12 septembre 2016

Catherine P. et la résurrection du Wood Cottage

La volonté farouche de la ministre de la culture aura eu raison de l’inertie des rats municipaux. Comment survivre au milieu des grippe sous, Sauvegarder la culture quand on est cerné par les Huns ? Ce succès, il faut le mettre à l’actif de la ministre de No. Seule contre toutes et tous elle a préservé l’essentiel de l’héritage de ses prédécesseurs et réussi à associer son nom à l’un des joyaux du Vésinet : le Wood Cottage.
Le blog jamais avare de ses compliments salue une réussite dont il mesure qu’elle n’est pas le fruit du hasard, mais d’une lutte contre les rapiats qui pullulent au premier étage. 
Ce monument classé légué à la ville au temps d’un Ex trop affairé à enterrer sa patinoire pour s’en préoccuper, laissé à l’abandon par le sinistre Cosmique ne sera sauvé des eaux et des glaces que par l’intervention musclée d’un blogueur. 

Catherine P n’obtiendra pas un fifrelin de la fondation toute dévolue au parc des ibis. Elle devra grappiller sou après sou pour ré enchanter le cadre exceptionnel de ce pavillon et permettre aux vésigondins sa réappropriation. Les dimanches de Jazz bénis par un temps radieux ont signé cette réussite dont le mérite doit pour la plus grande part lui être attribué.   
Il est cocasse de noter que seuls 3 des 2000 billets de ce blog ont salué des personnalités de la ville. Avant ce coup de chapeau, Mme Josette H et Mme Valérie A. avaient vu leurs talents reconnus. 

Pas de quoi instruire un procès en misogynie …


5 commentaires:

  1. Cohérent avec les ruines du Vésinet,lieu que l'on visite le dimanche et qui se meurt le reste du temps!....Cela a déjà couté et coute de l'argent à la ville contrairement à ce qui est dit.Phénix en aura pour ses 500€. Il pourra en profiter tous les dimanches.

    RépondreSupprimer
  2. Sans vouloir détruire l'hommage que rend Mr Phénix à Mme Politis qui encadrera certainement cet article dans son bureau au 1er étage, j'aimerai bien avoir plus de détails sur ce qu'elle a vraiment fait pour le wood-cottage : juste des concerts de Jazz ? Par contre, Phénix : fait-elle des choses pour le Conservatoire, le Théâtre, la Culture en général au Vésinet ? A t-elle mis en place un événement à la hauteur de notre ville d'exception ? Propose-t-elle des nouveautés aux Vésigondins ? Et l'argument de dire non stop à ses détracteurs de plus en plus nombreux qu'il n'y a plus de sous dans les caisses pour faire quelque chose c'est tout de même risible surtout lorsque l'on voit des communes plus petites que la nôtre qui montent des spectacles ou des évènements avec très peu de moyens... C'est certain que lorsqu'on atterrit dans un poste où on a aucune compétence, aucune idée, juste sa prétention, on ne peut pas aller très loin... Le Vésinet se meurt dans tous les domaines à cause d'un Maire et d'Adjoints incompétents...

    RépondreSupprimer
  3. Quel jour on est aujourd'hui ? C'est le 1er Avril grec ?

    RépondreSupprimer
  4. La raison impose de louer la culture de demain dans la ville. Encore un effort de réduction des effectifs du conservatoire et on pourra le tranferer au W.C.
    Phénix pourra s'y inscrire -il n'est pas loin-et nous jouer du pipeau ou du cor de chasse.

    RépondreSupprimer
  5. Tant mieux si Catherine P. a réussi à sauver le Wood Cottage, mais que compte-t-elle faire pour sauver le conservatoire ?
    Sous l'imultion de la nouvelle directrice, la réduction des effectifs est telle qu'il va très bientôt tenir au W.C. !
    Cette directrice a déjà réussi à faire partir 2 professeurs de grande valeur, en particulier le professeur de violoncelle, qui part bientôt dispenser son précieux enseignement sous de meilleurs cieux !
    Et ce n'est peut-être pas terminé !
    Il est urgent de réagir, à moins que le but innavoué de Catherine P. soit non pas de transférer le conservatoire au W.C., mais de le fermer complètement ?

    RépondreSupprimer