15 juin 2016

"André : Joue la comme Bernie !" par Danton Grincheux

Il a bientôt 75 ans, il est socialiste,  sans expérience réelle de la gestion d’une ville ou d’un état, mais il entraine des milliers de personnes qui se pressent pour l’entendre, et surtout des jeunes.

Non, il ne s’agit pas d’André Michel, mais de Bernie Sanders, candidat à l’investiture du parti démocrate américain.

Dans le pays du capitalisme triomphant, alors qu’un « socialiste » a la même image qu’aurait un éventuel représentant du Parti de la Ligue Révolutionnaire au Vésinet, comment expliquer un tel succès ?  

Peut-être le fait qu’il a exposé haut et fort les limites et les abus d’un système, ce que ne fait pas André Michel, dont on entend souvent vanter le sérieux et la compétence, mais qui se termine par un « Oui, mais il n’est pas de droite » ...

Car voilà, au Vésinet, pour être élu, il faut être de droite et avoir l’investiture du parti conservateur dominant (RPR, UMP, Les Républicains ...), si nécessaire a posteriori.
 
On peut cependant s’interroger sur le réflexe quasi pavlovien de ce type de vote. Car, lorsqu’elle était au pouvoir, la droite a-t-elle voté pour le Vésinet une exception à la loi SRU en lui reconnaissant un statut particulier ? Y a-t-elle implanté des administrations ou au moins maintenu des services publics sur le point de partir, comme par exemple la gendarmerie ? 

Notre vibrionnant député a-t-il consacré à des associations de la ville une partie de sa réserve parlementaire ? L’ex 2e vice-président du conseil général a-t-il su gérer impartialement les intérêts parfois opposés de Montesson et du Vésinet ?

Toutes les réponses sont négatives et il est à penser qu’il n’y a pas à attendre grand-chose de Madame Pécresse pour notre bonne ville, elle qui lui a donné un de ses plus scores, lors des dernières élections régionales.

Mais les Vésigondins ne sont pas rancuniers et ils continuent à voter droite que droite à chaque élection. Un âne aurait l’investiture du Parti des Républicains qu’il serait probablement élu (il est même possible que cela soit d’ailleurs déjà arrivé …).

Depuis le fâcheux accident d’une friteuse de patinoire, les différents édiles qui se sont succédé à la Mairie ont précipité la ville dans un déclin inexorable qui peut même amener à sa disparition.

Or, à chaque coup tordu des conseils municipaux successifs, André Michel continue de dire en petit comité « ce n’est pas bien ! », ce en quoi il a raison, mais ceci n’a rien empêché depuis 15 ans.

Monsieur Michel, il y aura toujours des personnes qui verront en vous un redoutable collectiviste ou qui vous renverront à l’exemple dévoyé du parti socialiste national, mais continuez de défendre vos valeurs et vous attirerez enfin une majorité de citoyens vers vous.

Défendez les crèches et les jeunes foyers, défendez le Théâtre du Vésinet et le conservatoire, défendez la ville des promoteurs d’immeubles de luxe, allez sur un terrain où on ne vous attend pas : celui de la défense des commerçants et des entreprises du Vésinet.

Car, avec la fermeture programmée des agences bancaires et la raréfaction inévitable des agences immobilières, la ville va devenir un désert et  rien n’est fait pour attirer de nouvelles structures.

Après toutes ces années de perdues, il n’est plus temps de tarder à réagir.
Arrivez à démontrer que la droite n’a rien fait pour le Vésinet et rendez-vous incontournable et pour cela, faites-vous connaître de tous.

Aussi, M. Michel, prenez exemple sur Bernie Sanders, réagissez, rugissez, prenez à partie l’équipe municipale sur la place publique.

Monsieur Michel, s’il vous plaît, ayez de l’audace. Pour donner un futur au Vésinet, jouez la comme Bernie !

