8 septembre 2016

Good news, mister No !

Il n’y aura donc pas de conseil municipal de rentrée. (l'agenda officiel de la mairie ci contre n'en signale aucun). Rompant avec une tradition ancestrale No a décidé de sursoir au pensum du rendu compte de ses décisions et de ses projets. Cette décision a priori anecdotique est en fait pleine de sens, et même de bon sens.

Ce sont trois bonnes nouvelles d’un coup. Le fait est suffisamment rare pour être salué, et son auteur félicité.

Pas de conseil municipal, c’est la mise en sureté de nos conseillers municipaux et des quelques clampins qui assistent encore aux soliloques de la majorité. Pourquoi risquer sa vie à écouter les sempiternelles divagations de Monsieur le Sphinx qui prolongent dangereusement la session, digressions dont le maire n’a d’ailleurs strictement rien à cirer.

Pas de conseil municipal c’est aussi la reconnaissance qu’il n’y a rien à délibérer. Confortant les assertions du blog qui martèle qu’il ne se passe plus rien au Vésinet, le maire le reconnaît de facto en supprimant l’instance où il censé est produire le compte rendu de ses activités, et accessoirement obtenir le blanc seing sur ses dépenses. On ne réunit pas davantage la commission finance, puisqu’on ne dépense plus rien !

Enfin pas de Conseil municipal en septembre c’est une entorse aux lois de la république. C’est la preuve que No s’est émancipé du code des collectivités qui impose la tenue d’un conseil tous les trimestres, a minima.  A ville d’exception, loi d’exception.

Prochaine étape : la suppression des élections ?  


10 commentaires:

  1. On voit qu'il ne se passe rien sur ce blog , que des banalités .......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. à l'image de la mairie .... ?

      Supprimer
  2. De plus en plus dramatique ce qui se passe au Vésinet... A quand la démission de cette équipe ?

    RépondreSupprimer
  3. On a vu dans le passé ou nous ont mené les grands projets pharaoniques: des trous encore des trous toujours des trous...
    Le calme du desert des tartares et la seule contemplation de la fuite du temps a un petit côté sympathique

    RépondreSupprimer
  4. Pourtant le Vésinet n'est pas un long fleuve tranquille. Le sujet L19 n'est toujours pas résolu et il commence à y avoir de la grogne à la Maternelle de La Borde.

    RépondreSupprimer
  5. Le conflit à la maternelle de la borde va se régler sur place, rue de la Borde entre voisins.
    Après, comme l'écrit l'anonyme du 8 septembre 18:38; Ce sera " le calme du desert des tartares "dans toute la rue!

    RépondreSupprimer
  6. Que font les conseillers : on sait que ceux de la majorité n'osent rien dire comme des enfants (désolants,pas glorieux de leur part)et ceux des oppositions: Bastard,Chesnay,Gripoix et Michel. A eux 4 ils pourraient intervenir et ne pas laisser Jean qui rit faire ce qu'il veut!

    RépondreSupprimer
  7. Encore un ou une (anonyme du 9/09 à 8H03) qui n'a rien suivi depuis son vote aux dernières municipales !!! Si il y a bien 4 oppositions pour le moment, ce sont les suivantes : Groupe Bastard (DVD, Républicains)), Groupe Chesnais/Gripoix (DVD et Républicains qui ont fusionné au second tour mais qui aujourd'hui montrent de nombreuses distensions), Groupe Michel (Gauche)et un Groupe Indépendant(DVD) avec willemin qui a quitté le groupe de Michel. Ensuite pour ce qui est des personnes de la majorité qui n'osent rien dire : une personne de la majorité a un jour osé défier Grouchko au sujet des heures des commissions c'est Mme Jost. Tellement rare qu'un membre de cette majorité s'exprime qu'il est important de le souligner ! Peut-être qu'un jour d'autres suivront mais c'est pas gagné... Dans un désert de Tartares, on ne peut qu'avoir que des statues de pierre, aucune vie n'étant possible.

    RépondreSupprimer
  8. Bravo Mme Jost! voilà une personne,de plus une femme qui n est pas "beni-oui- oui "au sein de la majorité! Elle a un certain du courage , à moins que se soit le reste de la bande à beau No qui en manque?

    RépondreSupprimer