 24 mai.

Campant sur sa foi libérale No veut provoquer des files d'attente pour maximiser l'emploi des ressources municipales. En témoignent la suppression de postes ou le non remplacement d'agents et l'accumulation de dossiers en attente de traitement dans des services ouverts au public.

Depuis sa prise de fonction, ce ne sont pas moins de 40 berceaux qui ont été fermés. Crèches Princesse, Eugénie, petits maraichers, et aujourd’hui la crèche familiale. Anticipant les effets de la politique antinataliste du rose élyséen No prévoit une chute des demandes d’inscription. C’est la version des « Républicains », ou plus prosaïquement No détricoterait-il l’héritage de l’Ex ?

Qui a associé son nom à une politique culturelle ambitieuse autour du théâtre, du cinéma, du Conservatoire et de la MJC : Michel Leprat. Qui a développé le choix du tout-crèche : Françoise de Cupper. Qui a mis le CCAS à l’écoute des besoins des seniors : madame Mère !

No se la joue le roi des huns. Là où No passe les services publics de la ville trépassent.
Qu’en pensent les autres : les Vésigondins ?



17 commentaires:

  1. Docteur en colère a dit :
    Mamie "Nova" et Papi "No" ne prônent que le Bridge, n'ont que des dents acérées et sont allergiques aux dents de lait...
    A cause d'eux et de toute cette équipe aux dents cariées, je perds tout mes futurs petits patients et plus. Commerçants, professions médicales, employé(e)s de petite enfance, ménage, etc... Le Vésinet devient une catastrophe économique. Les jeunes, les moins jeunes tout le monde quittent cette ville où il y a de moins en moins d'activités (Conservatoire, MJC, activités sportives, événements culturels, etc...). Je demande donc aux élus de l'opposition d'agir. Il faut se rendre à l'évidence que tous ces élus sont incompétents. Demain, vous n'aurez plus de médecins pour vous soigner et encore moins de commerçants pour vous nourrir, vous habiller ou vous divertir. Docteur B.

    RépondreSupprimer
  2. Lorsqu'une ville perd autant de berceaux c'est qu'il y a un très gros problème. Pas besoin d'être diplômé de Polytechnique pour le savoir.
    Le maire et son adjointe à l'enfance, Mme Geneix, n'ont rien compris et cette politique d'amateur va nous coûter très cher dans un court délais car il est plus facile de fermer des crèches que de les ouvrir. Pour qu'une ville se développe et attire des nouveaux ménages, indispensables à l'économie locale, ces places sont indispensables. Existe-t-il un livre comme : "La politique pour des nuls" à leur offrir pour les quatre dernières années de leur mandat ? Ne me présentez plus une liste avec un seul nom de cette équipe car ce sera NON et pas "No"

    RépondreSupprimer
  3. Dans le courrier des Yvelines daté du 18 mai 2016, l'article " Des carrefours bientôt aménagés pour les malvoyants" nous plonge dans la mauvaise gestion de notre ville.

    En effet, on y apprend que M. Maurice Elkael, Maire Adjoint, a décidé d'équiper nos carrefours d'un système pour malvoyants qui coûtera par carrefour de 4 à 5000 mille euros sans compter une carte électronique à 500 euros et un badge offert gratuitement aux vésigondins le désirant à 100 euros par badge.

    Le plus risible dans cette histoire et dixit ce même Maire Adjoint, c'est que nous allons payer toutes ces installations très coûteuses sans savoir combien de personne peuvent en bénéficier ("Nous ne savons pas combien de personnes pourraient être séduits par l'installation de ce système et feux sonores...L'important est de rendre la ville plus facile et plus accueillante pour les personnes handicapées, se sont des priorités de l'action municipale" propos de M. Elkael, Maire Adjoint)...

    Donc, nous, Vésigondins, nous allons dépenser plus de 6000 euros par carrefour sans compter le nombre de badge à 100 euros offert par la municipalité par personne pour un nombre de malvoyants dont nous ignorons le nombre exact de bénéficiaire !

    C'est quand même du grand n'importe quoi,
    Surtout lorsque l'on élimine d'office, de l'autre côté, un nombre bien réel de bébés et par conséquent de familles qui rapportent de l'argent à notre commune et qui sont loin d'être à travers les propos de ce Maire Adjoint et de son équipe, une priorité !

    Mais c'est bien connu au royaume des aveugles, les borgnes son rois...

    RépondreSupprimer
  4. L'équipe actuelle devrait plutôt envisager de s'équiper d'appareils auditifs. Cela nous reviendrait moins cher et leur permettrait d'entendre tous les mécontentements, conseils réalistes et avisés des bouches sans cris et leur éviter leur futur (et espérons rapide) grand debarquement.