Danton Grincheux




    

14 commentaires:

  1. peut être .
    Mais à voir Melanchon exulter hier et se féliciter de cette journée de casse ; casse des policiers , casse des vitrines etc etc ,

    Je préfère ne pas leur donner les clés du pouvoir!

    RépondreSupprimer
  2. Ouais, bon ! Mais le flamand rose est trop vieux maintenant. Même si souvent il connaît mieux les dossiers que les Adjoints "en charge" et fait des analyses plus pertinentes que le Maire "en charge", depuis qu'il est conseiller municipal (20 ans ?? 30 ans ??? 40 ans ????) il n'a jamais pu et ne pourra jamais rassembler une majorité de Vésigondins. Même en ouvrant sa liste au centre et à droite aux dernières élections, il est resté sur son score historique.
    Monsieur Michel ne fera jamais mieux que 14 à 17% des suffrages au Vésinet. C'est inscrit dans le marbre.

    RépondreSupprimer
  3. Pastéque,
    Phénix n' est pas plus Danton que No n' est Robespierre.
    Phénix ne serait-il pas plutôt pastèque ? rouge dedans et vert à l' extérieur ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Phenix est à No ce que Trump est à Obama

      Supprimer
  4. Article intéressant qui pose bien le problème mais donne une réponse qui n'est pas satisfaisante.
    Monsieur Michel exprime des idées intéressantes et beaucoup de ses remarques sont justes (mais pas toutes). S'il veut gagner, il doit reconnaitre 2 faiblesses qui l'ont pénalisé depuis 15 ans. D'abord se défaire de son ego. Ensuite reconnaitre son incapacité à être un homme d'action. Sa fin de carrière dans un syndicat européen du chemin de fer en est la parfaite illustration.
    S'ajoute une 3ème faiblesse citée par l'article: être adhérent du PS de François Hollande aujourd'hui: no comment.
    SEULE SOLUTION : laisser la main à un(e) plus jeune, peut-être un centriste et accepter la place de numéro 2 sur la liste. Il pourra alors conseiller mais l'autre sera dans l'action

    RépondreSupprimer
  5. En 20 ans ( ?) de vie communale, quel est son apport sur les enjeux de la Ville ? On ne l’a jamais vu apporter du concret mais reconnaissons son plaisir à l’utilisation du verbe, souvent de belles références (souvent trop longues) historiques (partagées ou non) ou reprise de textes mais quand son JP H était le Pdt de la Région, a-t-il utilisé ses grands talents de négociateurs si souvent cités par lui-même pour que la Ville en bénéficie…
    Jamais un mot sur les décisions de ses amis au pouvoir qui détruisent la cohésion sociale...étonnant ! manque de lucidité ? refus de le dire et d’avouer l’échec de cette politique nationale. Au dernier sondage Mélenchon arrive devant Hollande…casaque rouge devant casaque rose !! Qui l’eut cru ?...tout va mieux !

    RépondreSupprimer
  6. Ne vous inquiétez pas même au niveau local, il y a un manque de cohésion sociale... Que dire quand certains fonctionnaires de la Mairie se croient supérieur et jouent au petit "Capot". Ils sont parfois prêts à sacrifier leurs collègues pour garder leur place au chaud et être bien vu des élus. Personnel de crèche en colère...

    RépondreSupprimer
  7. 3 assistantes de crèche du Vésinet en CDI seront licenciées car la Maire adjointe et la responsable de la petite enfance, de Droite ou de Gauche ? Ont donné leur aval... Le plus important c'est celui ou celle qui défendra le mieux ces emplois et ces personnes au prochain Conseil Municipal, le reste on s'en moque ! On attend donc la gauche : Michel et toutes les droites : Willemin, Gattaz et accessoirement Gripoix et Chesnais.

