7 septembre 2016

Du désir de No

Rien ne devrait ternir le bilan de No dont la satisfaction se lit sur le visage. Ses visiteurs unanimes louent sa sérénité et la bienveillante oreille qu’il prête aux doléances endort la vigilance des solliciteurs. Après une période de tension, déjouant les pronostics des cassandre, la machine administrative produit son quintal hebdomadaire de documents, et assure le gagne pain de ceux qui l’alimentent. Peu importe le contenu, l’essentiel c’est de créer de la matière.

Et si l’année 2019, point de départ de la prochaine campagne pour les municipales, se situe encore dans le futur postérieur rien n’interdit à No de se voir au château pour un prochain mandat. C’est du moins ce qu’il a confié à quelques proches. Vu de sa fenêtre la situation pourrait être moins confortable.

Est-ce à dire que la réélection est dans la poche ?

Ici aussi il y a unanimité, ou presque : aucune chance selon les nombreux vésigondins sondés. Les rares prosélytes de No vantent sa capacité à ne rien dépenser …  pas de quoi faire rêver. Du désir de No nulle trace, nulle part, pas même à l’état embryonnaire. Nulle chrysalide ne semble disposée à éclore pour enchanter l’horizon politique de monsieur le maire. Et aucun adjoint ne relève l’image grisâtre d’une équipe dont No ne cache pas qu’elle ne lui convient guère. 

Hors de la Noosphère on s’agite déjà : rarement les perspectives de parvenir au Château n’ont semblé aussi ouvertes. S’il est trop tôt pour faire acte de candidature, rien n’interdit de labourer la ville-parc. Deux célébrités locales sont déjà en action ; l’une active dans l’agencement de festivités, l’autre dans l’organisation de campagnes électorales.

Les buses du château s’emploient à leur faire risette, jusqu’au jour où elles découvriront qu’elles ont été bernées par plus futées qu’elles …



3 commentaires:

  1. Bon si on résume en 2019 on aura le choix : avec le Maire actuel qui sera motivé comme une huitre à Noël pour effectuer son second mandat, un fêtard amateur d'huitres et de vin blanc et cet autre mollusque Républicus qui s'accroche à tous les rochers pour assouvir son ambition personnelle ! J'espère quand même qu'il y aura quelques crevettes et autres crustacés au Menu de ces futures élections parce qu'avec les 3 précédemment cités c'est l'intoxication alimentaire assurée ! Marre de tous ces crabes...

    RépondreSupprimer
  2. et L19 : à l'horizon rien de nouveau... le dossier semble enterré...

    RépondreSupprimer
  3. Phénix, ce portait que vous nous adressez de ce satisfait de lui même, est il déjà une image subliminale pour les élections de 2019?. le procédé a bien marché en 2012 ! Rappelez vous ce grand, grand, grand portrait affiché en toute discrétion sur une des vitrines de la rue Thiers. Ainsi après usage êtes-vous toujours le parrain de la fusée-No!? Il semblerait que No se soit approprié la rue Thiers avec ou sans tente .
    D'après ce billet "du désir de No", il semblerait que tout comme l'ami Hollande qui veut rester à l'Elysée en 2017 jusqu'en ..., l'ami Grouchko prend goût à la vie au château Carnot et y veut la poursuive après 2019 jusqu'en... !?

    RépondreSupprimer