7 juin 2016

Quand le Sphinx trempe sa plume …


... c’est dans le vitriol ou dans l’eau de rose ?

On laissera les lecteurs du tract (distribué au compte goutte, pas de risque d’inondation) se faire une opinion. Le contenu du libelle annoncé depuis un certain temps ne mettra pas le feu au Vésinet.

Si No a craint une volée de bois vert, de voir étalée sa gestion à la petite semaine, d’être  ravalé au rang d’un sinistre Cosmique - l’as du copinage et du racket fiscal - le voici rassuré. D’ailleurs sur aucun de ces deux thèmes il ne prête le flanc. Uniques qualités -  à ce jour - de son mandat : les prébendiers, les coquins, les copains, les amis d’amis ne font pas antichambre chez No. La varésie c’est bien fini, les croisières et les coachs aussi.

Pourtant les attendus du procès instruit par le Sphinx pouvaient conduire à une charge assassine. Les promesses de campagne à l’instar d’un discours du Bourget foulées au pied
depuis l’avènement de No. Mais les banderilles du Sphinx sont mouchetées, le tract est un récapitulatif comptable de toutes les erreurs commises, un digest du blog, un pense bête pour futur candidat d’opposition.  Le Sphinx n’est pas Machiavel, même si No a pris quelques leçons chez le "Prince" !

Le conseil municipal du 23 (?) juin n’ouvrira pas la guerre de succession. No tout juste égratigné peut poursuivre sur sa lancée et mépriser les doléances de la population. Il n’y aura pas de bataille homérique entre les courtisans, les godillots et les nostalgiques de Jo pour succéder à un No
mis KO par le chef de l’opposition et condamné à se retirer. 

Les adjoints peuvent reprendre une tranche de vacances, voire ronronner sur le perron en dissertant sur l’ingratitude d'un peuple pingre qui leur chipote leurs émoluments.

Tout se passera comme s’il ne s’était rien passé, jusqu’au prochain courrier du Sphinx ... rendez vous dans deux ans. 






10 commentaires:

  1. Le propre d'un Sphinx est de poser des questions, pas de trouver des solutions. A cette aune là A Michel est un excellent spécimen.

    RépondreSupprimer
  2. Phénix, tu te trompes, Michel est un leader responsable, pas un putschiste. Il n'a jamais prétendu conquérir le Château.

    RépondreSupprimer
  3. Très amusan son tract , un vrai réquisitoire contre la façon de Hollande de gouverner , toutes les questions posées si ont est un peu malin ressemble aux critiques que la droite fait à Hollande , il est vrai que le Spinx pour exister ne manque pas ée culot , il devrait balayer d abord devant sa porte , non plut tot devant la porte du parti socialiste , toujours de vrais donner de leçon ,on a pas entendu beaucoup le sphinx protester contre les Cahuzac , thevenoud , et autres corrompu socialistes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 1. Le tract de A. Michel se positionne sur la conduite municipale au Vésinet et donc n'a pas de raison de se positionner au niveau du gouvernement de la France.
      2. Dans le registre du "tous pourris", aucun parti n'a malheureusement de leçon aux autres.
      3. Votre orthographe laisse à désirer.

      Supprimer
  4. Je répondrai à l'Anonyme du 7 juin 14:58: Les corrompus qui" placent leur argent à gauche" ne sont pas que des socialistes! à Droite il y a aussi des gens "qui placent leur argent à gauche" qui se roulent et roulent " paradis fiscaux"! Ces derniers me direz vous ne sont pas des corrompus mais des débrouillards !
    Moi je compare Grouchko et sa bande, à Hollande et sa bande ils sont toujours contents d'eux !

    RépondreSupprimer
  5. Pour remettre les pendules à l'heure Vésigondine: Au moment des dernières municipales , j'ai vu un français , bien de chez nous conduire une voiture immatriculée L (comme Luxembourg et non comme Le Vésinet). Ce n'était pas un corrompu de gauche , mais un débrouillard de droite! il ne faut pas mélanger surtout au Vésinet les torchons et les serviettes .Et pourtant les deux tournent ensemble dans le même lave linge !

    RépondreSupprimer
  6. On a affaire à du pur "André Michel" dans ce texte. Ça commence toujours par "retenez-moi ou je fais un malheur"
    Et ça se termine par un ... pschitt.
    Pauvre André: difficile de se refaire à 75 ans !

    RépondreSupprimer
  7. Gauche caviar est de retour, difficile de porter le moindre crédit au tandem rose qui n a jamais travaillé pour la Ville et comprend si peu la gestion d une commune. "J'aime le Vésinet" ou plutôt "J aime ma personne" ...
    Il leur manque la moustache façon Cgt et de défiler place de la République...mais pour cela le courage est de mise et être capable de dire que ses amis de la même "couleur" sont les pires politiques que notre pays n'ait jamais eus...pas un mot sur cela! Le désastre de la nation nous gouverne. On voit bien là réalité des personnages et l'honnêteté de leur pensée unique.
    Dur pour eux d être du passé...circulez il n y a rien à voir, ni à apprendre et encore moins à attendre du tandem rose. Peut-être qu'il circulera à la fête de la Marguerite! Trop populaire pour eux...

    RépondreSupprimer
  8. Bien trouvé : "retenez- moi ou je fais un malheur"! NO n'a pas besoin d'être retenu pour le faire ( le malheur)! Avec lui ça se termine avec quelques élus, par des bulles de champagne de la réserve ! Ce qui ne lui coûte rien à lui, mais lui rapporte les remerciements de "ses" privilégiés. Les autres élus, non privilégiés, il les boute hors du salon des honneurs, le salon des secrets !
    Je répondrai à l'Anonyme du 7 juin 20:01 que si pour" le pauvre André: difficile de se refaire à 75 ans" , que pour lui sûrement beaucoup, beaucoup plus jeune , il en est peut être de même? Sachant que " la valeur n'attend pas le nombre des années ", si c'est sans espoir pour André c'est peut être aussi sans espoir pour Bernard ! Au Vésinet combien sont ils à avoir "raté le coche" depuis un certain nombre d'années !? Je parle d'un coche qui amènerait les Vésigondins à une bonne destination et non dans les ornières !

    RépondreSupprimer
  9. Les allégations susceptibles d'être jugées diffamatoires du commentaire de 17h43 ne permet pas sa publication.

    RépondreSupprimer