    RépondreSupprimer
  8. Question à dix sous : lorsqu'on vous propose un projet légèrement innovant, un peu nouveau ou inhabituel par rapport aux habitudes (merci Lapalisse), quelle est le plus souvent la différence de perspective d'action entre la réponse nord-américaine et la réponse latine (française) ?
    (ceux qui répondront que la question n'a aucun intérêt auront d'eux-même trouvé la bonne réponse ; tous les commentaires seront intéressants).

    RépondreSupprimer
  9. quelques réponses pour une fois aprés stop;
    -à l'auteur du propos :merci d'évoquer Bernie.C'est un type bien

    -à R.Bus: merci d’évoquer mon age.Rassurez vous je n'ai pas l’ambition que vous me prêtez.Je pense que vous n'allez pas voter alors pour mon conscrit Juppé qui veut être président ..c'est plus dur que d’être maire du Vésinet

    -à anonyme de 13h43 qui m'adore:
    1- désolé je ne sais pas de quel syndicat ferroviaire vous parler:Je n'ai jamais appartenu à un syndicat. Vous devez confondre.J'ai assuré des responsabilités dans l'international jusqu'à la fin de ma carrière professionnelle.Sans doute ai-je fait l'erreur de ne pas continuer comme consultant dans le monde international comme on me l'a proposé plutôt que de me consacrer à ma ville.
    2- mon ego: revenez aux contacts électoraux à chaque élection
    3- la politique: croyez vous sincèrement que j'approuve ce qui se fait actuellement....vous me connaissez bien mal!

    -à anonyme de 19h 05: la crèche :essayez de venir au conseil municipal/Vous verrez que l'on intervient avec nos moyens . J'ai obtenu que ce soit mis à l'ordre du jour du prochain conseil .Autrement cela passait en douce

    à tous : parlez avec les conseillers de la majorité : tant qu'ils suivent et votent, le triumvirat a tous les pouvoirs. On va le voir pour le vote pour la crèche : vont ils oser voter la fermeture et les licenciements: rendez vous Lundi 20h30

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. André Michel : est-il prévu également à l'ordre du jour de parler des agents qui ont obtenu un avis favorable en CAP pour la révision de leur entretien annuel ?
      Il semble que certains aient reçu de la mairie des courriers de différentes natures !
      2 poids 2 mesures ! Est-ce bien élégant de traiter les agents de cette manière ?
      Accepter la révision pour certains et pas pour d'autres !

      Supprimer
    2. M michel. J'ai écouté le dernier conseil municipal en audio sur le site de la ville, excusez moi, mais vous devriez passer la main. Vous n'êtes ni combatif ni convaincant. Vous aviez sur ce blog énoncé votre volonté de ne plus rien laisser passer au conseil municipal. Que neni, à grands tours de tutoiements M No et ses acolytes vous tournent même en ridicule. Vous, soit disant homme de gauche, que faites vous de tous ces agents en mal être ou "virés".
      Que faites vous contre cette dictature pour sauvre notre Ville.
      J'aimerai bien le savoir. Si vous ne pouvez rien faire, essayez de donner les moyens à quelqu'un qui pourra le faire. Nombre de personnes n'attendent que cela. Ces propos n'ont rien de personnel, mais il faut quelques fois se rendre à l'évidence

      Supprimer
  10. C'est certain que si il y en a un ou une qui vote pour ces licenciements, ils risquent fort d'être catalogué à vie mais Bon, je pense que si ils votent pour, ils continueront à se regarder dans leur miroir comme avant...
    En tous les cas, très déçu d'apprendre que Madame Geneix propose ce genre de chose en délibération. Je la croyais humaine et sociale et ben c'est ben vrai que lorsque l'on gratte le verni, c'est pas très beau ce qu'il y a en dessous...

    RépondreSupprimer
  11. Alors, qu'en est-il de ce conseil un lundi soir? Les habitués présents les jeudis soir, non prévenus de cette date inhabituelle ne devaient pas être présents? Quel est le résultat, pour la crèche familiale par exemple ?

    RépondreSupprimer