    RépondreSupprimer
  5. A la lecture de ces nouvelles , je ne peux me demander, si hier sous sa tente royale , Le Sieur No eut le courage d'annoncer cela aux badauds ??? Ou bien, si le seul but du divertissement rue Thiers était de se faire mousser??? Si cette histoire " sans dents , sans voix, sans crèches " se vérifie : Les petits enfants "sont les dindons de la farce " Et le Père No ," un drôle de moineau"!
    Les Parents des bouts de choux qui se trouvent dans ....l'embarras pourront les amener aux pépés et mémés bridgeurs , ils s'occuperont et garderont les petits . Mais ils ne faudra pas pas compter " mamie NOVA, car elle snobe le club de bridge du Vésinet. En l'attendant le passage problématique de Madame Mère, les petits auront le temps de pleurer ...les fesses sales!
    Les Bridgeurs qui crèchent dans une crèche , doivent bien cela aux petits oiseaux chassés des nids ou crèches par "papi NO"!

    RépondreSupprimer
  6. Oyez bonnes gens,jeudi 26 Mai : conseil municipal : la joie de voir les princes qui ont le pouvoir se congratuler de leurs actions, et leurs conseillers fidèles parmi les fidèles, muets parmi les muets,opiner du chef et lever le bras. Ce spectacle est toujours réjouissant...et il est gratuit. Ne le manquez pas. A jeudi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. l'homme heureux22 mai 2016 à 17:31

      Conservatoire,Théâtre,Crèches,pavillons du centre ville,personnel,tout va bien.

      Supprimer
  7. Je crois que Jeudi au Conseil Municipal, ça va saigner !!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tous ceux qui ne sont pas d'accord avec cette politique sont présents jeudi, oui, cela va chauffer. Enfin espérons. L'espoir fait vivre

      Supprimer
  8. DOCTEUR B : Vous avez mis le doigt sur la méthode de "Papy No" et "Mamie Nova qui ne prônent que le bridge" . Mais, pas "le bridge" de vos confrères dentistes!
    Votre Confrère, le Docteur Didier Jonneman à déjà été éliminé du Vésinet, Qui va suivre, qui est le prochain sur la liste? Peut être vous ? Vous le saurez en suivant les conseils municipaux de "la bande à Beau No"!
    Pourquoi ne pas interdire aux femmes du Vésinet qui ont besoin de travailler et qui travaillent d'être enceintes!? Les crèches n'auraient plus raison d'être. Chaque quartier pourrait avoir sa salle de bridge dans les locaux des anciennes crèches !
    Seules les femmes qui peuvent s'offrir une nurse à domicile auraient "le droit" de procréer! De plus , sans en avoir l'air ce serait un moyen de sélectionner une population de choix, pour une ville d'exception.



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo anonyme de 18h28. Sans compter les logements sociaux qui ont été prévus pour des personnes seules ou sans enfants. Horizon politique, quand tu les tiens...

      Supprimer
  9. Au Vésinet, tout se passe comme dans une entreprise en difficulté qui vient d'être reprise : le repreneur sabre les coûts dans l'espoir de réaliser un profit de cession...
    L'entreprise n'étant pas totalement sous contrôle , certains continuent à utiliser le chéquier pour des investissements de "prestige"...
    "Ils" n'ont pas compris que la commune et ses finances ne sont pas leur propriété !
    "Ils" n'ont pas compris que la collectivité "commune" n'est pas une Entreprise ...
    Çà me paraît inquiétant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Différence basique entre capitalisme et SERVICE PUBLIC. Ils auraient dû faire L'ENA ou une formation FPT.

      Supprimer
  10. M Michel, rendez-vous jeudi, pour voir si vous tenez les engagements pris sur ce blog.

    RépondreSupprimer
  11. Mr No et votre bande, à force de vous penser supérieurs et les autres inférieurs, les autres (les imbéciles)sont rentrés dans le jeu et vous répondent d'égaux à égaux. Choisissez vous même le sens ( - - - ou + + + ) d' = à = . La fusée a assez diffusé dans tous les sens, il ne faut pas oublier que le bon sens existe !!!
    La hauteur d'un( vrai) diplôme n'est pas une preuve d'une intelligence supérieure. Cela se vérifie tous les jours , aussi bien en France avec un gouvernement de gauche , qu'au Vésinet avec un gouvernement de droite!
    Respectez les autres si vous voulez être respecté !

    RépondreSupprimer
  12. Oui M MICHEL, jeudi faites un croche pied à l'escabeau où "S"'est juché M NO. Faites le redescendre sur la terre du Vésinet , pas uniquement celle des Ibis!

    RépondreSupprimer
  13. Parent d'un enfant qui fréquente une crèche du Vésinet, je suis témoin de la révolte qui gronde au sein
    Du personnel des crèches . La décision de la fermeture d'une nouvelle crèche a été prise sans concertation,
    Sans vision de l'avenir de la commune, par la maire-adjoint qui croît savoir tout sur tout... Martine à l'école,
    Martine à la mairie, à lire bientôt Martine se plante, Martine dégage .
    Après les bébés, on assistera à la prise en mains par un bailleur des résidences séniors, les séniors coûtent
    Trop chers ,à quand la transformation du théâtre en salle de loisirs ...beaucoup de rumeurs qui annoncent les catastrophes en chaine .

    Martine

    RépondreSupprimer